Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Troll le 15/3/2010, 2:21 pm

Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe


Du discours aux résultats en passant par des promesses, sans oublier les obligations constitutionelles, n´importe quel congolais peut se rendre compte que les 9 mois de l´an 2010 ne suffiront pas pour reduire l´insécurité sur l´ensemble du territoire national au Congo ..

Mais ce bilan interpelle aussi l´opposition ( ou les oppositions diverses)..En effet, 4 ans après il est pratiquement impossible de retrouver des propositions concrètes de la part de l´opposition institutionelle ou des oppositions non-institutionelles

Le recul de la souveraineté territoriale á l´Ouest (Angola) et l´Est (Rwanda-Burundi) et encore pire á Nord-Est (Soudan et Ouganda) reste un sujet d´actualité depuis des années..et cette tendance s´aggrave avec la decision du gouvernement qui souhaite la fin de la mission militaire de l´ONU l´an prochain.

Joseph et son gouvernement réalise ses insufisances en l´an 4 de son mandat et est conscient qu´il ne reduira pas l´insécurité et ne tiendra pas ses promesses envers les populations de l´Est de la RDC

L´opposition n´a pas brillée non plus par des propositions inovatrice en matière de sécurité .. Voici donc les congolais face á l´incompetance de Joseph et l´échec intellectuel de l´opposition

CONTRE-INSURRECTION ET LES "DEUX MINISTRES DE LA DEFENSE"

Pendant ces 4 ans, la RDC a eu deux ministres de la défense dont la lecture des approches peut aider á comprendre les raisons de l´échec de Kanambe dans ce domaine ..

Le premier, mon "cousin" Katangais ne possedait pas les qualités intellectuelles pour cette fonction..car étant un ex enseignant á l´école sécondaire, sans experience politik réelle, il a eu du mal á imaginer un programme militaire capable de stabiliser la RDC.

En effet, mon "cousin" a été si naif qu´il croyais possible l´approche visant á compenser l´absence des materiels, des équipements militaires modernes par le nombre des militaires.
Il est tombé dans ce piège où la quantité était priviligée par rapport á la qualité..Pire, il n´a pas compris que la RDC si vaste avait plus besoin de la "qualité" et ainsi reduire drastiquement le nombre des effectifs et instaurer la selection comme critère de base était une priorité
Quelques petites guerres vont vite démontrer les limites de cette approche car les "brigades" formées comme des "mikate" dixit l´ex Chef d´état-major général Kayembe seront tout simplement invisibles face á Nkunda lors des combats au Nord Kivu

Le second ministre de la défense, possedant une experience certaine car ayant été ministre et gouverneur dans l ex Zaire..et en plus possedant la nationalité Belge sera plus lucide..même si on peut lui reprocher de ne pas avoir assez d´autorité pour EXIGER les revocations des généraux incompetants qui detournent les salaires des militaires et vendent les armes aux FDLR.

En effet, l´actuel ministre de la défense est sans doute lucide, mais il apporte des positions inconciables S´il a opté pour la "contre-insurrection" pour faire á la guerilla, une approche très excellente il a sauté sur les innovations qui doivent imperativement accompagner cette option.

On se demande comment il peut opter pour une approche moderne et dynamique pour contrer les insurrections et les guerillas tout en gardant les solutions "conservatrices" que sont les "brassages", l´absence des solutions sociales pour les membres des FARDC et la reduction de nombre des régions militaires ect..

Á suivre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Troll le 15/3/2010, 2:48 pm

CONTRE-INSURRECTION SANS TECHNOLOGIES OU INFRASTRUCTURES


De plus en plus, l´option de l´approche moderne d´une défense utilisant des unités de choc et la stratégie de la "contre-insurrection" se precise au Congo.

Un bataillon commando formé par la Belgique et un autre d´intervention rapide formé par les USA..Tout comme lors de la recente visite du Ministre de la défense Belge, le second bataillon commando va voir le jour

Les lecteurs ne doivent pas oublier que la Belgique avait formée quelques "brigades fantôme"..comme des mikates, paroles qui fera revoquer l´ex général Kayembe de ses fonctions de Chef d´EMG des FARDC ..En effet, l´erreur principal de la Belgique est l´improvisation et l´absence d´évaluation..si pas l´absence des exigeances.

Quand les USA commencent par "selectioner" les membres du bataillon qu´ils vont former en identifiant individuellement les militaires congolais, la Belgique ne s´est pas souciée des critères de selection..

Maintenant que l´actuel ministre de la défense favorise l´approche des unités de choc avec une capacité d´intervention rapide, les congolais vont se rendre vite compte que les moyens technologiques (drones, hélicoptères de transport ou de combat, avions de transport ect) n´accompagnent toujours pas les formations de ces unités

L´actuel ministre de la défense Mwando Nsimba qui était déjà "ministre" ou cadre dans l´admnistration pendant les guerres des rebellions devrait sans doute se souvenir que l´armée congolaise avait pu vaincre la rebellion de Mulele au Kwilu surtout grâce á la technique "contre-insurrection aérienne" où les avions á hélices dont les coûts á l´heure du vol et les coûts de maintenance avaient influencés la decision des USA (CIA) d´équiper l armée.

4 ans après, on retrouve pas des traces des commandes des avions militaires de combat ou de transport, ni des hélicoptères, ni des drones, équipements necessaires pour rendre crédible et efficace les operations anti-guerillas á l´Est du Congo

Ainsi, mr Mwando Nsimba opte pour des forces d´intervention rapide qui arrive trop tard, car étant basées soit á Kindu, soit á Kisangani et devront intervenir á Bunia ou Rumangabo..sans moyen de projection


PROPOSITIONS

On se demande si le gouvernement congolais apporte des "propositions" quand il signe des accords de cooperation militaire ..

En effet, comment opter pour des forces d´interventions rapides sans inclure dans les formations la fourniture des materiels de transport comme les avions ou les hélicoptères pouvant rendre "rapide" les interventions de ces unités

L´insécurité des congolais..va continuer car cette nouvelle option de la "contre-insurrection" ne tient pas compte des technologies militaires accompagnant les formations..et PIRE, les approches traditionelles contre-productives comme les "brassages", l´absence de selection, le nombre des effectifs des militaires, l´absence des bases ou casernes pouvant ameliorer la situation sociale des militaires, et surtout le nombre des régions militaires..seront un handicap enorme pour l´approche "contre-insurrection"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  djino le 15/3/2010, 3:30 pm

Mr Troll,

Je me pose une question :

Faudrait il imputer totalement la Charge de défendre le Congo qu'au seul ministre de la défense du Congo ou à la haut Conseil de défense présidé Par Joseph Kabila ?

Est ce que Les choix de décisions d'option militaire de défense, ou le choix de stratégie défense incombent il seulement au ministre ?

Je me le pose parceque, nous avions tous assisté à l'invitation de Joseph aux troupes Rwandaises dans l'opération Amani que les institutions n'étaient "informésé de cette décision !

Alors le ministre de la défense a t - il réellement ce pouvoir ????


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Troll le 15/3/2010, 5:39 pm

Mr Djino'..

Nous disons une fois de plus que l´ECHEC concerne Joseph, responsable de la défense de la RDC qui avait prêté serment de garantir la sécurité des congolais..et qui n´a rien realisé pour accomplir ses promesses ou respecter son serment

Dans les vielles démocraties, un ministre de la défense "apporte" les idées et les appliquent avec le feu vert du Président ou PM
Observez qu´aux USA, Obama avait preferé garder Gate qui est un républicain car les idées de Gate étaient proches des objectifs politik des démocrates..

Quand nous démontrons les insufisances des ministres de la défense, comprenez que le Président reste le premier responsable car ayant approuvé ces programmes qui n´ont pas garantie ou augmentés la sécurité des congolais

TCHIKEZ, LE "NAIF"

S´il ya quelqu´un qui a été trés naif si pas incompetant, c´est avant tout mr Tchikez..Il a été incapable de mettre fin aux brassages qui sont á la base des perfomances trés negatives des FARDC car ignorant completement les notions de selection ou de competance pour les officiers et troupes brassés..
Pire quand on lui disait qu´il fallait á tout prix "caserner" les troupes pour assurer le contrôle et la discipline, il retorquait que pour lui les militaires devaient être nombreux pour pouvoir participer au devellopement en construisant les routes comme des "cantoniers" ou cultivant des champs ..Il n´a mëme pas été capable de contrôler la qualité des brigades formées par la Belgique, l´Angola et la RSA..Nous connaissons tous la suite; ces brigades n´existent plus.

Joseph porte quand même une grande responsabilité pour n´avoir jamais inclue la construction des casernes dans ses "5 chantiers", chose que les Chinois pouvaient faire en priorité.

MWANDO NSIMBA

Il a le malheur de ne pas être respecté dans l´armée..ni par Joseph sans doute Car quand il a commencé á vouloir mettre de l´ordre dans la gestion financiére des salaires des militaires, les généraux l´ont ouvertement menacés..et ces "généraux" n´ont jamais été revoqués, ils sont toujours en fonction..tout comme Joseph n´a jamais consideré ces menaces comme un insulte envers un ministre qui devait quand même se faire respecter dans l´armée.
mr Mwando Nsimba illustre certainement l´échec car ses improvisations avec des "forces rapides" sans construire des casernes, ni surtout prendre en compte la notion de la défense de proximité aux frontières nationales..ne vont pas ameliorer les capacités des FARDC..qui continuent á avoir un nombre très élevé des officiers incompetants et parfois analphabetes

L´insécurité au Congo est un échec de Joseph avant tout..

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Hiro-Hito le 15/3/2010, 8:25 pm

Oui, le bilan de l'opposition n'est pas si fameux

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36
avatar
Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Arafat le 16/3/2010, 12:59 pm

Faudrait il imputer totalement la Charge de défendre le Congo qu'au seul ministre de la défense du Congo ou à la haut Conseil de défense présidé Par Joseph Kabila ?
Est ce que Les choix de décisions d'option militaire de défense, ou le choix de stratégie défense incombent il seulement au ministre ?
Ah! non le pauvre ministre de la défense nationale n´est qu´un pauvre coordinateur, comment peut-on penser un seul instant qu´il puisse prendre une décision stratégique alors qu´il n´est qu´un simple civil, j´aurais souhaité qu´un militaire occupât ce poste.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Decamo Fils le 16/3/2010, 2:03 pm

je suis un peu comme Tshikez, i.e je ne m'y connais pas en armee mais en scientifique,j'essaie de m'informer. Souffrez, cependant, que dans cette reaction, je n'aborde pas la question technique comme l'a fait Troll. Je vais porter mes objections sur le role de l'opposition dans l'affaire de l'armee et la proposition d'Arafat d'avoir un militaire a la tete du ministere de la defense.

Opposition:

J'ai bcp entendu cette accusation a Kin de la part de l'AMP. L'opposition ne fait que critiquer (entendez negativement, en deconstruisant) mais ne propose rien en retour (dans le sens de la construction). Cette meme accusation est celle que portent les membres sympathisants de l'AMP dans nos fora. C'est aussi l'accusation de Troll.

Cependant, je me pose la question :Que veut-on de l'opposition et que doit etre son role non seulement dans cette question mais aussi dans bcp d'autres d'interet vital pour la nation?

L'opposition, dans son role traditionnel, est le watchdog, celui qui veille au grain pour contre-balancer et donner a la democratie la chance d'exister, tout en empechant les exces ou abus du pouvoir. Elle epie, si je puis m'exprimer ainsi, les actions du gouvernement pour en relever les faiblesses et si l'occasion s'en presente s'en feliciter pourquoi pas.

Voulez-vous lui donner un role d'allie du gouvernement? Ca,je crois c'est aller au-dela des strategies de combat. C'est comme dans un match de foot, a une interview ou le coach d'une equipe repond a une question sur la faiblesse de son equipe adverse et, en meme temps, indique comment son adversaire peut y remedier au prochain match.

Le but d'un parti politique c'est la conquete du pouvoir pour imposer sa vision et sa gestion de la chose publique. Un parti s'il evolue dans l'opposition ne peut offrir a son adversaire au pouvoir ses solutions ou ses strategies pour resoudre les problemes. Qu'arrivera-t-il? Le parti au pouvoir utilisera bien entendu les resultats si les propositions de l'opposition ont porte des fruits lors des elections.

Qui aura gagne? Les naifs diront le pays. Ils ont raison. Mais sur le plan de combat politique, le parti au pouvoir aura gagne et rassurez-vous il ne jetera pas des fleurs a l'opposition. S'il le fait, c'est par courtoisie pour faire le politiquement correct lors d'un discours officiel ou les gens sont generalement protocolaires.

Qui aura perdu? C'est l'opposition bien entendu parce qu'il aura vendu a son adversaire ses solutions et au finish il n'aura pas remporte les elections.

Si un parti au pouvoir veut des propositions, il n'a qu'a s'entourer des allies. Dans le cas de notre pays, c'est l'AMP qui dirige avec le PALU et l'UDEMO. L'AMP compte plus de 100 partis membres qui s'ils sont reellement viables doivent etre capables d'apporter des solutions que Troll voudrait voir venir de l'opposition. A quoi sert la coalition au pouvoir? N'y a-t-il pas de ressources capables d'apporter des solutions sur la question de la defense au Congo?

Admettons, cependant, que l'opposition fasse des propositions. Dans quelle institution ou par quelle voie le fera-t-elle? Surement par le parlement. Mais posons-nous la question, toutes les propositions sur les questions de contrat, de budget etc faites par l'opposition au Parlement, qu'en fait la majorite ou le gouvernement? A-t-on vu comment le debat sur le contrat avec les prives chinois a ete precipite et ecourte?

Kiankwama avait fait des propositions interessantes au gouvernement Gizenga I sur la possibilite de mobiliser les ressources. Quelle a ete la reaction? Vous aviez dirige sous Mobutu mais vous n'aviez rien produit comme resultat probant et maintenant vous vous tournez en donneur de lecon. Merci,Monsieur,mais nous n'avons pas de conseil a recevoir de vous.

Cela indique que ce gouvernement n'ecoute pas. Ensuite, la question de defense est traitee avec une opacite deliberee par Kabila. celui-ci prefere meme la confier a un policier,John Numbi.Il envoie ses proches aller negocier avec Nkunda. Nous connaissons la suite. Le debat sur l'entree de troupes rwandaises a coute a Kamerhe son poste. Que devait faire l'opposition?

Technocratie ou competence generale

La proposition d'Arafat d'avoir un militaire a la tete du ministere de la defense peut faire amorcer le debat sur le type de personnes qui doivent diriger ou faire partie d'un gouvernement. Certains disent il faut la technocratie. C'est ce que soutient Arafat. En termes simples, a la tete de chaque departement on doit retrouver une personne experte en la matiere qui concerne ce departement.

Ainsi, on doit avoir un medecin au ministere de la sante, un militaire a la defense, un pro de medias a la communication, un economiste au budget, un juriste a la Justice, etc.

Mais alors dans la meme logique, qui doit etre le PM ou le president de la Republique? Si on reste dans cette perspective, a mon avis, un President de la Republique, a l'heure actuelle de menaces de balkanisation de la RDC doit etre un militaire ou une personne a l'experience militaire.Mais est-ce la technocratie est une garantie de la reussite?

Une etude a demontre que certaines entreprises ont fait faillite malgre qu'elles aient eu a leur tete des CEO avec MBA.

La tendance a travers le monde est d'avoir a la tete de departements des personnes aux competences averees mais pas necessairement des technocrates. En Afrique du Sud,durant plusieurs annees, un politicien, Trevor Manuel, ingenieur civil de formation, a brillamment dirige le ministere de finance. Seuls les communistes ont ete contre lui. Mais sous Mbeki l'economie sud-africaine s'est maintenue. Tandis que la feue Manto Tshabalala, medecin de son etat, a ete un echec a la tete du ministere de la sante avec ses vues controversees sur le HIV/SIDA.

Pour revenir au ministere de la defense chez nous, je crois que ce probleme reside au niveau non pas seulement de personnes mais aussi de la structure et des agendas caches. La position du President de la Republique n'est pas claire. Ses accointances avec le peuple aux origines nilotiques ou tutsi sont un frein a la reforme de l'armee. Cette question prioritaire ne semble pas beneficier d'une reelle attention digne d'un pays sous menace. Et c'est voulu, malheureusement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Arafat le 16/3/2010, 2:30 pm

Quelle armée comptent - ils créer ?
On n´a pas le choix Djino, en cas d´urgence on ne se pose pas de question. Comme on dit chez nous : Malumbu nsense, lukwani kavua vedire celui qui se noie s´accroche à tout même au serpent Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Tonton Ricos le 16/3/2010, 3:07 pm

Arafat a écrit:
Quelle armée comptent - ils créer ?
On n´a pas le choix Djino, en cas d´urgence on ne se pose pas de question. Comme on dit chez nous : Malumbu nsense, lukwani kavua vedire celui qui se noie s´accroche à tout même au serpent

Mais serpent azalaka musielulu te Donc okodinda kaka.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Decamo Fils le 16/3/2010, 4:41 pm

Cela indique le Congo ekomi n'ango kaka pondu ya matanga.moto nionso alingi alia ya ye partie, monto nionso alingi atia mosapi na pondu yango.

Manque de vision, manque de plan. La nature ayant horreur du vide, celui-ci est comble par tout le monde.

La RDC est a l'image de la maman abelisi mwana kintutu. matiti nionso sur conseils de pseudo tradi-praticiens, akobuka se kobuka. Ou encore nous sommes a l'image de celui qui souffre de panegyrique (?) au doigt ou ce que nous appelons le "sikama". Nos oreilles deviennent attentives a tout conseil.

Qui initie ces accords militaires? Est-ce nous?

A cote de ces pays, il faut ajouter l'Afrique du Sud, l'Angola.

AInsi, nous aurons une vraie armee kizoba-zoba. Les troupes seront dans la confusion.

Ce n'est pas seulement dans l'armee mais aussi dans l'education.

Le Congo est en accord avec l'Afrique du Sud sur la reforme de l'education. Un pays anglophone avec un systeme educatif qui nous est un peu etrange va aider a reformer un systeme d'un pays francophone.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  lino le 16/3/2010, 6:36 pm



Nous devons faire la différence entre la sécurité urbaine et la défense du territoire.Il y a l'implication des ministères de l'intérieur,de la justice et celle de la défense.
La Police congolaise fait bien son boulot malgré qu'il y auras toujours des gangsters et des voleurs comme dans toutes les grandes villes et Kinshasa n'est pas Chicago ,Johannesbourg,New York ou Sicile.
Pour la défense du territoire il y a toujours ce problème à l'est avec des tribus frontaliers, qui est beaucoup plus complexe.Le mieux c'est de démilitariser toutes les concessions minières de l'est et de les céder par vente publique aux multinationaux qui les convoitent ,pour couper l'herbe sous le pied de ces groupes rebelles.Les multinationaux sont aussi capables de financer eux mêmes la protections de leurs concessions en apportant aux FARDC les équipements adéquats.Ainsi les militaires que forment les USA en RDC ,c'est aussi pour sécuriser leurs propres investissements et leurs intérêts en RDC,vu que c'est eux mêmes qui financent cette formation.


Washington vient de passer aux actes. Le général William E. Ward a déjà séjourné deux fois en RDC. Il a souligné la nécessité de doter le Congo-Kinshasa d’une « armée des professionnels et performante ».

Le Bataillon d’infanterie légère, BIL, est en gestation à Kisangani. La sélection et le recrutement, dit-on, sont rigoureux. Le bataillon est composé de 1000 hommes et un montant de 35 millions USD a été affecté à la formation de ce bataillon. La cérémonie officielle de la formation de cette unité des FARDC a été rehaussée de la présence du Commandant adjoint d’AFRICOM, Anthony J., chargé des activités civiles et militaires. L’objectif des Etats-Unis est d’aider à doter la RDC à la mise en place d’une armée professionnelle capable de faire respecter l’autorité de l’Etat, de garantir la sécurité du peuple congolais.

Compte tenu de la situation particulière dans la région des Grands Lacs, les Etats-Unis estiment qu’il revient à cette armée congolaise de jouer un rôle-clé dans la protection des populations et de la sauvegarde de l’intégrité territoriale de la RDC. Les Etats Unis visent donc à promouvoir la paix dans cette région, et la création de ce bataillon devra servir d’unité modèle au sein des FARDC.

http://www.mediacongo.net/show.asp?doc=14788


Dernière édition par lino le 16/3/2010, 6:40 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Troll le 16/3/2010, 6:40 pm

..RÔLE DE L´OPPOSITION DANS UNE DEMOCRATIE..

Quelque soit la position ou la politik du gouvernement, une "opposition" dans les vielles démocraties apportent toujours des "propositions" pour démontrer qu´elle possede une option alternative pour la République

Ce rôle de l´opposition est très importante..peut-être nous qui résidons dans les pays Nordiques sommes habitués á voir les propositions de l´opposition être "adoptées" parfois par le gouvernement en place..en Suède, Norvege ou Danemark...
Ce que le système parlementaire avec des "commissions" rend possible l´adoption des propositions constructives de l´opposition..

Ce que nous reprochons aux "oppositions" est ce vide intellectuel où elles n´expriment presque jamais leur positions ou même ne debattent jamais ou presque les options qu´elles comptent appliquer au Congo..
Nous avons la Radio Okapi qui ne peut pas être..sanctionée par un Mende où on pouvait quand même entendre ceux de l´opposition s´exprimer en critiquant les approches catastrophiques de Kanambe..et en même temps en informant les électeurs congolais comment eux peuvent resoudre et corriger les bourdes de Kanambe..

Même les oppositions actives dans la Diaspora, on ne retrouve presque jamais des propositions sur le site d´APARECO par exemple.. ..

LA CHINE

Ce pays ne possede pas une tradition "militaire" où elle s´engage activement dans les formations militaires á l´étranger..Sauf erreur de la part de Troll, on ne retrouve pas un seul pays Africain qui a dèjà beneficié d´une cooperation militaire chinoise..
La Chine exporte les équipements militaires..mais se reserve tradionellement á toute intervention militaire ou une presence massive ou active dans les pays ...Africains..Vous ne retrouverez pas un nombre significatif des militaires Chinois dans les missions de l´ONU..pourtant la Chine est l´un des pays membres permanents du Conseil de Sécurité de l´ONU

Nous avons donné l´exemple de la Division Kamanyola et sa defaite dans les guerres du Shaba Vouloir melanger plusieures cooperations militaires "4 ans" après le mandat de Joseph..tala kaka..e ko simba te

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Troll le 17/3/2010, 2:29 pm

LE PARADOXE "ARTEMIS"


Vous vous souvenez certainement de l´operation Artémis en Ituri ?...Alors abordons cette question de l´insécrurité en démontrant l´importance des infrastructures militaires (bases, casernes ou aéroports modernes)

La paradoxe de l´operation Artémis c´est avant tout le choix d´une base opérationelle en Ouganda Les congolais savent que l´Ouganda était á l´orgine de l´insécurité en Ituri et armait toutes les milices en pillant les minerais..Pire, ce pays ne cachait pas ses ambitions expensionistes visant á faire de l´Ituri une partie de l´Ouganda

Si l´UE avait choisie Entebe comme base operationelle, ce que les pistes des aéroports dans l´Ituri ne pouvaient pas supporter le poids des Hercules C-130 et même pas l´Antonov 140 qui exige une longue piste même en terre battue De même, la France avait utilisée des Mirages basés au Tchad (Ndjamena) qui devaient apporter le CAS (Close Air Support) chaque jour en se ravitaillant en vol

Voici le Congo qui beneficiait d´une intervention militaire "rapide" contraint de recourir aux infrastructures d´un pays voisin "ennemi" et auteur de la destabilisation du territoire congolais

Maintenant qu´on nous apprend que l´approche favorable en matière de défense serait des unités d´intervention rapide..mais le gouvernement oublie l´enseignement d´Artémis en Ituri Au lieu d´inclure dans l´accord avec AFRICOM, la Belgique ou ..la Chine la construction des infrastructures comme des longues pistes modernes dans les aéroports á l´Est sans oublier quelques casernes

Nous retombons dans l´approche que Troll ne cesse d´insister être la bonne.. La défense de proximité avec des bases où seraient pro-positionées les "forces d´interventions rapides"

Nous n´apprenons RIEN decidement, ceux de l´opposition qui semble-t-il possedent des ambitions novatrices dans le domaine de la défense devraient apprendre..á relire l´histoire recente et apporter des propositions pratiques viables et fiables

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  kula. le 18/3/2010, 1:16 am

Ndeko Troll,

On comprend parfaitement votre approche mais quelque part, il n'est pas incompatible d'avoir une Force d'intervention rapide sans l'associer avec les casernes car dans tout ca il faut garder en tete l'idee de la Mobilite...

Quelque part vous avez mis le doigt dessus en parlant de l'equipment.
Il ya aumoins 2 choses essentielles qui caracterisent une force d'intervention rapide:
- La mobilite et la puissance de feu.
Avec une bonne logistique ces unites peuvent se deployer partout en un temps record et neutraliser l'ennemi...

Maintenat la ou on rejoint votre approche c'est l'apres...oui il est important de garder la position recuperee a l'ennemi apres que la force d'intervention rapide ait fait son boulot.

Voila maintenant l'importance de l'idee de defense de proximite avec comme dans le temps "des places fortes" qui sont donc des casernes...

"Ah! non le pauvre ministre de la défense nationale n´est qu´un pauvre coordinateur, comment peut-on penser un seul instant qu´il puisse prendre une décision stratégique alors qu´il n´est qu´un simple civil, j´aurais souhaité qu´un militaire occupât ce poste."

Dixit Arafat

Mais un jour quelqu'un a dit:
"La guerre est une chose trop serieuse qu'il ne faut pas laisser entre les mains des militaires"...

"Les multinationaux sont aussi capables de financer eux mêmes la protections de leurs concessions en apportant aux FARDC les équipements adéquats.Ainsi les militaires que forment les USA en RDC ,c'est aussi pour sécuriser leurs propres investissements et leurs intérêts en RDC,vu que c'est eux mêmes qui financent cette formation."

Dixit Lino

Ndeko c'est donc ca la vision que vous avez pour notre Congo ?
Eh ben..."teka Congo ozwa mbongo mama aa pona mbongo, pona mbongo mame eeee"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  lino le 18/3/2010, 1:49 am

kula. a écrit:
Dixit Lino

Ndeko c'est donc ca la vision que vous avez pour notre Congo ?
Eh ben..."teka Congo ozwa mbongo mama aa pona mbongo, pona mbongo mame eeee"
Cher Kula
La RDC doit au moins investir plus d'un milliards de $ en équipement militaire (avion,hélicoptère,artilleries,logistique,etc...) pour s'équiper comme il faut.
Mais nous n'avons pas cet argent.Faisons comme les japonnais,les allemands,les coréens qui ont bénéficie de la protection des USA pendant 50 ans pour
s'occuper du social ,des salaire,santé,etc...si on investit à fond dans l'armement on risque de se ruiner comme les ex pays de l'est.Donc si les USA convoitent nos minerais ils doivent aussi nous aider à défendre notre pays et leurs investissement.Ce qui est gagnant gagnant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  mongo elombe le 3/5/2010, 2:59 pm

v
Huit militaires FARDC tués lors d’une attaque des FDLR sur l’axe Ishasha-Nyamilima



publié il y a 1 minute, sous Actualité, Nord Kivu, Sécurité.radio okapi




Des combattants FDLR

Trois positions des Forces armées de la DC ont été attaquées dans la nuit de samedi à dimanche dans la localité de Kiseguru, sur l’axe Kiwanja-Ishasha en territoire de Rutshuru. Huit éléments FARDC, trois civils et deux combattants des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont été tués lors des combats, selon Amisi Kalonda, administrateur du territoire de Rutshuru.
Le calme est revenu lundi dans ce secteur indique Amisi Kalonda.
Les combattants FDLR ont attaqué simultanément trois positions FARDC situées respectivement à 16, 17 et 19 Kilomètres de la cité de Kiwanja sur l’axe Ishasha-Nyamilima, vers minuit.
Les échanges des tirs ont duré environ deux heures. Trois civils dont deux femmes et un enfant ont péri au cours de ces affrontements.
Les combattants FDLR ont mené cette attaque pour s’approvisionner en munitions dans les positions FARDC affirme le porte-parole des opérations Amani leo au Nord et sud Kivu.
Le major Sylvain Ekenge ajoute que, présentement, les FARDC pourchassent les FDLR dans la brousse.
==============================================================================================================

Il ne se passe pas un jour sans qu'i y ait des morts en RDC le pacificateur et bâtisseur KABILA nous aurait t'il mentiiiiiiiiiiiii?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  mongo elombe le 3/5/2010, 3:03 pm

John Holmes, coordinateur des secours d'urgence de l'Onu, a évoqué le massacre signalé à Kpanga, lors d'une visite dans la région où les rebelles ougandais ont chassé 300.000 personnes de chez elles et, rien que depuis décembre dernier, ont tué 400 personnes et enlevé 400 autres personnes.

Le président Joseph Kabila souhaite que la Mission des Nations unies au Congo (Monuc) amorce son retrait en juin, à l'occasion du 50e anniversaire de l'indépendance de l'ancienne colonie belge, et l'ait terminé d'ici les élections de l'an prochain. Mais la Monuc redoute que la sécurité se détériore si l'armée congolaise ne parvient pas à prendre le relais.
"Nous avons à nouveau assisté à des massacres, des viols, des actes d'une brutalité inimaginable, qui se poursuivent", a déclaré Holmes samedi, lors d'une visite à Nyangara, la ville la plus affectée par les exactions de la LRA dans la province orientale du Congo.
Human Rights Watch a rapporté le mois dernier que la LRA avait tué 321 personnes en décembre, lors d'un massacre dans la région qui n'avait pas été signalé jusque-là. Le gouvernement congolais a initialement démenti l'existence de ce massacre, mais un fonctionnaire a depuis confirmé la tuerie tout en avançant un bilan moins élevé, de 188 morts.
"Nous avons entendu dire aujourd'hui qu'il y avait eu un terrible massacre en décembre dans la région où nous sommes, et un autre massacre récemment, en février, avec peut-être 100 autres morts", a dit Holmes.
L'Onu enquête sur ces récentes tueries, a-t-il ajouté.
A Nyangara, Holmes a rendu visite a une femme de 23 ans soignée après avoir eu les lèvres et les oreilles arrachées par les rebelles qui tentent de s'assurer le silence de populations en les terrorisant.
"COUTS HUMAINS INACCEPTABLES"
Léontine Masini, une habitante de 25 ans, a raconté les épreuves qu'elle a subies pendant six mois, jusqu'à ce qu'elle réussisse à fuir en profitant de ce que ses ravisseurs s'étaient endormis.
"Ils prennent des bâtons et demandent à ceux qui ont été capturés de frapper quelqu'un à la tête avec le bâton. Si vous ne tuez pas cette personne, vous êtes frappé vous-même", a-t-elle expliqué.
Elle a dit avoir vu tant de personnes tuées qu'elle ne pouvait plus les compter. "J'ai frappé des gens. Je ne les ai pas tués, alors j'ai aussi été frappée."

La suite sur médiacongo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  mongo elombe le 4/5/2010, 12:18 am

[size=12] [size=9]Les FDLR continuent de tuer et de violer au Nord-Kivu
(Xinhuanet 03/05/2010)
[/size][/size]

Les rebelles du Forces démocratique de libération du Rwanda (FDLR) sont "très opérationnels et très entreprenants" dans le territoire de Lubero, a déclaré dimanche à la Radio Okapi, station de la Mission de l'ONU au Congo (MONUC), l'administrateur du territoire de Lubero en République démocratique du Congo (RDC), Dominique Bofondo.

Le territoire de Lubero est situé à environ 320 km au nord de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Selon M. Bofondo, les rebelles de FDLR opèrent au vu et au su de tout le monde dans ce territoire.

"Ils ménent de attaques surprises dans les localités. Ils tuent, ils violent, ils brûlent des maisons et des cases, ils pillent", a déclaré M. Bofondo.

Selon la socité civile de Lubero, l'absence d'un nombre important des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) dans ce territoire serait à l'origine de cette recrudescence des attaques des rebelles de FDLR.

L'administrateur du territoire de Lubero a lancé un appel aux autorités provinciales du Nord-Kivu et au gouvernement central pour qu'ils renforcent les effectifs et les capacités des FARDC dans cette partie de la RDC pour qu'elles mettent fin aux attaques des rebelles FDLR.

Il a également appélé la Monuc d'appuyer les FARDC dans cette opération de neutralisation des rebelles du FDLR. M. Bofondo a rappélé que dans la nuit du 30 avril au 1er mai dernier, les FDLR ont tué une personnes et blessé cinq autres dans une localité de Lubero.

"Ils ont ensuite brûlé huit cases", a-t-il affirmé.

Cette attaque survient après celle du 29 avril où les FDLR ont brûlé une vingtaine de maisons à Kasindi, toujours dans le Nord- Kivu.

Les rebelles du FDLR sont accusés d'avoir commis le génocide de 1994 au Rwanda.
===============================================================================================La moniki agit à l'Equateur, MENDE aboie, KABILA va sur place, rassurrer moi le KIVU c'est en RDC?????????grrrrr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Mathilde le 4/5/2010, 12:34 am

mongo elombe a écrit:Les FDLR continuent de tuer et de violer au Nord-Kivu
(Xinhuanet 03/05/2010)


Les rebelles du Forces démocratique de libération du Rwanda (FDLR) sont "très opérationnels et très entreprenants" dans le territoire de Lubero, a déclaré dimanche à la Radio Okapi, station de la Mission de l'ONU au Congo (MONUC), l'administrateur du territoire de Lubero en République démocratique du Congo (RDC), Dominique Bofondo.

Le territoire de Lubero est situé à environ 320 km au nord de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Selon M. Bofondo, les rebelles de FDLR opèrent au vu et au su de tout le monde dans ce territoire.

"Ils ménent de attaques surprises dans les localités. Ils tuent, ils violent, ils brûlent des maisons et des cases, ils pillent", a déclaré M. Bofondo.

Selon la socité civile de Lubero, l'absence d'un nombre important des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) dans ce territoire serait à l'origine de cette recrudescence des attaques des rebelles de FDLR.

L'administrateur du territoire de Lubero a lancé un appel aux autorités provinciales du Nord-Kivu et au gouvernement central pour qu'ils renforcent les effectifs et les capacités des FARDC dans cette partie de la RDC pour qu'elles mettent fin aux attaques des rebelles FDLR.

Il a également appélé la Monuc d'appuyer les FARDC dans cette opération de neutralisation des rebelles du FDLR. M. Bofondo a rappélé que dans la nuit du 30 avril au 1er mai dernier, les FDLR ont tué une personnes et blessé cinq autres dans une localité de Lubero.

"Ils ont ensuite brûlé huit cases", a-t-il affirmé.

Cette attaque survient après celle du 29 avril où les FDLR ont brûlé une vingtaine de maisons à Kasindi, toujours dans le Nord- Kivu.

Les rebelles du FDLR sont accusés d'avoir commis le génocide de 1994 au Rwanda.
===============================================================================================La moniki agit à l'Equateur, MENDE aboie, KABILA va sur place, rassure moi le KIVU c'est en RDC?????????grrrrr

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Troll le 5/5/2010, 11:57 am

KISENGE

Si loin au Katanga..juste sur la frontière avec l´Angola..donc si loin du Rwanda les habitants de ce coin du Congo sont terrorisés de voir debarquer des FDLR rappatriés par le Gouvernement congolais

Et Mende explique que ces FDLR devraient passer par le Katanga avant de rejoindre leur pays natal le Rwanda
Franchement Mende est un mauvais MENTEUR, car en regardant un peu la carte géographique, on ne peut pas comprendre pourquoi les FDLR peuvent se retrouver sur la frontière de l´Angola..avant de retourner au Rwanda ..

L´histoire de Kisenge va RENFORCER Kagame dans ses convictions..car il est entrain de se dire que decidement Kanambe veut continuer á s´amuser avec lui...sinon pourquoi envoyer des FDLR si loin au Katanga, car en quittant le Masisi ils pouvaient directement retourner au Rwanda en quelques heures S´agit-il des "genocideurs" qu´on veut soustraire á la justice ?

Paradoxes..congolaises

Les FDLR attaquent un centre militaire, violent des femmes, brûllent des villages..mais AUCUN d´entre eux ne se retrouve dans une prison au Congo ou á la CPI..AUCUN Au contraire, on les retrouve á Kisenge où ils risquent de violer encore plus de femmes si pas brûller les champs des congolais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Mathilde le 5/5/2010, 4:28 pm

Réunion d’Urgence du Kyaghanda-Kikulu à
Beni




05-05-2010
Le massacre des militaires et de leurs femmes et enfants au camp
militaire de Nyaleke continue de hanter les esprits des beniluberois qui se
sentent abandonnés à l’ennemi par le gouvernement congolais, la Monuc, etc. En
effet, un massacre d’une telle ampleur aurait défrayé la chronique nationale,
déplacé le gouverneur de Province, déplacé les membres du gouvernement central
voire le Président de la République comme ce fut le cas à Mbandaka au lendemain
de Pâques 2010 ! Ce qu’on a appelé enquête dans le massacre de Nyaleke est
l’œuvre des services de securité du Nord-Kivu dont le bilan est mitigé, au point
que, plusieurs observateurs ne croient pas à une enquête vraiment sérieuse dont
les conclusions pourraient être crédibles et fiables. Depuis que certains
membres de ses services de securité se sont rendus coupables d’acte de
terrorisme contre la population civile, leur crédibilité en souffre. Ainsi par
exemple, morts ou brassés dans l’armée nationale, les Mai-Mai continuent d’être
plébisciter officiellement du monopole des attaques contre les civils dans
l’espace Beni-Lubero par le commandement mono-ethnique des services de securité
du Nord-Kivu. En territoire de Rutshuru, ce sont les FDLR, morts ou rapatriés au
Rwanda qui sont officiellement les boucs émissaires des attaques meurtrières
dans tous les coins du territoire, y compris celles commises à 10 mètres des camps militaires.




http://www.benilubero.com/index.php?option=com_content&task=view&id=1928&Itemid=2

_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  mongo elombe le 12/5/2010, 11:24 am

Une centaine de jeunes des hauts plateaux d’Uvira, au Sud-Kivu ont annoncé leur déploiement dans plusieurs villages comme combattants d’autodéfense populaire. Le mouvement s’appelle «Tusaidiane», (NDLR: aidons-nous, en swahili) et est déjà en action depuis une semaine dans certaines localités de ce territoire.Ces jeunes se déploient dans les localités de Nabugera, Magunda, Masango et Chanzovu. Selon leur porte-parole, Joël Namunene, de l’ancien groupe armé Zabuloni, l’objectif est de défendre les populations civiles locales et leurs biens face aux attaques récurrentes des combattants rwandais Forces démocratiques pour la libération du Rwanda.

En effet, l’initiativeest consécutive à une attaque d’envergure perpétrée il y a deux semaines par des combattants FDLR en provenance de la forêt d’Itombwe.
D’après des habitants ayant fui ces combats, plus de 100 vaches et des biens de valeur ont été emportés à Magunda et à Maheta.
La force d’autodéfense “Tusaidiane” aurait réussi, avec des armes blanches à déstabiliser les assaillants qui sont rentrés dans la forêt, selon les sources locales.

Par ailleurs, le groupe armé Zabuloni a dénoncé mardi l’absence des FARDC et de la police nationale dans les localités de hauts plateaux.
«Nous voulons prendre la relève pour protéger la population et ses biens et ce, en attendant le déploiement des FARDC», a déclaré Joël Namunene.
L’ordre a été donné -d’après la même source- aux anciens combattants Zabuloni qui attendent encore sur place leur intégration au sein de la police d’assurer le commandement de cette nouvelle force et d’encadrer ces jeunes.
=============================================================================================================!

De son côté, le commandant des opérations Amani Leo, le colonel Delphin Kahimbi, a souligné que les civils ne doivent pas se substituer à l’armée pour faire la guerre.

Il a plutôt invité cette population à fournir des renseignements aux FARDC et à sensibiliser les FDLR vivant dans leurs milieux à rentrer chez eux.
Radio okapi.
=============================================================================================================

Le commandant des opéations Amani connerie est un imbécile, tout ceci se passe devant leurs yeux,ils font quoi??? les FARDC pillent, violent et lui se permet de dire les civils ne doivent pas se substituer à l'armée, c'est à ne rien comprendre.Eza koya malembe quand le peuple en a marre, il réagi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  LORD MBAKAMA le 12/5/2010, 4:21 pm

.......Le commandant des opéations Amani connerie est un imbécile, tout ceci se passe devant leurs yeux,ils font quoi??? les FARDC pillent, violent et lui se permet de dire les civils ne doivent pas se substituer à l'armée, c'est à ne rien comprendre.Eza koya malembe quand le peuple en a marre, il réagi.......

Il faut expliquez le social par le social comme disait Emil Durkheim. Nous disons aussi qu'il faut expliquer les régimes des guerres par des guerres. Faisons des pressions sur Kinshasa et sur la communauté internationale de sorte qu'ils répondent à leur rôle ou aux attentes de leur mission : la démocratie sécuritaire ou la tyrannie douce chère à HIRO HITO
Tout ceci, ce sont des conséquences des pouvoirs acquis sans la rue rien que la rue. Merci

Revenir en haut Aller en bas

Re: Insécurité, l´échec de Joseph Kanambe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum