congodiaspora
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer 34″ VA Incurvé – AOC – CU34G2X/BK (UWQHD 1ms ...
329.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -39%
SEB Friteuse à huile (1.2 kg de frites)
Voir le deal
49.99 €

FACE A LA CRISE PROFONDE DE L'HOMME CONGOLAIS UN FORUM PATRIOTIQUE POUR LA REFONDATION DE LA NATION VIA UN EX AMEN ET UN APRRENTISSAGE DE NOTRE BON SENS, DE NOTRE CITOYENNETÉ. UNE ACADEMIE DE BON SENS...

Aller en bas

FACE A LA CRISE PROFONDE DE L'HOMME CONGOLAIS UN FORUM PATRIOTIQUE POUR LA REFONDATION DE LA NATION VIA UN EX AMEN ET UN APRRENTISSAGE DE NOTRE BON SENS, DE NOTRE CITOYENNETÉ.  UNE ACADEMIE DE BON SENS... Empty FACE A LA CRISE PROFONDE DE L'HOMME CONGOLAIS UN FORUM PATRIOTIQUE POUR LA REFONDATION DE LA NATION VIA UN EX AMEN ET UN APRRENTISSAGE DE NOTRE BON SENS, DE NOTRE CITOYENNETÉ. UNE ACADEMIE DE BON SENS...

Message  ndonzwau 30/8/2023, 3:24 pm

FACE A LA CRISE PROFONDE DE L'HOMME CONGOLAIS UN FORUM PATRIOTIQUE POUR LA REFONDATION DE LA NATION VIA UN EX AMEN ET UN APRRENTISSAGE DE NOTRE BON SENS, DE NOTRE CITOYENNETÉ.  UNE ACADEMIE DE BON SENS...

Plutôt que les dialogues politiques et autres conclaves de la société  civiles, l'abbé J Mpundu, prêtre catholique et psychologue, se préoccupe de l'état de l'homme Congolais en pleine crise et propose l’organisation d’un Forum patriotique pour la refondation de la Nation en se l'articulant sur la Citoyenneté et le Bon Sens.

Qui sommes-nous, d’où venons-nous, où sommes-nous, où allons-nous, où voulons-nous aller ? Voilà  des questions que les Congolais doivent se poser vers leur avenir collectif. Il l'a dit lors du lancement de l’Académie du bon sens initiée par le senateur Mumengi.
Merci de lire dessous les différents développements de cette entreprise !
]



"FACE A LA CRISE PROFONDE DE L’HOMME CONGOLAIS : L’abbé José Mpundu propose l’organisation d’un Forum patriotique pour la refondation de la nation - 28/08/2023
= https://www.forumdesas.net/2023/08/face-a-la-crise-profonde-de-lhomme-congolais-labbe-jose-mpundu-propose-lorganisation-dun-forum-patriotique-pour-la-refondation-de-la-nation/
« Oui, l’homme congolais est en crise, une crise profonde qui risque de l’emporter comme une crise cardiaque lorsqu’on ne l’attaque pas dès le début « , a diagnostiqué le prêtre de l’archidiocèse de Kinshasa. Pour éviter que cette crise profonde n’emporte l’homme congolais, l’abbé José Mpundu propose l’organisation d’un Forum patriotique pour la refondation de la nation, en lieu et place du dialogue réclamé par les acteurs politiques. Le prélat a fait cette proposition le 25 août courant dans son intervention au cours de l’Académie de Bon sens, initiative du sénateur Didier Mumengi.

 Dans sa communication, José Mpundu a proposé une piste de solution pour tenter de sortir le Congolais de cette crise, de l’aider à ne pas être emporté par cette crise profonde.à
Aussi a-t-il commencé par définir deux concepts clés de son intervention : la citoyenneté et le Bon sens. Tout en se demandant – se référant à la dénomination du ministère de la Jeunesse et Nouvelle citoyenneté – cette nouvelle citoyenneté, c’est par rapport à quelle ancienne citoyenneté. Quant au Bon sens, il doit pousser tout citoyen congolais, qui en est pourvu, à faire un examen minutieux de la situation de son pays sur tous les plans : politique, économique, culturel et social. Ce Bon sens doit, par conséquent,  » amener le citoyen congolais à s’arrêter pour examiner ce qui se passe dans le véhicule Congo en vue de voir ce qui ne va pas et de décider du changement de véhicule, de décider de la construction d’un nouveau Congo, d’un autre Congo qui sera fondé sur le primat de l’Etre, c’est-à-dire de l’Homme et non sur le primat de l’Avoir, c’est-à-dire de l’argent et des biens matériels « .

Pendant cet arrêt, le Congolais, conseille l’abbé Mpundu, doit se poser cinq questions principales : Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où sommes-nous ? Où allons-nous ? Où voulons-nous aller ? Des questions à traduire dans les langues nationales pour permettre à chaque compatriote de se les approprier En répondant personnellement et correctement à ces questions, nous Congolais  » allons exercer notre citoyenneté.et participons à la construction d’un Autre Congo, d’un Congo que nous voulons plus beau qu’avant. « .
C’est ces cinq questions qui constitueront la matière de ce  » Forum qui ne sera pas, comme par le passé, une rencontre entre les politiciens et les leaders de la société civile, mais une mobilisation de toute la population congolaise dans un effort personnel et communautaire de réflexion et d’action », propose cet intellectuel engagé.


"Bon sens et citoyenneté: Communication de José MPUNDU à la séance de lancement de l’ACADEMIE DU BON SENS - 26/08/2023
= https://www.forumdesas.net/2023/08/bon-sens-et-citoyennete-communication-de-jose-mpundu-a-la-seance-de-lancement-de-lacademie-du-bon-sens/
Invité par le sénateur Didier Mumengi, initiateur de l’Académie de Bon sens, une structure pour la revalorisation de l’homme congolais et son milieu lancé ce vendredi à Kinshasa, Monsieur l’abbé José Mpundu, prêtre de l’archidiocèse de Kinshasa et intellectuel engagé a pris une part active à la cérémonie d’ouverture par son intervention intitulée  » Bon sens et citoyenneté » dont voici l’intégralité.

Introduction 
Je tiens, avant toute chose, à m’acquitter d’un agréable devoir celui de remercier de tout cœur mon frère Didier Mumengi, coordonnateur de l’ACADEMIE DU BON SENS (pour ne pas dire tout simplement le géniteur de cette ACADEMIE), ainsi que tous les membres du comité organisateur de cette cérémonie de m’avoir invité à prendre la parole à cette séance hautement académique. Merci Didier et merci à tous les amis, membres du Haut Conseil de l’Académie du Bon Sens pour cette marque de confiance à mon égard. 
Chers amis, chers concitoyens et chères concitoyennes, il m’a été demandé d’intervenir et de vous présenter quelques réflexions sur le BON SENS et la CITOYENNETE. ]

Je voudrais partir d’un double constat que je fais en observant la vie de notre société congolaise aujourd’hui. D’un côté, je réalise que, même si nous sommes naturellement dotés du Bon Sens, plusieurs parmi nous les Congolais, nous avons renoncé à en faire un bon usage, ou encore plus grave, nous avons renoncé à nous en servir, à y recourir. Ce qui fait que nous vivons dans une véritable « crise du Bon Sens » qui n’est autre chose qu’une crise anthropologique, une crise de l’homme, de l’humain. Oui, l’homme congolais est en crise, une crise profonde qui risque de l’emporter comme une crise cardiaque lorsqu’on ne l’attaque pas dès le début.  
D’un autre côté, depuis un certain temps, on a créé dans notre pays un ministère qui s’occupe de l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté. Hier, c’était le ministre de l’information qui avait en charge cette nouvelle attribution ; aujourd’hui, c’est le ministre de la jeunesse qui s’occupe aussi de l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté. Mais la question que je me pose ici et que je voudrais que nous nous posions tous, est la suivante : cette nouvelle citoyenneté c’est par rapport à quelle ancienne citoyenneté ? Quelle était l’Ancienne Citoyenneté ? Quelle est la Nouvelle Citoyenneté ?
Fort de ce double constat, je me propose, au cours de mon intervention dans ce panel, de répondre à la question suivante : Qu’est-ce que le citoyen congolais, doué de bon sens, est censé devoir faire aujourd’hui pour déconstruire le Congo et l’homme congolais actuel et construire un Autre Congo, un Congo plus beau qu’avant, un nouvel homme congolais ? 
Pour cela, je vais commencer d’abord par vous proposer ce que j’entends par la « citoyenneté » et ce que je comprends par le « bon sens ».  


"
"
"
"
"
"
"



ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum