congodiaspora
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cdiscount : -20% sur 2 jouets, -30% sur 3 jouets, -40% sur 4 jouets
Voir le deal
anipassion.com

LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON.

Aller en bas

LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON. Empty LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON.

Message  ndonzwau 20/9/2022, 10:03 pm

LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS DONT LE M23 AUX ARRÊTS ALORS QUE LE PR EST A WASHINGTON A L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ONU. PAS DE MOTIF PRÉCIS DE SON INTERPELLATION MAIS SOUPCONS DE HAUTE TRAHISON, SUR QUELS FAITS ?


"RDC : Le général commandant les opérations contre le M23 sous les verrous - 20 septembre 2022
= https://afrique.lalibre.be/72613/rdc-le-general-commandant-les-operations-contre-le-m23-sous-les-verrous/

LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON. Philemon-yav11-e1663691312660-690x450

Le général Philémon Yav, commandant des opérations militaires contre le M23 dans l’est du pays, a été arrêté et écroué pour « haute trahison ».
Une source militaire a confirmé à l’AFP, sous couvert d’anonymat, l’arrestation du lieutenant-général Yav, sans aucun détail sur le motif possible de son interpellation. Contacté, le général Léon-Richard Kasonga, porte-parole des forces armées de RDC (FARDC), n’a pas voulu répondre.
Commandant de la troisième zone de défense, qui couvre toute la partie est et nord-est de la RDC, Philémon Yav avait pris mi-juillet la conduite des opérations militaires menées au Nord-Kivu contre le M23. Il avait remplacé dans cette fonction le général Constant Ndima, gouverneur militaire de la province.


Cela fera 100 jours ce mercredi 21 septembre que les rebelles du M23 occupent Bunagana, importante localité du territoire de Rutshuru, à la frontière ougandaise. 
Par ailleurs, également dans le Nord-Kivu, le colonel Augustin Kahombo ambo, chef de bataillon, vient d’être inculpé et écroué à Goma, le chef-lieu de la province. Il est soupçonné d’avoir empoisonné un général, Ghislain Tshinkobo Mulamba, chef de l’armée pour le Nord-Kivu, dont la mort mi-août avait été considérée dans un premier temps comme consécutive à une crise cardiaque. Selon un proche, le colonel clame son innocence.

LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON. Arrestation-363x524

Comme la province voisine de l’Ituri, le Nord-Kivu est placé sous état de siège depuis mai 2021. Les autorités civiles y ont été remplacées par des officiers de l’armée et de la police.


"RDC : arrestation du lieutenant-général Philémon Yav, commandant de la 3è zone de défense des FARDC -  20/09/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/09/20/actualite/justice/rdc-arrestation-du-lieutenant-general-philemon-yav-commandant-de-la-3e
Le lieutenant-général Philémon Yav Irung, commandant de la troisième zone de défense des FARDC et des opérations contre les groupes armés dans l'Est de la RDC a été arrêté  lundi 19 septembre soir et mis en  détention préventive à la prison centrale de Makala.
Le motif de son arrestation n’est pas révélé jusque-là.


Selon certaines sources qui évoquent une trahison présumée,  l'Auditorat militaire des FARDC gère son dossier avec possibilité de faire fixer un éventuel procès.
Le général Philémon Yav était à la tête du  commandement de 5 provinces dont le Nord-Kivu, le Sud Kivu, l’Ituri, le Maniema et la Tshopo.


"RDC : le « Tigre » Philémon Yav arrêté - 20 septembre 2022
= https://www.jeuneafrique.com/1378620/politique/rdc-le-tigre-philemon-yav-arrete/
Le lieutenant-général, homme fort de l’armée congolaise depuis vingt-cinq ans, commandait la troisième zone de défense, qui comprend cinq provinces de l’est du pays. Le motif de son interpellation n’est pas encore connu.
 
LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON. Jad20220920-ass-rdc-philemon-yav-1256x628-1663689949
Revue de soldats par le lieutenant-général Philémon Yav lors d’une visite officielle à Bijombo, dans la province du Sud-Kivu, le 10 octobre 2020. :copyright: Alexis Huguet/AFP
 
Des débâcles, Philémon Yav en a déjà connu quelques-unes dans sa longue carrière de commandant militaire. Celle-ci semble se classer parmi les plus sérieuses. Le lieutenant-général a été interpellé ce mardi 20 septembre à Kinshasa et placé en détention à Makala. Si le motif de cette arrestation n’est pas encore connu, il pourrait être sérieux, vu l’envergure de ce militaire.

Entre l’Est et le Katanga

Depuis 2020, Philémon Yav avait été réaffecté dans l’est du pays et, en juillet dernier, il avait été nommé commandant de la troisième zone de défense des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), qui couvre les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, de l’Ituri, du Maniema et de la Tshopo. À ce titre, il était chargé de la lutte contre les groupes armés, notamment de l’offensive coordonnée avec l’Ouganda contre la rébellion du M23, qui a repris ses attaques en terre congolaise en novembre dernier.
À Lire   RDC : Philémon Yav, le Tigre de Kabila
« C’est un terrain que je maîtrise », confiait-il en 2015 à Jeune Afrique en parlant du Kivu. Le « Tigre », tel qu’il est surnommé en référence aux gendarmes katangais de Moïse Tshombe, a en effet effectué toute sa carrière entre l’Est et le Katanga (Sud), d’où est originaire la famille de cet homme d’une soixantaine d’années né en Angola.

Homme de confiance des Kabila

Car avant d’être un homme clé du dispositif militaire de Félix Tshisekedi, Philémon Yav était surtout un proche de Laurent-Désiré Kabila, puis de son fils, Joseph Kabila, qu’il a connu dans les années 1990 au sein de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL).
À Lire   RDC : un mystère nommé Kabila
Lorsque ce dernier devient président, Philémon Yav est considéré comme l’un de ses hommes de confiance, parfaitement loyal. Affecté au milieu des années 2000 dans l’Est, il sera accusé d’avoir fourni des armes aux Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) dans un rapport des Nations unies – un soutien présumé de la RDC aux FDLR qui est, aujourd’hui encore, un des sujets de tension entre le Congo et son voisin rwandais.

"RDC : le Lieutenant général Philémon Yav chargé des opérations contre le M23 aux arrêts - 20 septembre 2022
= https://linterview.cd/rdc-le-lieutenant-general-philemon-yav-charge-des-operations-contre-le-m23-aux-arrets/

LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON. Lieutenant-general-Philemon-Yav-FARDC-nord-kivu-678x381
Goma, 25 août 22. Le Commandant de la Force de la MONUSCO, le Lt Gen Marcos Da COSTA et Lt Gen Philemon YAV des FARDC au Centre de Coordination des Opérations.

Plusieurs sources ont confirmé que le lieutenant-général Philémon Yav, commandant du 3ème Zone de défense des FARDC, et des opérations de l’armée de la province du Nord-Kivu contre les groupes armés, dont le mouvement M23, a été arrêté et transférée à la prison centrale de Makala à Kinshasa. Il serait accusé de haute trahison et tentative de coup d’État.
Les FARDC n’ont pas officiellement précisé les raisons de son arrestation par des membres de la Garde républicaine.


Le président Félix Thisekedi se trouvent actuellement à New York pour la 77e Assemblée générale des Nations unies.
La troisième zone de défense des FARDC comprend 5 provinces (Sud Kivu, Nord Kivu, Maniema, Chopo et Ituri) en proie à plusieurs groupes rebelles et armées étrangères.
Il faut rappeler que le lieutenant-général Philémon Yav Irung a été nommé le 17 Juillet 2022 commandant des opérations militaires de Socola 2 au Nord-Kivu, succédant au  remplacement du général-major Cirumwami Peter Cirumwami Peter, qui a été déchu de ces fonctions.

= https://www.mediacongo.net/article-actualite-110852_arrestation_du_lieutenant_general_philemon_yav_commandant_de_la_troisieme_zone_de_defense_des_fardc.html
= https://acturdc.com/rdc-le-lieutenant-general-philemon-yav-aux-arrets/
= https://actu7.cd/2022/09/20/rdc-le-general-philemon-yav-aux-arrets-pour-haute-trahison-et-tentative-de-coup-detat/
= https://www.aa.com.tr/fr/afrique/rdc-un-officier-de-l-arm%C3%A9e-arr%C3%AAt%C3%A9/2689581

"Accusé de préparer un coup d’État, le Lieutenant Général Philémon Yav aux arrêts - 2022/09/20
= https://iwebrdc.com/accuse-de-preparer-un-coup-detat-le-lieutenant-general-philemon-yav-aux-arrets/
D’après le journaliste Christophe Rigaud qui livre cette information sur son compte Twitter, le lieutenant général Philémon Yav est aux arrêts depuis ce jour à la prison centrale de Makala, plus précisément au pavillon 8.
Ce commandant de la troisième zone de défense et des opérations militaires au Nord-Kivu qui a été transféré à Kinshasa est accusé de haute trahison et de préparer un coup d’État.
Nous y reviendrons avec détails.


"
"


"Accusations d’empoisonnement et de haute trahison : sale temps pour les FARDC - 20.09.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-110864_accusations_d_empoisonnement_et_de_haute_trahison_sale_temps_pour_les_fardc.html
A l’espace de quelques jours, deux scabreuses affaires éclaboussent les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans le Nord-Kivu. Elles portent sur des accusations d’empoisonnement et de haute trahison et, impliquent deux haut gradés.

Le premier, le Colonel Kahombo Rambo Augustin, commandant Bn QG 34 Rm, est accusé d’empoisonnement du feu Général de brigade Tshinkobo Mulamba Ghislain, commandant de la 34 ème région(Nord-Kivu), décédé à Goma le 16 août 2022, de suite d’un accident vasculo-cérébral.
D’après une note de la direction de renseignements de la 34 région militaire, l’autopsie sur la dépouille du feu Général de Brigade Tshinkobo Mulamba Ghislain a révélé qu’il était victime d’un empoisonnement.
L’inculpé, le Colonel Kahombo Rambo Augustin, a été transféré à l’auditorat militaire supérieur près la Cour militaire du Nord-Kivu.

Le deuxième dossier concerne le lieutenant général Philémon Yav, commandant de la 3 ème zone de défense des FARDC et des opérations de l’armée loyale contre les groupes armés dont le M23 au Nord-Kivu.
Responsable du commandement des cinq provinces, à savoir le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, l’Ituri, le Maniema et la Tshopo, il est accusé de haute trahison. Aux dernières nouvelles, il aurait été transféré, lundi 19 septembre 2022, à la raison centrale de Makala, à Kinshasa.


"Le Président Tshisekedi devra « inviter la communauté internationale à condamner les pays qui soutiennent les rebelles » (Analyste) - 20/09/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/09/20/actualite/politique/le-president-tshisekedi-devra-inviter-la-communaute-internationale

"
"


A suivre...


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON. Empty Re: LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON.

Message  ndonzwau 21/9/2022, 5:15 pm

EN SAIT-ON PLUS SUR LES RAISONS DE L’ARRESTATION DU GÉNÉRAL YAV ?

A rappeler que pour raison d'efficacité et de coordination des opérations le général katangais proche de 'JK' Yav avait été placé au commandement des opérations militaires dans la province du Nord-Kivu, placée sous état de siège depuis plus d'une année pour permettre aux forces de sécurité de mener des opérations contre les groupes armés. Ensuite il est soupçonné d'avoir empoisonné un général Ghislain Tshinkobo, chef de l'armée pour le Nord-Kivu, dont la mort mi-août avait été considérée dans un premier temps comme consécutive à une crise cardiaque, Bien sûr il clame son innocence ; mais encore ?
Mais encore aujourd'hui il est interpellé et placé en détention à Makala pour "trahison et intelligence avec une puissance étrangère" sans la nommer mais il est dit que l’officier était constamment en communication avec le général rwandais Kabarebe, conseiller spécial en matière de sécurité de Kagame. On raconte aussi qu'il aurait cassé sa carte SIM pour brouiller toute traçabilité. Une piste propice lorsqu'on sait que son champ d'action concerne justement le M23 d'autant QUE le général Yav avait aussi été épinglé dans un rapport du groupe d’experts de l’ONU qui le soupçonne d’avoir remis des armes aux rebelles rwandais (FDLR) en 2007 ? Attendons la suite...


"
"RDC: le général Philémon Yav arrêté pour intelligence avec une puissance étrangère - 21/09/2022
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220920-rdc-le-g%C3%A9n%C3%A9ral-phil%C3%A9mon-yav-arr%C3%AAt%C3%A9-pour-intelligence-avec-une-puissance-%C3%A9trang%C3%A8re
Le général Philémon Yav a été interpellé lundi avant d'être immédiatement conduit à la prison centrale de Makala. Cet officier supérieur de l'armée congolaise surnommé «le tigre katangais» aurait été arrêté pour trahison et intelligence avec une puissance étrangère, affirment des sources sécuritaires à Kinshasa. 
Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda wa Kamanda-Muzembe

Pour le moment, les autorités se gardent de nommer la puissance étrangère avec laquelle le général Philémon Yav aurait collaboré. Mais, le site Communication Plus affirme que l’officier congolais était constamment en communication avec le général rwandais James Kabarebe, conseiller spécial en matière de sécurité du président Paul Kagame. Toujours selon ce média en ligne, l’officier aurait cassé la carte SIM de son téléphone portable pour brouiller toute traçabilité.
Philémon Yav est aussi soupçonné dans la mort le 16 août 2022 à Goma d’un autre officier, le général Ghislain Tshinkobo Mulamba. Ce dernier aurait été empoisonné, selon le résultat de l’autopsie pratiquée sur son corps.
Cette arrestation pose des questions car le général Philémon Yav est une personnalité clé du dispositif militaire du pouvoir en place. Il a été vu sur tous les terrains de combats. Le Nord-Katanga, le Sud-Kivu, dans la forêt de Kahuzi-Biega à la traque des FDLR, avant d’être aperçu dans le Rutshuru, au Nord-Kivu.
Celui qu'on appelle le « tigre katangais » est ensuite monté en grade devenant commandant de la seconde zone de défense, avant d’être affecté à la troisième zone regroupant la tshopo, l'ituri, le Nord-kivu et le Maniema, où il assurait le rôle de coordonnateur des opérations militaires.



"RD Congo : le général Yav en charge des opérations militaires contre le M23 arrêté - 20 sep 2022
= https://information.tv5monde.com/afrique/rd-congo-le-general-yav-en-charge-des-operations-militaires-contre-le-m23-arrete-472112
Un haut gradé de l'armée de la République démocratique du Congo, commandant des opérations militaires contre le groupe rebelle "M23" dans l'est du pays, a été arrêté et écroué. 

Selon des médias, qui citent des proches du lieutenant-général Philémon Yav et des "sources sécuritaires", cet officier est incarcéré depuis le 19 septembre au soir à Makala, la grande prison de Kinshasa.
???????????????????????????? ???????????????? ????????????????????????
@MartialMukeba
Arrestation du lieutenant général Philemon #Yav commandant de la 3e Zone de defense des #FARDC et des opérations de l’armée contre les groupes armés dont le #M23 au #NordKivu. Il avait sous son commandement 5 provinces : Nord Kivu, Sud Kivu , Ituri , Maniema et Tshopo

LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON. FdE4H9SXoAEIulv?format=jpg&name=360x360
7:45 AM · 20 sept. 2022
Une source militaire a confirmé à l'AFP, sous couvert d'anonymat, l'arrestation du lieutenant-général Yav, sans aucun détail sur le motif possible de son interpellation. Contacté, le général Léon-Richard Kasonga, porte-parole des forces armées de RDC (FARDC), n'a pas voulu répondre.
Commandant de la troisième zone de défense, qui couvre toute la partie est et nord-est de la RDC, Philémon Yav avait pris mi-juillet la conduite des opérations militaires menées au Nord-Kivu contre le M23. Il avait remplacé dans cette fonction le général Constant Ndima, gouverneur militaire de la province.
Le M23, pour "Mouvement du 23 mars", est une ancienne rébellion à dominante Tutsi vaincue en 2013, qui a repris les armes en fin d'année dernière en reprochant à Kinshasa de ne pas avoir respecté des accords sur la démobilisation et la réinsertion de ses combattants.
https://information.tv5monde.com/sites/info.tv5monde.com/files/jwplayerfield/Capture_decran_2022-05-30_a_09.05.21.png
La RDC accuse le Rwanda de soutenir cette rébellion, ce que Kigali conteste.
Depuis trois mois, les rebelles du M23 occupent Bunagana, une importante localité du territoire de Rutshuru, à la frontière ougandaise.
"RD Congo : qui sont les rebelles du M23 ? - 30 mai 2022
= https://information.tv5monde.com/video/rd-congo-qui-sont-les-rebelles-du-m23
"RDC : l'armée rwandaise soutiendrait le M23, selon l'ONU -05 aoû 2022
= https://information.tv5monde.com/video/rdc-l-armee-rwandaise-soutiendrait-le-m23-selon-l-onu
Par ailleurs, également dans le Nord-Kivu, un colonel, chef de bataillon, vient d'être inculpé et écroué à Goma, le chef-lieu de la province. Il est soupçonné d'avoir empoisonné un général, Ghislain Tshinkobo, chef de l'armée pour le Nord-Kivu, dont la mort mi-août avait été considérée dans un premier temps comme consécutive à une crise cardiaque, a-t-on indiqué de source militaire. Selon un proche, le colonel clame son innocence.
Meschac Tsongo
@meschac_tsongo
#DRC, #Northkivu The autopsy revealed that the Gen. #CHINKOBO MULAMBA had been poisoned. To this end, an army officer is being prosecuted in this case. @FARDC_off @7sur7_cd @afrikarabia

LE GÉNÉRAL PHILÉMON YAV COMMANDANT DE LA TROISIÈME ZONE DE DÉFENSE ET DES OPÉRATIONS CONTRE LES GROUPES ARMÉS (M23)AUX ARRÊTS, LE PR A WASHINGTON. FdGJ_dDXEAA-LlM?format=jpg&name=900x900
1:42 PM · 20 sept. 2022
Comme la province voisine de l'Ituri, le Nord-Kivu est placé sous état de siège depuis mai 2021. Les autorités civiles y ont été remplacées par des officiers de l'armée et de la police.
 

"FDLR « ces rebelles fantômes »: F.Tshisekedi a fait arrêter « le Tigre », Philémon Yav pour « Intelligence » avec le Rwanda -
= https://congovirtuel.com/information/fdlr-ces-rebelles-fantomes-f-tshisekedi-a-fait-arreter-le-tigre-philemon-yav-pour-intelligence-avec-le-rwanda/
Félix Tshisekedi soupçonne le général Yav d’avoir contribué à créer des « faux rebelles rwandais FDLR » pour donner des alibi aux agressions répétées du Rwanda en RDC.

Les FARDC, appuyées par les troupes de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco), ne sont pas parvenus à reconquérir Bunagana, cité frontalière avec l’Ouganda sous contrôle des « terroristes du M23 » depuis mi-juin, ni d’endiguer les attaques meurtrières des groupes armés tels que les ADF.
Lorsque Félix Tshisekedi devient président, Philémon Yav est considéré toujours comme l’un de ses hommes de confiance, parfaitement loyal. Affecté au milieu des années 2000 dans l’Est, il sera accusé d’avoir fourni des armes aux Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) dans un rapport des Nations unies – un soutien présumé de la RDC aux FDLR qui est, aujourd’hui encore, un des sujets de tension entre le Congo et son voisin rwandais.Le Rwanda accuse la République démocratique du Congo et ses forces armées de collusion avec les FDLR, forces génocidaires. Une thèse que le président congolais a qualifié de « forces fantômes et imaginaires » dans son discours aux Nations unies.

« La RDC a toujours fait des efforts pour neutraliser, arrêter et rapatrier les rebelles rwandais du FDLR et leurs familles « .

La République démocratique du Congo n ‘est pas et ne sera jamais  génocidaire »
 a déclaré le président congolais Félix Tshisekedi à l’ ONU.
« Je soutiens que la prétendue collaboration que certains  officiels congolais entretiendraient avec les FDLR, rebelles rwandais dont se servent les dirigeants rwandais pour justifier les agressions répétées de la RDC est un alibi qui n’est corroboré par aucun fait avéré sur le terrain ». « De quelles FDLR parlent t-on » ? a rétorqué le président dans son discours. Félix Tshisekedi contredit les arguments du secrétaire d’État américain Antony Blinken.
Lors de sa visite en RDC, Blinken a mis sur un  même pied d’égalité la RDC et le Rwanda. La  » RDC  soutient les Forces démocratiques de libération du Rwanda et le Rwanda  soutient les M23″.
Pour étayer sa thèse que la RDC ne soutient pas les FDLR , Félix Tshisekedi a fait  arrêter Philémon Yav longtemps accusé de fournir des armes aux rebelles rwandais par le rapport des Nations Unies le mardi 20 septembre.
Nommé en juillet dernier à la tête de la 3e zone de défense des Forces armées de la RDC (FARDC), ce dernier chapeautait cinq provinces, dont celles du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, où opèrent plus d’une centaine de groupes armés dont les islamistes des Allied Democratic Forces (ADF) et les rebelles du M23.
Selon plusieurs sources au sein de l’état-major, son arrestation fait suite à une enquête discrètement diligentée dans les rangs de l’armée congolaise afin d’identifier de possibles collisions avec Kigali. La présidence de Félix Tshisekedi et un pan de ses services de sécurité soupçonnent de longue date certains officiers supérieurs des FARDC de fournir des renseignements confidentiels et stratégiques au Rwanda. Ce qui explique la faiblesse des Forces armées congolaises sur terrain face aux M23 reconnu par l’ONU comme « une armée professionnelle » .


" RDC : un officier de l’armée arrêté - 20.09.2022
= https://www.aa.com.tr/fr/afrique/rdc-un-officier-de-l-arm%C3%A9e-arr%C3%AAt%C3%A9/2689581
- Le motif de l’arrestation n’est pas encore révélé.
Un haut responsable des forces armées congolaises a été placé en détention, lundi, dans la capitale Kinshasa, a-t-on appris mardi de sources concordantes.


Le lieutenant - général Philemon Yav Irung, commandant de la troisième zone de défense qui gère l’armée dans les 7 provinces de l’est congolais, a été amené à la prison centrale de Makala, a déclaré à l’Agence Anadolu, un membre du gouvernement sous couvert d’anonymat.
Le motif de l’arrestation n’est pas encore révélé aux médias, le dossier étant « géré par la justice militaire et les services des renseignements militaires », a déclaré un membre de l’état-major général de l’armée congolaise
Pour raison « d’efficacité et de coordination des opérations », M. Yav a été placé au commandement des opérations militaires dans la province du Nord-Kivu, placée sous état de siège depuis plus d’une année pour permettre aux forces de sécurité de mener des opérations contre les groupes armés.[
Le général Philemon Yav est épinglé dans un rapport du groupe d’experts de l’ONU qui le soupçonne d’avoir remis des armes aux rebelles rwandais (FDLR) en 2007.

"
"



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum