congodiaspora
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cdiscount : -20% sur 2 jouets, -30% sur 3 jouets, -40% sur 4 jouets
Voir le deal

FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 Empty Re: FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS...

Message  ndonzwau 14/11/2022, 12:07 am

MARTIN FAYULU CROIT TOUJOURS A SES CHANCES, POURQUOI PAS...

Ça tombe plutôt mal pour Fayulu : alors qu’il est principalement tourné vers une éventuelle récupération de son election volée, le pays est aujourd’hui en plein marasme devant la tension sécuritaire à l’Est avec le M23 et le Rwanda, une question pleinement régalienne qui donne le beau rôle au pouvoir en place qui invite légitimement à l'unité et à  la cohésion nationales aux dépens des discussions sur son bilan.

C’est dire que si même il se voit plus beau qu’il l’est avec une bonne frange de la population derriere lui, la crise en cours a quelque peu brouillé les enjeux immédiats. Fayulu y trouvera-t-il les mêmes ingrédients à son agenda qu’avant ? Rien n’est moins sûr. Dommage parce que du coup ses propositions pour l’avenir immédiat ou à moyen terme du pays que soient-elles ne joueront peut-être pas le même role qu’elles auraient joué en temps de paix. Qu’à cela ne tienne il nous faut relever honnêtement qu’en face de n’importe quel candidat y compris le pouvoir en place, Fayulu aurait bien sa place et ses chances dans un scrutin qui ne serait pas verrouillé comme celui en vue.



"Martin Fayulu : le peuple continue d'être derrière moi
= http://afrikarabia.com/wordpress/martin-fayulu-le-peuple-continue-detre-derriere-moi/
Candidat à la présidentielle en 2023 en République démocratique du Congo (RDC), Martin Fayulu revient pour Afrikarabia sur les solutions qu’il envisage pour ramener la paix à l’Est du pays. Le président de l’Ecidé redoute également un report des élections et le risque d’un scrutin frauduleux, taillé sur mesure pour la réélection de Félix Tshisekedi.Martin Fayulu repart en campagne avec son meilleur atout : sa popularité.

FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 Fayulu-2022-1-1024x633[/s
Martin Fayulu à Paris le 10 novembre 2022 :copyright: Ch. Rigaud – Afrikarabia

Afrikarabia : La situation sécuritaire continue de se dégrader à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) en dépit de l’état de siège instauré depuis mai 2021 en Ituri et au Nord Kivu. Les ADF continuent leurs attaques, et les combats ont repris entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, qui contrôlent depuis plus de 150 jours la ville de Bunagana. Quelles seraient vos mesures pour ramener la paix à l’Est du Congo ?
Martin Fayulu : La première mesure est d’équiper et de former correctement l’armée congolaise pour combattre, ce que Félix Tshisekedi n’a jamais fait après 4 années de pouvoir. C’est l’armée qui assure l’intégrité territoriale du pays. Dans mon programme électoral des 100 jours, j’avais annoncé que je déplacerai le camp militaire Kokolo de Kinshasa à Beni pour renforcer notre présence militaire à l’Est. Je mettrai aussi en place des unités de surveillance des frontières dans cette région. La deuxième mesure est d’aller dénoncer à l’ONU l’attaque de notre pays par le Rwanda, mais aussi par l’Ouganda. Le Conseil de sécurité de l’ONU doit condamner ces pays et demander à ce qu’ils ramènent leurs militaires chez eux. La troisième mesure est de demander aux Congolais de rester aux aguets pour défendre l’intégrité territoriale du pays, comme le prévoit l’article 63 de la Constitution.
Afrikarabia : Des négociations ont été engagées avec le Rwanda, sous l’égide de Luanda, mais aussi à Nairobi avec les groupes armés. Doit-on dialoguer avec le M23 ?
Martin Fayulu : Il faut continuer les négociations de Luanda, mais il ne faut pas dialoguer avec le M23. On ne dialogue pas avec une force supplétive d’un gouvernement d’un pays voisin. Il faut discuter avec ce gouvernement, avec le Rwanda, mais aussi avec l’Ouganda et le Burundi, sous médiation angolaise. Je suis d’accord avec ça. Il faut que le Rwanda et l’Ouganda disent ce qu’ils reprochent au Congo, et que nous disions ce que nous reprochons à nos voisins.
Afrikarabia : Que cherche le Rwanda selon vous ?
Martin Fayulu : Paul Kagame veut une partie du territoire congolais. Il envahit le Congo, déplace les populations, et replace des Rwandais. Paul Kagame veut également les richesses du Congo : l’or, le Coltan… Le Rwanda n’a pas d’or sur son territoire, mais possède une raffinerie et exporte de l’or congolais. Le président ougandais, veut lui aussi tirer les avantages du commerce avec l’Ituri, et cherche à profiter des nappes pétrolifères seul. Nous reprochons à ces deux pays de nous déstabiliser pour profiter de nos ressources naturelles. L’intégration de la RDC dans la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (EAC) fait également partie de cette stratégie. L’Est du Congo représente un important marché de 40 millions d’habitants très lucratif pour les pays d’Afrique de l’Est.
Afrikarabia : Vous attendez quelque chose de positif de la force régionale mise en place par la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est pour lutter contre les groupes armés ?
Martin Fayulu : Non, je n’attends rien de cette force. On ne peut pas demander à un pyromane d’aller éteindre l’incendie qu’il a allumé. D’ailleurs, le Kenya a déclaré qu’il ne sera qu’une « force tampon ». Ils ne vont pas combattre. Il y a déjà un contingent kenyan au sein de la Monusco. Que vont-ils faire de nouveau qu’ils n’ont pas pu faire avec les casques bleus ? Nous avons besoin d’une force robuste.

Afrikarabia : La Monusco ne peut pas jouer ce rôle ?
Martin Fayulu : La mission de la Monusco a échoué et elle doit se retirer. Mais il faut créer une nouvelle mission offensive, comme en 1964, l’ONUC, une force combattante pour repousser le M23 et les soldats rwandais et ougandais. Mais nous ne pouvons rien attendre de la force régionale de l’Afrique de l’Est, dont le renseignement serait assuré par le Rwanda !
Afrikarabia : Dans ce contexte de crise sécuritaire, le président Félix Tshisekedi a renvoyé l’ambassadeur rwandais à Kinshasa et envoyé des avions de chasse contre le M23, ce sont des bonnes initiatives ?
Martin Fayulu : Le renvoi de l’ambassadeur rwandais était la première chose à faire, et je le disais depuis longtemps. Il l’a fait avec beaucoup de retard, car il doit beaucoup à Paul Kagame et Joseph Kabila, qui l’ont placé à la Présidence. Il faut aller plus loin, et déposer plainte au Conseil de sécurité des Nations unies, mais aussi devant l’Union africaine.
Afrikarabia : Que fallait-il faire d’autres selon vous ?
Martin Fayulu : Il fallait faire appel à des pays amis qui ont des armées aguerries, comme l’Angola par exemple. Il y a d’autres leviers. Les pays européens et les Etats-unis pourraient décider de suspendre l’aide financière au Rwanda et de ne plus acheter l’or ou le Coltan du Rwanda. On pourrait aussi demander au Paris Saint-Germain et à Arsenal d’arrêter leur campagne « Visit Rwanda », alors que l’on tue à l’Est du Congo.
Afrikarabia : Dans un an doivent se tenir des élections présidentielle et législatives. La Commission électorale (CENI) n’a toujours pas publié son calendrier. Etes-vous inquiet ?
Martin Fayulu : Je suis plus qu’inquiet. Le 8 mars 2021, nous avons présenté notre proposition de loi sur la CENI et le 9 avril, nous avons fait une proposition sur la loi électorale. En septembre 2022, nous avons présenté notre calendrier électoral pour aller aux élections le 22 octobre, soit 90 jours avant la fin du mandat présidentiel, et pas en décembre comme on le dit. Nous n’avons pas été entendu et nous constatons les difficultés de la CENI à organiser les élections à temps. Son président, monsieur Kadima, a traîné les pieds et a longtemps cherché l’argent pour organiser le scrutin.Afrikarabia : Que se passera-t-il en cas de « glissement » du calendrier électoral ?
Martin Fayulu : Le 23 janvier 2024 à minuit, c’est la fin du mandat usurpé de Félix Tshisekedi. Selon la Constitution, « en cas de décès, de démission, ou de tout autre empêchement », les fonctions du président sont assurés par le président du Sénat. Mais le président du Sénat n’est pas crédible, étant membre de l’Union sacrée de Félix Tshisekedi. Nous devons trouver la personne pour assurer cet intérim de 4 mois. C’est pour cela que nous demandons, avant la fin de la session parlementaire du 15 décembre, que toutes les parties prenantes se mettent autour de la table pour : recomposer la Commission électorale, notamment le bureau et une partie de la plénière ; discuter du calendrier électoral ; de la sécurisation des élections à l’Est où il y a la guerre ; et enfin recomposer la Cour constitutionnelle qui est à la botte de Félix Tshisekedi.

Afrikarabia : Que faire pour être certain que ce scrutin soit transparent et crédible ?
Martin Fayulu : Les résultats doivent être proclamés et affichés bureaux de vote par bureaux de vote, contrairement aux élections de 2018. C’est pourquoi nous demandons élégamment la digitalisation des procès verbaux. Il faut aussi réformer le système proportionnel qui complexe et qui n’est pas compris par la population. Nous proposons également la parité entre les hommes et les femmes dans les circonscriptions à 4 sièges et plus. Même chose pour les suppléants qui sont de la même famille, mari, femme, enfants… ce n’est plus possible.
Afrikarabia : Quel rôle pour la communauté internationale dans ces élections ?
Martin Fayulu : Nous disons aux occidentaux qu’ils doivent appliquer les principes démocratiques aussi pour l’Afrique. Lorsque les chiffres d’une élection sont fabriqués, ce n’est plus possible de dire, comme Jean-Yves Le Drian : « Martin Fayulu a gagné » et quelques jours après, de « prendre acte » de la fraude électorale en reconnaissant Félix Tshisekedi comme président. Ce n’est plus possible et c’est très dangereux. S’il y a fraude, il faudrait que la communauté internationale ne reconnaisse pas ces régimes. On ne peut pas continuer à ne pas respecter les Congolais.
Afrikarabia : Vous craignez vraiment que le scrutin soit frauduleux, comme en 2018 ?
Martin Fayulu : Félix Tshisekedi est parti pour voler la victoire du peuple. Il a commencé le 17 juillet 2020 en mettant une Cour constitutionnelle à sa main. C’est cette Cour qui proclamera les résultats définitifs. Il a renchéri en mettant en place une CENI composée d’hommes de son camp et de débauchés qu’il a récupéré à son compte. Il a fait adopter une loi électorale qui lui est complètement favorable. L’état de siège va également le favoriser en excluant du scrutin l’Ituri et le Nord-Kivu qui ne lui sont pas favorables. Il regarde aussi comment intégrer le Sud-Kivu dans l’état de siège pour les mêmes raisons. Le camp présidentiel cherche aussi à multiplier les candidatures pour éparpiller les voix et frauder plus facilement.Afrikarabia : Justement, ces multiples candidatures ne sont-elles pas un handicap pour vous dans une élection présidentielle à un seul tour ?
Martin Fayulu : Joseph Kabila a instauré la présidentiel à un seul tour le 11 janvier 2011 parce qu’il avait peur de la candidature d’Etienne Tshisekedi. Il était plus facile pour lui d’organiser la tricherie. Moi, je propose de revenir à la Constitution originelle, celle de 2006, avec une élection à deux tours.
Afrikarabia : Dans ce contexte d’une multiplication des candidatures d’opposition, ne faudrait-il pas désigner un candidat unique de l’opposition ?
Martin Fayulu : Un candidat commun, oui. Nous sommes d’accord, mais est-ce que vous pensez qu’il y a plus de 3 ou 5 candidats valables dans cette élection aujourd’hui ? En 2018, il y a eu 21 candidats. J’ai eu 62%, Tshisekedi et Shadary ont eu 15 et 17%. Cela veut dire que les 18 autres candidats se partageaient 4% !
Afrikarabia : Vous pourriez nouer des alliances avant les élections avec d’autres personnalités ?
Martin Fayulu : Dans son dernier Congrès, l’Ecidé, notre parti, a décidé qu’il était d’accord pour aller aux élections avec toute personne qui regarde dans la même direction : la défense de la Constitution, la vérité des urnes, la bonne gouvernance, et le combat contre les anti-valeurs.
|b]Afrikarabia : Vous avez rencontré l’ancien Premier ministre Matata Ponyo, le prix Nobel de la paix, Denis Mukwege. Ce sont des personnes avec qui vous pourriez travailler ?[/b]
Martin Fayulu : Le docteur Mukwege est un ami. Je le rencontre quand c’est possible et je discute avec lui régulièrement. Monsieur Matata est venu me voir pour me dire qu’il basculait dans l’opposition et je lui ai dit que les portes de Lamuka étaient ouvertes. Notre combat à tous est d’avoir des règles du jeu bien définies et acceptées par tous.

Afrikarabia : Concernant Lamuka, quid d’Adolphe Muzito ?
Martin Fayulu : Posez-lui la question. Moi, il ne m’a jamais rien dit.
Afrikarabia : Il souhaite visiblement se présenter à la présidentielle ?
Martin Fayulu : Il est libre de le faire. Il était déjà candidat en 2018.
Afrikarabia : Est-ce que vous redoutez une possible candidature de Denis Mukwege ? Il ne s’est pas encore exprimé sur la question.
Martin Fayulu : Attendons qu’il s’exprime. Il ne l’a pas fait, vous l’avez dit. Mais tout Congolais en mesure de le faire peut être candidat. Je n’empêcherais personne d’être candidat. Je suis démocrate.
Afrikarabia : Denis Mukwege ferait-il un bon président de transition en cas de report des élections de 2023 ?
Martin Fayulu : Nous avions déjà demandé la transition sans Kabila et nous pensions déjà au docteur Mukwege. Reste aujourd’hui à savoir s’il est candidat ou pas. S’il n’est pas candidat, avec sa notoriété, son sérieux et les principes qu’il défend, il a le profil idéal pour mener cette transition sans Tshisekedi.
Afrikarabia : Pour mener une campagne électorale, il faut des moyens financiers importants. N’est-ce pas votre point faible par rapport à d’autres candidats ?
Martin Fayulu : En 2018, le candidat de Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary, avait quels moyens financiers ? S’il avait 100, je n’avais même pas 5, et pourtant j’ai gagné ! J’ai travaillé et tout ce que j’ai, c’est à la sueur de mon front. J’ai déclaré mes biens au Ministère de l’Intérieur.Afrikarabia : Je vous pose cette question, parce qu’au Congo, on sait que certains sympathisants sont rémunérés pour venir assister aux meetings ?
Martin Fayulu : C’est bien de le dire en effet. Si on reprend l’exemple de monsieur Shadary. Combien a été dépensé et pour quel résultat ? Les gens prennent l’argent et votent ce qu’ils veulent ensuite. Mais vous avez raison, il faut de l’argent pour payer les déplacements, les billets d’avion… mais ce n’est pas le plus déterminant. Le plus important, c’est le message : construire un Congo digne, fort et prospère.
Afrikarabia : Qu’est-ce que vous avez appris depuis les élections de 2018 ?
Martin Fayulu : J’ai surtout appris à connaitre Félix Tshisekedi. Par exemple, je ne pouvais pas penser que Félix Tshisekedi puisse parler de tribus au Congo. Il est né à Kinshasa, je suis né à Kinshasa et on n’a jamais parlé de tribus. J’ai compris que ce qui compte le plus pour Félix Tshisekedi, c’est l’argent. Tout ce qu’il a fait, c’est pour jouir et prendre les deniers de la République. C’est pour cela qu’il a trahi la coalition. Lorsque Félix Tshisekedi a déclaré le 11 novembre 2018 à Genève que « le changement s’appelle Martin Fayulu », je le croyais sincèrement ! Mais depuis, j’ai aussi appris que le peuple congolais était patriote, aimait son pays et était prêt à le défendre. Quand je suis allé à Kisangani, à Beni, vous avez vu l’affluence. Je vois que le peuple continue d’être derrière moi. J’avais dit en 2019 que je n’étais pas le Jean-Pierre Bemba de 2006, ou le Etienne Tshisekedi de 2011. Je vais maintenir la flamme allumée. Et la flamme jusqu’aujourd’hui est allumée.


"Kinshasa : Martin Fayulu dénonce la répression de la marche de Lamuka - 14 Nov 2022
= https://www.election-net.com/article/kinshasa-martin-fayulu-denonce-la-repression-de-la-marche-de-lamuka
"Retour de Martin Fayulu à Kinshasa : la police interdit tout attroupement - 13/11/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/11/13/actualite/politique/retour-de-martin-fayulu-kinshasa-la-police-interdit-tout-attroupement
= https://actu7.cd/2022/11/13/kinshasa-la-marche-de-fayulu-contre-lagression-rwandaise-etouffee-par-la-police/


"RDC : les perspectives politiques de Martin Fayulu - 11 novembre 2022
= https://afrique.tv5monde.com/information/rdc-les-perspectives-politiques-de-martin-fayulu

= https://www.dw.com/fr/rdc-monusco-rwanda-ouganda-fayulu-interview-dw-felix/a-63702697
= https://actu7.cd/2022/10/12/lamuka-martin-fayulu-a-commence-a-faire-le-wenge-en-sa-maniere-en-me-negligeant-moi-son-frere-adolphe-muzito/ay

"L'Entretien
Martin Fayulu, opposant congolais : "La RDC doit rompre ses relations diplomatiques avec le Rwanda" 6  27/10/2022"

= https://www.france24.com/fr/%C3%A9missions/l-entretien/20221027-martin-fayulu-opposant-congolais-la-rdc-doit-rompre-ses-relations-diplomatiques-avec-le-rwanda


"Martin Fayulu : « Félix Tshisekedi est allé trop loin, il a divisé le pays, il a amené le tribalisme ! » - 11.10.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-111961_martin_fayulu_felix_tshisekedi_est_alle_trop_loin_il_a_divise_le_pays_il_a_amene_le_tribalisme.html

= https://actu7.cd/2022/11/11/rdc-martin-fayulu-accuse-felix-tshisekedi-davoir-triche-en-avance-les-elections-de-2023/

= https://www.radiookapi.net/2022/08/31/emissions/dialogue-entre-congolais/martin-fayulu-denonce-la-corruption-des-deputes
= https://www.rfi.fr/fr/podcasts/invit%C3%A9-afrique/20221027-rdc-un-report-des-%C3%A9lections-en-2024-martin-fayulu-ne-dit-pas-non-maishttps://www.rfi.fr/fr/podcasts/invit%C3%A9-afrique/20221027-rdc-un-report-des-%C3%A9lections-en-2024-martin-fayulu-ne-dit-pas-non-mais



"Insécurité à l’Est : « Avec tout l’argent volé au Congo, 3000 soldats auraient pu être formés au lieu d’attendre 903 soldats de l’EAC » (Martin Fayulu) - 10.11.2022
= https://actu30.cd/2022/11/insecurite-a-lest-avec-tout-largent-vole-au-congo-3000-soldats-auraient-pu-etre-formes-au-lieu-dattendre-903-soldats-de-leac-martin-fayulu/


"Présidentielle en RDC : la tournée américaine de Martin Fayulu - 13 septembre 2022
= https://www.jeuneafrique.com/1376548/politique/presidentielle-en-rdc-la-tournee-americaine-de-martin-fayulu/

= https://afrique.lalibre.be/71719/rdc-une-arrestation-qui-ne-passe-pas/
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220429-le-parti-de-l-opposant-martin-fayulu-saisit-la-justice-militaire-contre-la-police-de-kinshasa
= https://www.radiookapi.net/2022/08/07/actualite/politique/kinshasa-martin-fayulu-exige-la-liberation-de-mme-marie-masemi


"l’ECIDE insiste sur le consensus autour des réformes électorales - 26.10.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-112736_l_ecide_insiste_sur_le_consensus_autour_des_reformes_electorales.html


"Kinshasa : l’enfer au paradis (Adolphe Muzito) - 25 octobre 2022"
= https://ouragan.cd/2022/10/kinshasa-lenfer-au-paradis-adolphe-muzito

"

"Déséquilibre à la presidentielle 2023: le duo Tshisekedi-Mukwege écarte-t-il Fayulu, Katumbi et Kabila de la course ? - octobre 25, 2022
= https://congoprofond.net/desequilibre-a-la-presidentielle-2023-le-duo-tshisekedi-mukwege-ecarte-t-il-fayulu-katumbi-et-kabila-de-la-course/

"A. Muzito : « Martin Fayulu n’a pas cru en moi » - 14 octobre 202
= https://www.diaspordc.com/a-muzito-martin-fayulu-na-pas-cru-en-moi/

"Divergences entre Muzito et Fayulu au sein de Lamuka : Prince Epenge accuse l’Union sacrée « de vouloir le déstabiliser » la plateforme - 14.10.2022
= https://4pouvoir.cd/divergences-entre-muzito-et-fayulu-au-sein-de-lamuka-prince-epenge-accuse-lunion-sacree-de-vouloir-le-destabiliser/

"RDC : ces très chers députés
= http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-ces-tres-chers-deputes/

"« Le Rwanda et l’Ouganda doivent retirer leurs troupes » (Martin Fayulu) - 05.10.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-111641_le_rwanda_et_l_ouganda_doivent_retirer_leurs_troupes_martin_fayulu.html


"Dossier 21.000 $ : Fayulu demande à Mboso d’arrêter d’harceler et d’intimider Sesanga et Kasekwa - 30.09.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-111379_dossier_21_000_fayulu_demande_a_mboso_d_arreter_d_harceler_et_d_intimider_sesanga_et_kasekwa.html

"Martin Fayulu appelle les Congolais à défendre la patrie en danger - 28 septembre 2022
= https://ouragan.cd/2022/09/rdc-fayulu-appelle-les-congolais-a-defendre-la-patrie-en-danger

"« Manifeste de Kisangani » : L’éducation au cœur du programme de Martin Fayulu pour 2023 (Interview) - 16 septembre 2022
= https://yabisonews.cd/2022/09/16/manifeste-de-kisangani-leducation-au-coeur-du-programme-de-martin-fayulu-pour-2023-interview/


"
"


"Echange du 10 Novembre 2022 : Martin FAYULU, 2018-2023 à la reconquête d'une présidence volée."





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 Empty Re: FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS...

Message  ndonzwau 16/11/2022, 11:53 pm

FAYULU ACCUSE TSHISEKEDI DE HAUTE TRAHISON POUR AVOIR SIGNE PLUSIEURS ACCORDS MAIS FAYULU RÉPOND OUI A L'UNITÉ NATIONALE ET A LA MOBILISATION GÉNÉRALE CONTRE LES AGRESSEURS RWANDAIS ET OUGANDAIS. Y'A-T-IL UN HIATUS, UNE QUELCONQUE CONTRADICTION ?

Au retour d'un long séjour de son président Martin Fayulu à l'étranger, son parti et ses partisans ont organisé son accueil et en même temps une marche pour les FARDC et contre les agresseurs rwandais et ougandais. Comme d'habitude dès qu'il s'agit de Fayulu, cette marche à été interdite par le pouvoir et réprimée avec une barbarie inouïe par la police.

1. Y-a-t-il incitation à l'unité dans telle bastonnade gratuite - des manifestants certes opposants marchaient innocemment en hommage à leur chef et pour la dignité de leur pays - ou plutot une répression dictatoriale contre un concurrent ? Une premier motif pour Fayulu de ne pas faire confiance à Tshisekedi : il sollicite le peuple quand il croit en avoir besoin et le réprime dès qu'il s'agit de sauvegarder son siège ;
2. Un second motif ! Fayulu le détaille savamment dans son communiqué : il accuse avec force arguments Tshisekedi de haute trahison notamment en signant sous le coude des accords avec Kagame à travers lesquels il lui vent gratos nos minerais qui font du Rwanda le principal producteur des minerais qui ne se trouvent pas dans son sous-sol. Etc, etc...

Conclusion : il n'y a point contradiction entre la défense de l'intégrité de notre pays et la quête de dignité pour un meilleur leadership du pays. C'est ce que dit et fait Fayulu...



"Fayulu accuse Tshisekedi de « haute trahison » pour « avoir signé plusieurs accords avec le Rwanda » - 16.11.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-113665_fayulu_accuse_tshisekedi_de_haute_trahison_pour_avoir_signe_plusieurs_accords_avec_le_rwanda.htm

FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 Fayulu_22_021400_png_711_473_1

Dans une communication faite ce mercredi 16 novembre à la presse, sous l'intitulé "la guerre que nous impose le Rwanda et l'Ouganda", l'opposant Martin Fayulu a pointé clairement ces deux pays comme auteurs de la guerre dans la partie Est de la République démocratique du Congo.


" Le Rwanda et l'Ouganda s'en donnent à cœur joie dans la déstabilisation de la partie Est de notre pays avec extension dans d'autres parties du territoire national, notamment dans le Maï + Ndombe et Kwilu" a déclaré Fayulu
L'opposant farouche de Félix Tshisekedi déclare que , la déstabilisation de la RDC est rendu possible notamment par l'infiltration de toutes les institutions du pays. Et pour mieux contrôler la RDC, ses ennemis l'ont emmené dans la Communauté de l'Afrique de l'Est.
Par ailleurs, le président de l'Ecide a fait des révélations graves sur le processus de Nairobi. " En réalité, le processus de Nairobi est un processus de validation de nouvelles frontières des territoires conquis en RDC par le Rwanda, Dans cette combine, il est prévu que monsieur Tshisekedi ramène un accord de cesser le feu, qui malheureusement aura consacré l'occupation. C'est ce que j'appelle le fait accompli d'occupation et c'est celà le vrai but de cette guerre.
En effet, monsieur Tshisekedi a signé de nombreux accords avec le pays qui nous agressent et aucun de ses accords n' a été révoqué ", a révélé l'opposant Martin Fayulu.

Ci - dessous l'intégralité du message de Fayulu
 
FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 FhsROMJX0AkT_G2?format=jpg&name=large
FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 FhsROVzXkAMRBdY?format=jpg&name=large
FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 FhsROcNXoAE7aR6?format=jpg&name=large
 

"Fayulu s’oppose au processus de Nairobi, à l’adhésion de la RDC à l’EAC et accuse Félix Tshisekedi de haute trahison - 16 novembre 2022
= https://actualite.cd/2022/11/16/fayulu-soppose-au-processus-de-nairobi-ladhesion-de-la-rdc-leac-et-accuse-felix
Martin Fayulu s’est présenté ce mercredi devant la presse. Il s’est exprimé sur les affrontements entre les FARDC et le M23 ainsi que sur le processus politique pour résoudre ce conflit. C’est un tableau sombre qu’a présenté le président de l’ECIDE et de Lamuka:  « La situation que traverse notre pays en ce moment est on ne peut plus grave. Il y a péril en la demeure, et si nous n'y prenons garde, nous risquons d'être les derniers congolais à avoir vécu en RDC dans ses frontières actuelles. Aujourd'hui, comme hier, les éléments des armées rwandaise et ougandaise, regroupés au sein d'une unité appelée M23, sèment la mort et la désolation dans le Nord-Kivu, notamment à Bunagana, Kiwanja, Rutshuru, Rubare, Rumangabo, Rugari. Maintenant, ils avancent vers Goma ».

Celui qui revendique toujours la victoire à la présidentielle de 2018 estime que cette situation est également la conséquence de la gestion du dernier processus électoral.
« Depuis, le Président du Rwanda, M. Paul Kagame, s'est érigé en faiseur de différents présidents qui se sont succédé à la tête de la RDC. C'est inacceptable! Les conséquences de la crise de légitimité et de déni de souveraineté qui en découlent, se font sentir aujourd’hui. Le Rwanda et l'Ouganda se donnent à cœur joie dans la déstabilisation de la partie Est de notre pays qui s'étend dans d'autres parties du territoire national notamment dans le Mai-Ndombe et le Kwilu ».
Il a réitéré également son opposition à l’adhésion à l’EAC: « Cette déstabilisation est rendue possible notamment par l'infiltration de toutes les institutions de la République. Et pour mieux contrôler la RDC, ses ennemis l’ont emmenée dans la Communauté d'Afrique de l’Est. Il n'est plus un secret pour personne que Monsieur Tshisekedi est arrivé au pouvoir grâce à Messieurs Kabila et Kagame ».
Martin Fayulu s’oppose aussi à tout processus politique mettant autour d’une table le gouvernement et le M23:  « Les agresseurs ont décidé de mettre autour d'une même table le M23 et le gouvernement de fait de la RDC pour appliquer, une fois de plus, la recette de l'infiltration des institutions congolaises, au moyen de l'intégration et du brassage. En réalité, le processus de Nairobi est un processus de validation de nouvelles frontières des territoires conquis en RDC par le Rwanda ».

Il donne également sa lecture de ce que sera la suite, d’après lui du processus de Nairobi:  « Dans cette combine de Nairobi, il est prévu que M. Tshisekedi ramène un accord de cessez-le-feu qui, malheureusement, aura consacré l'occupation. C'est ce que j'appelle le fait accompli d'occupation. Et, c'est cela le vrai but de cette guerre. En effet, Monsieur Tshisekedi a signé de nombreux accords avec les pays qui nous agressent et aucun de ses accords n'a été révoqué. De ce qui précède, j'accuse Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de haute trahison".
Martin Fayulu estime aussi qu’un calcul politique se trame derrière ces conflits:  « M. Félix Tshisekedi et ses mentors sont cyniquement et désespérément à la recherche d'un argument électoral et de conservation de pouvoir. Ayant, en effet, constaté que M. Félix Tshisekedi ne pourra pas gagner les élections de 2023, ses parrains sont venus à sa rescousse en imposant à la RDC une guerre qu'il devrait "gagner", à temps voulu, afin de lui donner l'occasion de se présenter en sauveur de la population congolaise qui ne jure que par la paix ».
Et d’ajouter: « Il aura ainsi "gagné" la guerre mais les territoires conquis par le M23 resteront rwandais et le Rwanda aura allongé ses frontières, Le peuple congolais debout, s'y opposera avec la dernière énergie. Nous disons que la paix se gagne par le combat et non par une trêve. Nous voulons une paix durable et définitive. Toute paix qui viendrait en dehors de l'implication de notre peuple et de nos forces armées, ne pourrait être qu'une paix de façade, comme ce fut le cas avec le CNDP et le M23 1. Le processus de Nairobi obéit au même modus operandi. C'est donc du déjà vu et nous n'en voulons pas".


"Kinshasa : Gentiny Ngobila interdit la marche de l'ECIDE prévue ce dimanche - 11 novembre 2022
= https://actualite.cd/2022/11/11/kinshasa-gentiny-ngobila-interdit-la-marche-de-lecide-prevue-ce-dimanche
Gentiny Ngobila Mbaka, gouverneur  de Kinshasa, n'a pas pris acte de la marche pacifique contre l'agression Rwandaise prévue par l'ECIDE ( Engagement pour la Citoyenneté et le Développement) ce dimanche 13 novembre 2022. 
Dans sa correspondance adressée au parti de Martin Fayulu, l'autorité urbaine considère que l’itinéraire retenu se situe dans une zone neutre instituée par l’arrêté du 30 septembre 2021 portant interdiction des manifestations publiques dans certaines zones de la ville province de Kinshasa.
"Considérant que l'itinéraire retenu par votre organisation se situe dans une zone neutre instituée par l'arrêté N°SC/329/CAB/GVK/GNM/2021 du 30 Septembre 2021 portant interdiction des manifestations publiques dans certaines zones dans la Ville de Kinshasa, je ne saurai prendre acte de votre requête.Le Commissaire Provincial de la Police Nationale Congolaise/Ville de Kinshasa ainsi que les Bourgmestres des Communes concernées, qui mes lisent en ampliation, sont tenus de veiller à l'exécution de la présente décision", a-t-il écrit cette correspondance parvenue à ACTUALITE.CD ce vendredi 11 novembre 2022.
Il faudra signaler qu'outre la dénonciation de l'agression Rwandaise via le M23, cette marche était l'occasion pour l'ECIDE d'accueillir son président national Martin Fayulu après une tournée euro américaine où il a sensibilisé les communautés congolaises et la communauté internationale sur la nécessité de soutenir la tenue des élections en RDC dans le délai constitutionnel.
Depuis mai 2022, les affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23 sont signalés dans le territoire de Rutshuru dont une vaste étendue est contrôlée par l'ennemi. La rébellion du M23 a pris, le samedi 29 octobre, le contrôle des communes rurales de Kiwanja et Rutshuru-centre alors qu'elle contrôlait depuis juin des dizaines de localités et la cité douanière de Bunagana à la frontière avec l'Ouganda.
Depuis deux semaines, plus de 180 000 personnes ont fui les affrontements dans le territoire de Rutshuru, selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) et se sont amassés près de Goma, notamment dans le site de Kanyaruchinya. Cette semaine, les autorités ont ouvert un nouveau site à Don Bosco Ngangi toujours dans le territoire de Nyiragongo afin d'accueillir de nouveaux déplacés qui continuent d'affluer. Ces déplacés s'ajoutent à plus de 200 000 autres qui avaient fui précédemment les combats entre l'armée et le M23.
= https://actualite.cd/2022/11/11/rdc-m23-ne-peut-pas-interdire-une-marche-de-soutien-aux-fardc-prince-epenge


"RDC-M23 : « on ne peut pas interdire une marche de soutien aux FARDC » - Prince epenge - 11 novembre 2022 -
= https://actualite.cd/2022/11/11/rdc-m23-ne-peut-pas-interdire-une-marche-de-soutien-aux-fardc-prince-epengehttps://actualite.cd/2022/11/11/rdc-m23-ne-peut-pas-interdire-une-marche-de-soutien-aux-fardc-prince-epenge
La coalition Lamuka confirme la marche prévue ce dimanche 13 novembre 2022 à Kinshasa malgré l'interdiction de l'hôtel de ville.
"La coalition Lamuka et son Coordonnateur, Martin Fayulu confirment notre marche contre le Rwanda, notre marche de soutien aux Forces Armées de la RDC  et aux populations de Bunagana, de Kiwanja, de Rumangabo et les territoires occupés par le Rwanda. Nous allons marcher, c'est confirmé", a déclaré Prince Epenge, l'un des porte-parole de la coalition Lamuka.
 
Par ailleurs, les organisateurs de la marche disent ne pas comprendre les motivations de l'autorité urbaine à interdire une marche de soutien aux forces armées et aux populations des territoires occupés par le M23.
"C'est inacceptable. Alors que les militaires ont besoin du soutien populaire, Ngobila interdit la marche et promet d'envoyer les policiers pour nous disperser. Donc, nous comprenons  que Ngobila joue le jeu du Rwanda", poursuit Principe Epenge.
Cette marche était l'occasion pour l'ECIDE d'accueillir son président national Martin Fayulu après une tournée euro américaine où il a sensibilisé les communautés congolaises et la communauté internationale sur la nécessité de soutenir la tenue des élections en RDC dans le délai constitutionnel.


"Répression/Marche : Martin Fayulu crie à l’irresponsabilité et au désordre des dirigeants - Novembre 13, 2022
= https://latribuneplus.net/2022/11/13/repression-marche-martin-fayulu-crie-a-lirresponsabilite-et-au-desordre-des-dirigeants/

FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 Screenshot_20221113-155721

Le président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (Ecidé), Martin Fayulu, a décrié, à travers son compte Twitter, la répression des manifestants lors de son retour à Kinshasa à l’aéroport de N’djili ce dimanche 13 novembre.

FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 Screenshot_20221113-155743-300x163

« Plutôt que d’affronter le Rwanda et l’Ouganda qui agressent la RDC, ceux qui ont usurpé le pouvoir du peuple préfèrent mobiliser les moyens de l’État contre les paisibles citoyens qui se dirigent vers l’aéroport de N’djili pour m’accueillir. Quelle irresponsabilité ? », s’est-il interrogé.
À un jour de son retour, Martin Fayulu dénonçait en amont toute forme de dictature, rappellant que beaucoup ont été calmement accueillis à l’aéroport de N’djili.
FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 Screenshot_20221113-155759-300x162
« Peuple congolais, refusons toute forme de dictature. l’État de droit impose que personne ne soit au dessus de la loi. Tous les citoyens et gouvernements sont soumis au même ensemble de règles et de normes. Certains ont été accueillis à N’djili et ont marché sur le boulevard Lumumba », avait dénoncé Martin Fayulu avant son retour à Kinshasa.
Après un fort déploiement de la police dans toutes les grandes artères de la capitale, et une répression des manifestants qui se dirigaient à l’aéroport international de N’djili, Martin Fayulu a été conduit directement chez lui à Faden House sous l’encadrement de la police nationale congolaise.

"Marche de l’ECIDé transformée en escorte policière, ce Fayulu en colère -
14 novembre 2022

= http://www.kt.cd/marche-de-lecide-transformee-en-escorte-policiere-fayulu-en-colere/
Des chants, une marée humaine… c’est à quoi s’attendait Martin Fayulu, président de l’Engagement pour citoyenneté et le développement (Ecide), ce dimanche 13 novembre, à son arrivé après une tournée Euro-américaine qu’il affirme avoir écourtée suite à la reprise des hostilités entre les FARDC et le M23 au Nord-Kivu.
De l’aéroport de N’djili jusqu’à son domicile, Martin fayulu a été bien encadré par la police. Aucun de ses militants venus en masse pour l’accueillir n’a pu s’approcher de lui. L’opposant du régime Tshisekedi s’est juste contenté de les saluer de loin et leur témoigner son amour à travers des signes de baiser.
FAYULU ET MUZITU SE RAPPELLENT DE MEILLEURE INTELLIGENCE A NOTRE BON SOUVENIR PAR DES PROPOSITIONS... - Page 2 E25B0B91-39A8-4871-AC03-DF2A8B57D884-640x424
« Plus de 2.000 policiers avec une cinquantaine de jeeps, des camions à jet d’eau chaude pour réprimer la marche des paisibles citoyens. Au lieu de recevoir 903 soldats kényans, entraînez plutôt ces policiers pour libérer Bunagana, protéger Goma et rétablir la paix à Kwamouth », regrette Martin Fayulu sur Twitter.
Très fâché après ce traitement lui réservé par la police nationale congolaise, il dénonce ce qu’il qualifie de dictature du régime au pouvoir.[/size]
« Peuple Congolais, refusons toute forme de dictature. L’Etat de droit impose que personne ne soit au-dessus de la loi. Tous les citoyens et les gouvernants sont soumis au même ensemble de règles et de normes. Certains ont été accueillis à N’djili et ont marché sur le Boulevard Lumumba », tonne-t-il.
 Aucun casse, ni blessé moins encore des morts ont été signalés à ce jour. Dès le départ, l’exécutif provincial avait interdit cette marche selon lui, pour éviter la violation de la zone neutre tracée par lui-même, mais l’opposant Martin Fayulu n’était pas près à décalé son activité déjà calée.

"Marche du 13 novembre : Fayulu boude l’interdiction de Ngobila et dénonce la dictature - 14.11.2022
= https://7sur7.cd/2022/11/12/marche-du-13-novembre-fayulu-boude-linterdiction-de-ngobila-et-denonce-la-dictature
L'opposant Martin Fayulu a réagi ce samedi 12 novembre 2022, à l'interdiction par le gouverneur de la ville de Kinshasa, de la marche pacifique de LAMULA prévue ce dimanche pour condamner l'agression rwandaise dans l'Est de la République démocratique du Congo.
Le président du parti politique Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECIDé), appelle le peuple congolais à refuser toute forme de dictature qui, selon lui, est imposée par le pouvoir en place.
« Peuple Congolais, refusons toute forme de dictature. L’Etat de droit impose que personne ne soit au dessus de la loi. Tous les citoyens et les gouvernants sont soumis au même ensemble de règles et de normes. Certains ont été accueillis à N’djili et ont marché sur le Boulevard Lumumba », a écrit Martin Fayulu.

"Kinshasa : l’Ecidé dénonce les violences sur ses membres à l'accueil de Martin Fayulu à l'aéroport de Ndjili - 15/11/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/11/15/actualite/securite/kinshasa-lecide-denonce-les-violences-sur-ses-membres-laccueil-de

"Kinshasa : la marche de Fayulu « contre l’agression rwandaise » étouffée par la Police - 14.11.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-113561_kinshasa_la_marche_de_fayulu_contre_l_agression_rwandaise_etouffee_par_la_police.html





" RDC : les perspectives politiques de Martin Fayulu - 11.11.2022
= https://afrique.tv5monde.com/information/rdc-les-perspectives-politiques-de-martin-fayulu

"Processus de Nairobi : Martin Fayulu estime que « c’est une façon d’infiltrer l’État Congolais » 17:11:2022
= https://lesvolcansnews.net/2022/11/17/processus-de-nairobi-martin-fayulu-estime-que-cest-une-facon-dinfiltrer-letat-congolais/
= https://laprunellerdc.info/processus-de-nairobi-fayulu-accuse-tshisekedi-de-haute-trahison/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=processus-de-nairobi-fayulu-accuse-tshisekedi-de-haute-trahison

"RDC : MARTIN FAYULU PRET A RENCONTRER FELIX TSHISEKEDI
= https://election-net.com/article/rdc-martin-fayulu-pret-a-rencontrer-felix-tshisekedi

Signalons par ailleurs que cette interdiction intervient après la dernière sortie médiatique du coordonnateur de la coalition LAMUKA à l'étranger, où il a fustigé la gestion du régime Tshisekedi.[/size]

"






Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum