Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Libre Examen le 6/1/2014, 6:12 pm

King David a écrit:Qu'on ne vienne surtout pas nous raconter des sornettes. Le Colonel Ndala a bel et bien été exécuté. Et qu'on ne nous présente pas des bouc-émissaires avec des officiers. Il est acquis qu'un général, même le Chef EMG ne pouvait pas de son propre chef, commanditer ou exécuter l'assassinat du Colonel Mamadou et ensuite essayer de le camoufler par un attentat des forces rebelles. Les ordres de l'exécution suivi du maquillage venaient de très haut.
Heureusement qu'il y a eu des hommes courageux qui ont vite écarté la piste des rebelles pour se focaliser sur l'attentat perpétré par nos propres forces.
Pour cela, souvenez-vous du meurtre de Floribert Chebeya qui a été maquillé par la Police Congolaise en drame passionnel. À ce jour, le Général Numbi est toujours protégé par Joseph Kabila.

Nous craignons sérieusement que pour le cas du défunt Colonel Ndala, toute la vérité ne soit pas divulguée. Comme toujours, il y aura des officiers qui seront sacrifiés, jugés et exécutés, non pas à cause de leur implication, mais au contraire, pour qu'ils se taisent à jamais.

Les derniers propos du comique Lambert Mende doivent faire sourire tant ils sont démagogues, trompeurs, mensongers et ridicules, venant d'un ministre du gouvernement.

Mais pourquoi donc «Joseph Kabila» doit-il se sentir obligé, par la bouche de Lambert Mende, à venir raconter que le Colonel Ndala était son fils chéri? Peut-il nous dire alors qui n'est pas le fils chéri dans l'armée congolaise?

Quel vérité sortira d'un éventuel procès lorsqu'on sait que rien ne peut se faire sans l'accord préalable de «Joseph Kabila» et aussi, il ne peut pas être juge et partie en même temps. «Joseph Kabila» est particulièrement responsable de cet assassinat.
D'abord, c'est lui qui a nommé ces officiers dont certains ici affirment, toute honte bue, qu'ils sont rwandais - dans l'armée congolaise - et que tous les ordres stratégiques ou pas, viennent de Kinshasa.

Ensuite, et pourquoi pas, comme Jean-Pierre Bemba qui est accusé, parce qu'il était le chef militaire du MLC, des crimes qu'auraient commis ses troupes, de même «Joseph Kabila» doit être poursuivi des crimes de ses soldats.
Lambert Mende, comme à ses habitudes, essaie malhabilement de sauver notre baba de Kadogo national mais il en faudra plus pour nous convaincre.
Le gouvernement a accusé les rebelles ougandais de l’Alliance des forces démocratiques et de l'Armée nationale pour la libération de l'Ouganda (ADF-Nalu), mais cette thèse ne convainc pas de nombreux habitants ainsi que plusieurs militaires. http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-un-officier-superieur-et-son-garde-du-corps-arretes-apres-lassassinat-du-colonel-ndala

Le gouvernement de la RDC, n'en déplaise aux kabilistes, a voulu délibérément nous pousser vers une fausse piste dans le but, comme à ses habitudes, de cacher son macabre forfait. Mais comme il n'y a jamais de crimes parfaits, les voici (Kanambe, Mende et les kabilistes se démener à justifier ceci ou cela sans qu'on les leur demande. Ndala, l'enfant chéri de Kanambe? Mais qui ne l'est pas alors?

Aviez-vous remarqué avec quelle sollicitude avait eu lieu les funérailles d'Alain Moloto, après que la population eut accusé le clan Kanambe d'avoir empoisonné le musicien religieux? On avait envoyé le Premier ministre de la RDC à la morgue pour la levée du corps et tous les ministres avaient reçu l'ordre d'assister physiquement aux obsèques. INCROYABLE.

En voulant systématiquement se justifier, on s'accuse effectivement des maux qu'on voudrait cacher. Ainsi, Lambert Mende, taisez-vous.





Tant que Joseph Kabila sera au pouvoir au Congo, les victoires éventuelles des FARDC ne pourraient qu'être éphémères car elles seront aussitôt effacées par des accords; et les artisans de ces victoires mis hors d'état de nuire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  King David le 6/1/2014, 6:42 pm

Arafat a écrit:Mfumu David,
J´ai lu avec beaucoup d´attention votre superbe analyse mais dites moi un peu, pense-t-on vraiment que c´est Kabila en personne qui aurait orchestré cet "assassinat"? Si oui, pour quelles raisons donc.

Abou,
Pour aller droit au but, il faut se référer à notre histoire. Nous avons vu avec Mbunza Mabe que les ordres intimant l'ordre d'arrêter les combats et de ne pas poursuivre rwandais et M23 venaient de Kinshasa. La presse en a fait large écho mais dites-moi, quel est ce haut Officier pouvant donner un ordre pareil a été soit limogé ou mis en accusation? Bien entendu, personne car les ordres venaient d'en haut et qu'il est impossible de se sanctionner soi-même.

Au mois de juillet dernier, qui avait donner l'ordre de renvoyer le Colonel Ndala à Kinshasa alors qu'il récoltait des succès contre le M23? Cet épisode ne vous rappelle pas celui de Mbunza Mabe qui, pendant qu'il avait du succès sur le terrain à Bukavu, s'est vu intimer l'ordre d'arrêter les combats pour finalement perdre son poste et se retrouver loin à Kitona.
Qui peut donner des ordres pareils si ce n'est le Commandant Suprême des Armées. Si vous connaissez une autre personne, dites-le moi pour éclairer ma lanterne.

Il («Joseph Kabila») a toujours fait preuve de passivité à l'endroit du M23 et du Rwanda, refusant même pendant plusieurs années, à citer le nom de notre agresseur le Rwanda. Il a toujours préconisé le dialogue avec ceux-ci alors qu'il est impitoyable avec les congolais. Les exemples de Bundu dia Kongo au Bas Kongo et des Enyele à l'Équateur sont des preuves tangibles.

Dernièrement, il a mis aux arrêts le député MOHINDO qui lui demandait d'attaquer sincèrement le M23. Il a livré Fidèle Babala contre toute règle de démocratie pendant qu'il protégeait Ntanganda qui était même visé par un arrêt de la CPI.

Si tout cela ne vous convainc pas, alors, je vous suggèrerais à demander des informations supplémentaires à Lamert Mende.  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy 

Pourquoi Mende s'évertue à justifier l'amour qu'avait Joseph Kabila à l'endroit de Mamadou?

Des deux choses, l'une:

1.- Kabila est non seulement complice, il est le commanditaire de cet assassinat crapuleux.

2.- Il ne l'est pas, alors il n'a pas le contrôle de son armée car quiconque peut donner des ordres.

Dans les deux cas, sa place n'est pas là.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Troll le 6/1/2014, 7:24 pm

Razz ..Nous sommes en guerre

C´est le message subtil et..direct avec cette action: Nous sommes en guerre et ceux des officiers congolais qui vont l´oublier á cause de la défaite du M23 risquent de le payer avec du sang Idea 

Nous sommes en guerre et dans cette "guerre non-conventionelle" tous les coups sont utiliser..Tuer spectaculairement un responsable des Forces Spéciales est une option qui figure toujours en tête de la liste dans la guerilla Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven L´objectif est de "demoraliser" les troupes et même les officiers qui savent que l´ennemi peut frapper n importe quand même dans une zone "green" sous contrôle des FARDC

"Anaconda"
..

Connaissez-vous l´operation "Anaconda" Idea Idea appliquée en Afghanistan par les USA pirat ? Même si comparaison n´est pas raison.. l´objectif pour les USA est d´éliminer les leaders des Taliban et Al Qaida..si pas par des tirs des drones,, mais aussi avec l´aide des sniper qui s´infiltrent...sur base des écoutes non loin des leaders militaires d Al Qaida..Quand ils ne sont pas assassinés, ils sont capturés..Le message est que toute personne qui prend le risque de devenir un leader militaire devient la cible et doit-être assassiné tout simplement.

Au Congo, nous n´avons pas pris au serieux les propos du général Olenga quand il avait parlé de la tentative d´assassinat contre sa personne pale pale
Ce qu´il faut retenir est que l´ennemi est determiné et le Rwanda ou l´Ouganda ne sont pas des pays lointains..Ils peuvent toujours infiltrer un "hit team" au Kivu et assassiner nos leaders militaires Like a Star @ heaven Aucun des officiers congolais en operation au Kivu n´est á l´abris Si les services de contre-espionage militaire ne prend pas ce message au serieux, Ndala ne sera pas l´unique officier assassiné au Kivu


C´est une guerre totale, ne l´oublions jamais  L´assassinat de Ndala est un message que les congolais devraient accepter et trouver une réponse valable qui ne consiste qu´á envoyer le même message..Liquider les leaders du M23 devrait devenir une prioritépartout où ils se trouvent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Mwana Ya Lola le 6/1/2014, 9:09 pm

Troll a écrit:Razz ..Nous sommes en guerre

C´est le message subtil et..direct  avec cette action: Nous sommes en guerre et ceux des officiers congolais qui vont l´oublier á cause de la défaite du M23 risquent de le payer avec du sang Idea 

Nous sommes en guerre et dans cette "guerre non-conventionelle" tous les coups sont utiliser..Tuer spectaculairement un responsable des Forces Spéciales est une option qui figure toujours en tête de la liste dans la guerilla Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven L´objectif est de "demoraliser" les troupes et même les officiers qui savent que l´ennemi peut frapper n importe quand même dans une zone "green" sous contrôle des FARDC

"Anaconda"
..

Connaissez-vous l´operation "Anaconda" Idea Idea appliquée en Afghanistan par les USA pirat ? Même si comparaison n´est pas raison.. l´objectif pour les USA est d´éliminer les leaders des Taliban et Al Qaida..si pas par des tirs des drones,, mais aussi avec l´aide des sniper qui s´infiltrent...sur base des écoutes non loin des leaders militaires d Al Qaida..Quand ils ne sont pas assassinés, ils sont capturés..Le message est que toute personne qui prend le risque de devenir un leader militaire devient la cible et doit-être assassiné tout simplement.

Au Congo, nous n´avons pas pris au serieux les propos du général Olenga quand il avait parlé de la tentative d´assassinat contre sa personne pale pale
Ce qu´il faut retenir est que l´ennemi est determiné et le Rwanda ou l´Ouganda ne sont pas des pays lointains..Ils peuvent toujours infiltrer un "hit team"  au Kivu et assassiner nos leaders militaires ⭐Aucun des officiers congolais en operation au Kivu n´est á l´abris :nonono:Si les services de contre-espionage militaire ne prend pas ce message au serieux, Ndala ne sera pas l´unique officier assassiné au Kivu


C´est une guerre totale, ne l´oublions jamais  L´assassinat de Ndala est un message que les congolais devraient accepter et trouver une réponse valable qui ne consiste qu´á envoyer le même message..Liquider les leaders du M23 devrait devenir une prioritépartout où ils se trouvent

 like 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Tsippora le 6/1/2014, 9:11 pm

Ma Mongo, ta question est pertinente et devrait tous nous interpeller. Pourquoi le colonel Ndala est-il considéré comme un héros aujourd'hui et que signifie cette macabre demonstration de sympathie de la part des Kabilistes?

À mon humble avis la victoire des Fardc a été négociée et le M23 avait simplement rendu les armes, en échange de leur intégration dans l'armée nationale, d'une amnistie et du retour des soit-disant réfugiés Congolais, entre autres revendications. La mise en scène d'une victoire des Fardc était nécessaire pour redorer l'image du kadogo et l'aider à regagner la confiance de la population, particulièrement dans l'est du pays, avec comme objectif ultime le prolongement de son mandate présidentiel. La présence du kadogo au Kenya en catimini au moment de la signature de cet accord le prouve à suffisance. Est-ce que les Fardc étaient au courant de cette reddition négociée du M23? Leur hiérarchie peut-être, mais sur le terrain, pas nécessairement.

Voilà pourquoi il est important de s'attarder sur le (dys)fonctionnement de l'armée Congolaise. Parce que les ordres sont contradictoires, la chaîne de commandement opaque, rendant une victoire militaire impossible. Le colonel Ndala s'est démarqué par sa bravoure et sa determination à remplir son role au meilleur de ses capacités. Il a été utilisé pour attirer la sympathie de la population à cause de son charisme . Il semblait sincèrement convaincu de faire une difference et la population s'est sentie comprise et en sécurité.

Je ne crois pas que l'ordre d'éliminer Ndala provenait directement du kadogo, mais plutôt de son parrain Kagame, qui a été humilié par cette "victoire", qui a signé la fin de l'aventure rwandaise au Congo - du moins dans sa forme actuelle. Joseph a facilité ce plan et tous les autres, en garantissant la faiblesse de l'armée et son infiltration par des sujets rwandais, au plus niveau. Ceci explique peut-être pourquoi les kabidôlatres ressentent le besoin de pleurer toutes les larmes de leur corps pour détourner l'attention du vrai coupable.

Alors, meme s'il a travaillé pour le régime qui a finit par le liquider, le colonel Ndala s'est démarqué par son courage et sa bravoure. Cet assassinat n'augure rien de bon pour le régime, et risque de provoquer un mécontentement et une méfiance au sein des Fardc qui pourrait être fatal à ce régime, raison pour laquelle ils s'agitent pour honorer ce vaillant soldat.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Cavalier le 6/1/2014, 9:44 pm

Home» RDC» Politique»
Tué sur ordre de « KABILA » : KAMERHE salue la mémoire du Colonel NDALA
06/01/2014 08:31:00KongoTimes!
Font size:
Colonel Mamadou Moustapha Ndala [droite] - Heros et martyr national de la RDC

Le Président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) a solennellement salué la mémoire du Colonel Mamadou Ndala, assassiné par ses propres frères d'armes, le 2 décembre dernier, à plus de  5 Kilomètres de Beni, dans la province du Nord-Kivu.  C’était lors d’un meeting tenu,  le vendredi 3 janvier 2014, à Notre Dame de Fatima, à la Gombe.  Pour Vital Kamerhe, cet Officier des FARDC (Forces armées de la RD. Congo) « est un véritable héros national » qui s’est sacrifié pour la cause de la Nation. 

Ils étaient en grand nombre à bonder la salle de conférences de la paroisse catholique Notre Dame de Fatima, à   la Gombe. Cadres et militants de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), membres de la Coalition pour le Vrai Dialogue (CVD) et professionnels des médias se sont mis à l’écoute de l’ancien Speaker de l’Assemblée Nationale. Pour sa première sortie publique de l’année 2014, Vital Kamerhe a commenté l’actualité politique nationale et n’a pas manqué de  mots pour ce qu’a été  la gestion du pays en 2013.

La nouvelle, le 2 janvier 2014, de l’assassinat du Colonel Mamadou Ndala, Commandant du 42ème bataillon des unités de réaction rapide des FARDC, a été accueillie avec un grand choc chez les congolaises et congolais et, particulièrement, pour  les habitants du Nord-Kivu qui l’ont vu à l’œuvre. Le même regret s’est ressenti à l’UNC et à la  CVD. « Mamadou Ndala est un véritable héros national », a déclaré Vital Kamerhe. Le Président de l’UNC et Autorité morale de la CVD a rendu un vibrant hommage  à celui qui a dirigé avec triomphe la dernière offensive des FARDC pour  la neutralisation des rebelles du M23 (Mouvement du 23 Mars), dans  l’Est de la RD. Congo. Au moment de sa mort, cet Officier d’une trentaine d’années révolues, un  fruit mûr  de la formation des instructeurs belges, angolais, américains et chinois menait, avec dextérité,  une opération contre les rebelles ougandais des ADF/NALU, à Beni. Le 25 décembre 2013, ces rebelles avaient même réussi à occuper la localité de Kamango, Kisiki et le pont de Semliki. Dépêché sur place, Mamadou Ndala et ses hommes avaient réussi à les en déloger, au profit bien compris  des Fardc.  

La paix reste à rechercher
Pour Vital Kamerhe, cet assassinat prouve une fois de plus que la paix reste encore à rechercher dans la partie Est de la RD. Congo, tout comme dans l’ensemble du pays. Il en va également pour preuve, les évènements du 30 décembre dernier, avec des attaques surprenantes  à Kinshasa, Lubumbashi, Kolwezi et Kindu. L’ancien bras droit de Joseph Kabila s’indigne spécialement  de la « facilité » avec laquelle ces assaillants de mauvais goût  ont réussi à pénétrer les différents sites stratégiques du pays, en  l’occurrence,  la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), l’Aéroport International de N’djili, l’aéroport de Kindu  et l’Etat-Major Général des FARDC,  au camp Tshatshi. « Soit il y a eu défaillance, soit complicité ou simplement de la mascarade ?», s’interroge celui qui passe aujourd’hui comme l’un des plus farouches opposants au pouvoir en place. Pour lui, en effet,  il faut une enquête sérieuse qui puisse éclairer l’opinion nationale demeurée,  jusqu’ici, perchée sur   « plusieurs inquiétudes sur fond d’une peur ».

2013 : bilan mitigé
A grands traits,  l’ex-candidat n°5 à la dernière présidentielle a dressé un bilan somme toute  négatif de la gestion du pays,  au cours de l’année 2013. A l’en croire,  les conditions sociales de la population restent « catastrophiques », en dépit de quelques auto-satisfécits du Gouvernement sur la stabilisation du cadre macroéconomique. Il a, en outre, fustigé le fait que l’année s’ouvre sans la loi des finances pour l’exercice 2014 qu’il qualifie de « boussole » pour la gestion des ressources nationales.

Sur le plan politique, Kamerhe  renouvelle,  avec instance,   l’engagement de son groupe qui réclame un « vrai dialogue » autour de  grandes questions du pays, conformément  aux exigences  de l’accord-cadre d’Addis-Abeba. Ce dialogue devra, dit-il, porter  notamment,  sur des leçons à tirer des élections calamiteuses du 28 novembre  2011, de la suite du processus électoral et des différentes réformes dans le pays.

[Socrate Nsimba]

Published By www.KongoTimes.info - © KongoTimes! - All Rights Reserved.

Cet article a été lu 592 fois

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  NgongaEbeti le 6/1/2014, 10:27 pm

Mwana Ya Lola a écrit:
NgongaEbeti a écrit:
Mwana Ya Lola a écrit:
Jim KK a écrit:
King David a écrit:
Jim KK a écrit:
Lambert Mende égal à lui-même.
Pua na ye, ba combatufi bazali ba sous hommes.  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Arrow  Arrow
Okoki pe kozala na raison L. Mende.
Bonjour JKK,
Je vous ai toujours pris en estime même si nous ne partageons pas la même idéologie mais ici encore, je ne suis pas d'accord avec vous et je m'en vais vous le démontrer.

Vous savez, quelqu'un peut écrire (faire) des propos antisémites, haineux, pornographiques, ect... est une chose. Les approuver en est une autre et peuvent valoir à ce dernier des conséquences néfastes. Approuver ce que dit Mende qui affirment que les combattants (congolais) sont des sous-hommes alors qu'ils combattent le régime de Kabila et dire (sous entendus) que les membres du M23 et de nombreux tutshis qui nous gouvernent sont des hommes est un manque sérieux de jugement de votre part.
Cessez donc de vous attaquez aux combattants qui ne mènent pas une lutte d'idéologie mais des institutions. Pourquoi négocier avec avec le M23 et non pas avec tous les autres mouvements, les combattants y compris?

Mr JKK, savez vous que la RDC compte environ 400 ethnies et jusqu'à récemment, le tutshi n'était pas une ethnie congolaise. Mais aujourd'hui, elle est l'ethnie majoritaire en RDC au point de vue représentativité au sein de nos institutions, ça ne vous dit rien? Et se battre contre ces faits doivent vous faire «petit homme»? Si c'est ainsi, oui j'accepte être petit homme.
1.- Président de la République: mère tutsi;
2.- Président du Sénat: mère tutsi;
3.- Premier ministre: des parents tutsi
4.- Chef EMG : des parents tutsi.

cher KD,
J´attaquerai ces combattufis avec le moyen de bord. Je suis et serai contre les combatufis !!!
Lambert Mende a raison. Si ces barbares se comportent comme les sous-hommes alors il faudra les traiter ainsi. Vous savez un sous-homme c´est un homme qui ne correspond pas à l´idée que l´on se fait d´un homme digne de ce non. Ce n´est pas un homme avec lequel on peut échanger sans violence, Ce n´est pas un homme avec lequel on peut causer sans se faire injurier. Les sous-hommes sont de complexés. C´est ca qui caractérise les combattufis, un conglomérat de voyous. Dieu merci c´est une minorité des congolais de la diaspora.

Si les combattants, à cause de leur comportement, sont des sous-hommes, que dire des gens du RCD-Goma ? Vous savez, ceux là qui enterraient des mamans congolaises vivantes. Si je me souviens bien, il y avait dans le RCD-Goma un certain Lambert...

C'est bien de rappeler le passé de Mendé, c'est a son actif et a lui de l'assumer.
Tout comme Mendé était member du RCD pendant que ce parti, agissant pour couvrir le Rwanda de kagame, autant l'UDPS de Tshisekedi que tu suuportes a 100% est un allié du meme RCD a travaers l'ASD. De grace, ne soyez pas selectifs dans vos critiques.

Pour rappel, Mendé a dit que les "combattants" se comportent en SOUS-HOMMES, en personnes qui sous-estiment les congolais et se sous-estiment devant les rwandais.

1) Je n'ai jamais prétendu supporter l'UDPS à 100%.

2) Mende en ayant été membre du RCD n'a aucune leçon à donner aux combattants.

3) Si Mende assumait son passé, il aurait demandé pardon au peuple congolais et se serait retiré de la vie politique.

Pardon, tu ne supportes l'UDPS qu'a 90%  Very Happy , désolé!

Si Mende en ayant ete membre du RCD n'a aucune lecon a donner aux combattants, alors que dirons-nous de l'UDPS et de Tshisekedi qui s'erigent en donneurs de lecons par excellence alors qu'ils ont ete des alliés circonstanciels et actifs de ce meme RCD pendant que le rwanda occupait notre territoire. Lorsque Tshisekedi fit son pelerinnage au Rwanda en 2002 et dans les zones que ce pays occupait au Congo, Mende ne faisait deja plus parti du RCD. Il y avait renoncé et je crois bien qu'il s'éetait repentit. Mais peu importe car la vie de Mende ne m'interesse pas. Qu'il soit avec nous ou pas n'est pas mon probleme.

Alors a quand est-ce que TOI et tes amis qui supportez l'UDPS et Tshisekedi lui-meme allez-vous vous expliquez pour vos alliances avec le RCD de kagame? C'est "grace" a vous que le RCD a obtenu la vice-presidence chargée de la Defense Nationale pendant le 1+4 avec toutes les consequences facheuses que nous connaissons.
C'est "grace" a vous que les conceptes immoraux, traitres et destructifs comme le "BRASSAGE", le partage "EQUITABLE ET EQUILIBRE" ont ete introduit et applique au Congo avec toutes les consequences desastreuses que nous connaissons.

A quand votre/vos MEA-CULPA collectifs?

Apprenez a vous assumer de temps en temps.

Je sais que vous n'aimez pas que l'on vous rappelle ces FAITS HONTEUX de votre passé mais croyez-moi, NOUS NE LES OUBLIERONT JAMAIS!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Cavalier le 6/1/2014, 10:28 pm

mongo elombe a écrit:Libre Examen c'est quoi ce vouvoiement je sais que je suis une kokobar mais le tu me vas. 

Nous certains congolais avons la mémoire sélective et on oublie vite. Il faudrait un rappel des évènements de temps en temps.

 like 

TROP D VOUVOIEMENT SUR CE FORUM...PEOPLE NEED TO LIGHTEN UP...C'EST JUSTE UN FORUM VIRTUEL... sunny


C'est juste un constat general, a ne pas personaliser sunny  sunny  sunny 

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Troll le 6/1/2014, 10:40 pm

 ..Dire "VOUS" Wink 

S´efforcer á dire "vous" envers les autres est une forme de respect d´abord envers soi même et ensuite envers la personne á laquelle on s´adresse  

Il nous arrive de visiter Paris souvent et nous résidons souvent dans des hôtels qui sont situés au Metro Pyramide   Nous sommes toujours touché par le respect dont nous faisons l´objet..car on nous dit toujours Monsieur et vous..
Même á l´aéroport ou dans le métro de Paris, les gens s´adressent á notre humble personne en disant "vous"

Dire "vous" est aussi un certain signe de "civilisation" surtout pour nous qui sommes orginaires d´Afrique  où les bonne manière, le savoir vivre et la courtoisie sont un comportement naturel   

S´il vous plait, madames et monsieurs les lecteurs, utilisez "vous" dans vos intereventions afin de rendre agreable les échanges.   

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Mwana Ya Lola le 6/1/2014, 11:09 pm

NgongaEbeti a écrit:
Mwana Ya Lola a écrit:
NgongaEbeti a écrit:
Mwana Ya Lola a écrit:
Jim KK a écrit:
King David a écrit:
Jim KK a écrit:
Lambert Mende égal à lui-même.
Pua na ye, ba combatufi bazali ba sous hommes.  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Arrow  Arrow
Okoki pe kozala na raison L. Mende.
Bonjour JKK,
Je vous ai toujours pris en estime même si nous ne partageons pas la même idéologie mais ici encore, je ne suis pas d'accord avec vous et je m'en vais vous le démontrer.

Vous savez, quelqu'un peut écrire (faire) des propos antisémites, haineux, pornographiques, ect... est une chose. Les approuver en est une autre et peuvent valoir à ce dernier des conséquences néfastes. Approuver ce que dit Mende qui affirment que les combattants (congolais) sont des sous-hommes alors qu'ils combattent le régime de Kabila et dire (sous entendus) que les membres du M23 et de nombreux tutshis qui nous gouvernent sont des hommes est un manque sérieux de jugement de votre part.
Cessez donc de vous attaquez aux combattants qui ne mènent pas une lutte d'idéologie mais des institutions. Pourquoi négocier avec avec le M23 et non pas avec tous les autres mouvements, les combattants y compris?

Mr JKK, savez vous que la RDC compte environ 400 ethnies et jusqu'à récemment, le tutshi n'était pas une ethnie congolaise. Mais aujourd'hui, elle est l'ethnie majoritaire en RDC au point de vue représentativité au sein de nos institutions, ça ne vous dit rien? Et se battre contre ces faits doivent vous faire «petit homme»? Si c'est ainsi, oui j'accepte être petit homme.
1.- Président de la République: mère tutsi;
2.- Président du Sénat: mère tutsi;
3.- Premier ministre: des parents tutsi
4.- Chef EMG : des parents tutsi.

cher KD,
J´attaquerai ces combattufis avec le moyen de bord. Je suis et serai contre les combatufis !!!
Lambert Mende a raison. Si ces barbares se comportent comme les sous-hommes alors il faudra les traiter ainsi. Vous savez un sous-homme c´est un homme qui ne correspond pas à l´idée que l´on se fait d´un homme digne de ce non. Ce n´est pas un homme avec lequel on peut échanger sans violence, Ce n´est pas un homme avec lequel on peut causer sans se faire injurier. Les sous-hommes sont de complexés. C´est ca qui caractérise les combattufis, un conglomérat de voyous. Dieu merci c´est une minorité des congolais de la diaspora.

Si les combattants, à cause de leur comportement, sont des sous-hommes, que dire des gens du RCD-Goma ? Vous savez, ceux là qui enterraient des mamans congolaises vivantes. Si je me souviens bien, il y avait dans le RCD-Goma un certain Lambert...

C'est bien de rappeler le passé de Mendé, c'est a son actif et a lui de l'assumer.
Tout comme Mendé était member du RCD pendant que ce parti, agissant pour couvrir le Rwanda de kagame, autant l'UDPS de Tshisekedi que tu suuportes a 100% est un allié du meme RCD a travaers l'ASD. De grace, ne soyez pas selectifs dans vos critiques.

Pour rappel, Mendé a dit que les "combattants" se comportent en SOUS-HOMMES, en personnes qui sous-estiment les congolais et se sous-estiment devant les rwandais.

1) Je n'ai jamais prétendu supporter l'UDPS à 100%.

2) Mende en ayant été membre du RCD n'a aucune leçon à donner aux combattants.

3) Si Mende assumait son passé, il aurait demandé pardon au peuple congolais et se serait retiré de la vie politique.

Pardon, tu ne supportes l'UDPS qu'a 90%  Very Happy , désolé!

Si Mende en ayant ete membre du RCD n'a aucune lecon a donner aux combattants, alors que dirons-nous de l'UDPS et de Tshisekedi qui s'erigent en donneurs de lecons par excellence alors qu'ils ont ete des alliés circonstanciels et actifs de ce meme RCD pendant que le rwanda occupait notre territoire. Lorsque Tshisekedi fit son pelerinnage au Rwanda en 2002 et dans les zones que ce pays occupait au Congo, Mende ne faisait deja plus parti du RCD. Il y avait renoncé et je crois bien qu'il s'éetait repentit. Mais peu importe car la vie de Mende ne m'interesse pas. Qu'il soit avec nous ou pas n'est pas mon probleme.

Alors a quand est-ce que TOI et tes amis qui supportez l'UDPS et Tshisekedi lui-meme allez-vous vous expliquez pour vos alliances avec le RCD de kagame? C'est "grace" a vous que le RCD a obtenu la vice-presidence chargée de la Defense Nationale pendant le 1+4 avec toutes les consequences facheuses que nous connaissons.
C'est "grace" a vous que les conceptes immoraux, traitres et destructifs comme le "BRASSAGE", le partage "EQUITABLE ET EQUILIBRE" ont ete introduit et applique au Congo avec toutes les consequences desastreuses que nous connaissons.

A quand votre/vos MEA-CULPA collectifs?

Apprenez a vous assumer de temps en temps.

Je sais que vous n'aimez pas que l'on vous rappelle ces FAITS HONTEUX de votre passé mais croyez-moi, NOUS NE LES OUBLIERONT JAMAIS!!!

Votre passé ? Le mien ? Je n'ai jamais fait partie du RCD, contrairement à MENDE...

Pourquoi voulez-vous deviez le débat ? Est-ce moi qui ait nommé Tango 4, un ancien du RCD, chef EMG de l'armée de terre ?

Et vous, quand est-ce que feriez vous votre méa culpa pour soutenir la MP, qui comprend le CNDP ?

Qui a nommé Kin Kiey, Tambwe Mwamba, Mende, Tango 4 et Ntaganda ? Moi ?

Faites donc votre méa culpa. J'attends.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Troll le 7/1/2014, 12:43 am

 Sad 
joss0 a écrit:Mamadou Ndala; Sans Commentaire


Mais où se trouve le général Olenga, le boss de la Force Terrestre
 Question Question Evil or Very Mad 

Troll se demande pourquoi Olenga n´est pas ...si visible Question ..Lui qui pourtant est á l´orgine des actions des officiers du genre Ndala Question 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  joss0 le 7/1/2014, 12:48 am

Réaction de quelques congolais


facebook a écrit:Mike Kabamba Quelle peine ont dû éprouver sa pauvre femme ainsi que ses enfants; c'est à eux qu'il faut songer en ce moment. Pensons à eux dans l'épreuve qu'ils traversent. Respectons la mémoire de l'homme, du père, ne fusse que cela, serait pour eux une grande consolation, je pense.
J’aime · Répondre · il y a environ une heure
Jean Paul Ngoyi Fataki il faut ériger un monument à son nom à Goma, mais également à Chanzu, Runyoni, Mbuzi, et surtout à Bunagana qu'il a liberé. Que le camp militaire de Rumangabo (camp commando) change de nom et devienne de ce fait "Camp militaire Général Mamadou Ndala" à l'instar du camp colonel tshatshi ici à Kinshasa.
J’aime · Répondre · 7 · il y a 7 heures · Modifié
Ruku Oyaku Bhileni Repose en paix! Bien que promu général en titre posthume, il faut appréhender les commanditaires de cet acte odieux et crapuleux! C'est un assassinat! Les enque^teurs indépendants avec la collaboration de compagnies de cellulaires peuvent arre^ter ces bandits!
J’aime · Répondre · 1 · il y a 7 heures · Modifié
Daniel Kyungu Breuer Repose en paix auprès du Seigneur
J’aime · Répondre · il y a 7 heures via mobile
Peter Nerick Mon général, la lutte contre les forces du mal continue. Repose en paix!
J’aime · Répondre · il y a 5 heures via mobile
Yelema Mayele Où est le chef des armés???? Mamadou est plus que un tabu ley ou un katumba muake
J’aime · Répondre · il y a 5 heures via mobile
Serge-dieuleveut Luvunu Cela sert à quoi de le voir general à titre posthume,lui qui a servi fidelement son pays ne cherchant pas sa gloire mais celle du congo.Ayez l'habitude de réconnaître les mérites de gens pendant qu'ils sont vivants.Mon colonel, je me souviendrai tjrs d...Voir plus
J’aime · Répondre · 1 · il y a 6 heures via mobile
Thédy Yamungu "...:ces points de suspension sont l'expression de ma profonde amertume et total désavouement face aux auteurs de cet acte odieux!vous périrez en Enfer,au nom de la Bible!!!!!!!!
J’aime · Répondre · 1 · il y a 7 heures via mobile
Julles van Roussel courage ne perdait pas espoir nous somme derrière vous que son ame repose en paix
J’aime · Répondre · il y a 2 heures
Didier Musete Je viens de suivre a la tele les obseques du General Mamadou...j en ai eu des larmes aux yeux! Sa mort me touche bcp. Et j ai partage son histoire avec mes enfants. C est notre hero national!!! Que le Seigneur console sa famille. Je prie pour ses proches.
J’aime · Répondre · il y a 3 heures via mobile
Speech Patri "Rwanda , la terre du diable"
J’aime · Répondre · il y a 4 heures via mobile
Speech Patri C'est toujours les vrais congolais qui défendent bien leur pays qu'on assassine , à quand le tour de ces virus rwandais qui vivent tranquillement à Kigali , la du diable et à Kinshasa ?
Hermely Bomonyo Lokondo mes condoleance rest in peace
J’aime · Répondre · il y a 5 heures
Pyana Racheal Vs qui êtes encore, FARDC, ns vs prions de garder courage car c'est votre prochain victoire sur les ADF NALU qui ns essuyera les larmes, aimez Tjrs votre pays comme faisait feu Mamadou Ndala que ns continuons à pleurer , paix à son âme !
J’aime · Répondre · il y a 5 heures
Papy Nzembele Mulenda Ils mérités ça
J’aime · Répondre · il y a 6 heures via mobile
Heritier Segele Ns devons savoir que aucun pays au monde ne viendra ns chercher la paix et le developpement en RDC,si ce n'est qu'un patriote issu de race pure congolais, Dire que on va mener des enquettes,on en a vu bcp sans aboutissement soulageant. Ces deux arretés...Voir plus
J’aime · Répondre · il y a 6 heures via mobile
Erik N. TheRed Go Mamadou!You are the Man ever and ever!
J’aime · Répondre · il y a 6 heures
Patrick Amala Adieu le general
J’aime · Répondre · il y a 6 heures via mobile
Mbilizi Francion Cnd Mamadu Mungu akurehemu akuweke mahalipema peponi, umetupigania kwa maadui wa Inchi yetu nakutukomboa toka mateka yao, nakupigania usalama wetu AMENA!!!!
J’aime · Répondre · il y a 7 heures
Lwindi Kibamba Edmond Mes condolences à notre hero national, Colonel Mamadou M. Ndala, que Dieu ait son âme !
J’aime · Répondre · il y a 7 heures
Freddy Kombe Les larmes ne cessent de couler dans mes yeux,j'étais personnellement intéressé par les parcours militaire du colonel Mamadou Ndala car il m'avait beaucoup marqué par son courage et il a redonné aux autres militaires Congolais le goût et la fierté d'être soldat et de défendre la nation.
C'est vraiment un héros pour moi.
J’aime · Répondre · il y a 6 heures via mobile

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Tsippora le 7/1/2014, 1:14 am

Le propre de la schizophrénie c'est la confusion, la contradiction et le refus pathologique de faire face à une réalité pourtant évidente. Beaucoup de kabilistes semblent être dans un délire schizophrénique profond, en tentant de concilier les faits liés à cet assassinat crapuleux, avec leur déni obstiné de la complicité pourtant évidente de leur raïs.

Voici ce qu'en dit Wikipedia: "La schizophrénie est une maladie mentale (...) caractérisée par des difficultés à partager une interprétation du réel avec les autres, ce qui entraîne des comportements et des discours bizarres, parfois délirants."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Schizophr%C3%A9nie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Jim KK le 7/1/2014, 2:05 am

Troll a écrit: Sad 
joss0 a écrit:Mamadou Ndala; Sans Commentaire


Mais où  se trouve le général Olenga, le boss de la Force Terrestre
 Question Question Evil or Very Mad 

Troll se demande pourquoi Olenga n´est pas ...si visible Question ..Lui qui pourtant est á l´orgine des actions des officiers du genre Ndala Question 

Mr. Troll
Le général Olenga était là. Je crois que c´est le 2ème à partir du côté droit sur cette vidéo. Ou bien je me trompe??

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Jim KK le 7/1/2014, 2:11 am

Congo na nga mawa !
Aujourd’hui, je suis sidéré de voir que ceux-là même qui se livraient aux sarcasmes après la victoire des FARDC sur le M23, ceux-la même qui minimisaient la victoire de nos soldats et pourfendaient leurs faits d’armes, sont désormais les chantres de la gloire posthume de Mamadou Ndala. Il n y a pas si longtemps ils nous disaient que c´était une guerre sans morts, pourtant nos forces armées ont laissées plus de 150 morts sur le champ de bataille et parmi ces morts nous trouvons des officiers comme Mamadou Ndala.

Avec des calculs mesquins, certains tentent de récupérer le décès tragique de ce vaillant soldat pour servir leurs intérêts politiciens de bas étage.

Congo na nga mawa  Shocked  Shocked 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Tsippora le 7/1/2014, 2:31 am

Comme par hasard, l'un des généraux rwandophones arrêté suite à l'assassinat du colonel Mamadou Ndala vient de disparaître dans la nature...

7sur7.cd a écrit:http://www.7sur7.cd/index.php/8-infos/102-touble-a-beni#.Uss7vNLuLSg

Entre-temps, le général mis en résidence surveillée pour complicité s’est échappé lundi sans que les circonstances de sa fuite soient élucidées. Il s’agirait du général Moundos, a indiqué une source militaire. Les commandos de l’unité de réaction rapide de la branche de Mamadou, ont lancé des patrouilles sur l’ensemble de la zone pour retrouver le fugitif. La ville est restée paralysée et la population a observé une journée de deuil en mémoire de son héros.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Tsippora le 7/1/2014, 2:34 am

Jim KK,

Mamadou Ndala a été froidement liquidé. Il n'est pas mort au combat. Quant aux autres soldats, ils sont tout simplement tombés dans le piège qui leur a été tendu par le commandant suprême des Fardc, qui je vous le rappelle a cru bon de signer un accord de paix, alors que vous prétendez avoir gagné la guerre.  Rolling Eyes  No 

Jim KK a écrit:Congo na nga mawa !
Aujourd’hui, je suis sidéré de voir que ceux-là même qui se livraient aux sarcasmes après la victoire des FARDC sur le M23, ceux-la même qui minimisaient la victoire de nos soldats et pourfendaient leurs faits d’armes, sont désormais les chantres de la gloire posthume de Mamadou Ndala. Il n y a pas si longtemps ils nous disaient que c´était une guerre sans morts, pourtant nos forces armées ont laissées plus de 150 morts sur le champ de bataille et parmi ces morts nous trouvons des officiers comme Mamadou Ndala.

Avec des calculs mesquins, certains tentent de récupérer le décès tragique de ce vaillant soldat pour servir leurs intérêts politiciens de bas étage.

Congo na nga mawa  Shocked  Shocked 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Mathilde le 7/1/2014, 3:51 am

Le BPK répond aux insultes du porte parole du gouvernement Mende Omalanga




Bravo Rex   ingeta le peuple d'abord flower  flower 


joss0 a écrit:Mamadou Ndala était l'enfanf chéri du Pr Kabila dit Mende


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  ndonzwau le 7/1/2014, 4:28 am

Tous les Congolais (quasiment tous; ils ne sont pas moins "patriotes" que partout ailleurs) pleurent ce jeune et vaillant officier, ce patriote sincère et efficace que fut Mamadou Moustafa Ndala parce qu'il a représenté le défi utile en action et pas en vœux pieux ou en activisme incertain...
"Un nouveau type de leadership déterminé et exemplaire"
était né là où ne pataugeaient que des serviles cupides, sans foi ni loi...

J'aime donc peu ou pas du tout ce procès stérile et ambigu en héroïsme autour de sa mort; je reviendrai peut-être donner mon avis quand j'aurais tout digéré...

Pour le moment j'inviterais plutôt les uns et les autres de s'activer autour de ses assassins (il ne s'est quand même pas suicidé !)
: que Kanambe soit le commanditaire direct ou pas, il est d'abord le premier comptable de son assassinat et de nos malheurs en tant que Chef d'Etat officiel de ce pays... Ainsi pour débusquer sa responsabilité (et si besoin sa culpabilité) nous ne pouvons que d'abord poursuivre les exécutants pour l'atteindre ! Personne de sensé ne peut penser le contraire !
Ngbanda qui ne fait pas que sa propagande cite un nom que personne ne reprend à ma connaissance des faits pour l'heure : si nous ne voulons pas subir les diversions et autres fusibles qui vont nous éloigner davantage du premier commanditaire, agitons-nous efficace pour que ce suspect soit cerné !

Dans tous les cas, celui qui veut le bien de ce pays voudra la nette vérité de son assassinat,celui n'est plus plus l'objet du moindre doute, de même qu'il a été perpétré par des ennemis du Congo infiltrés dans nos FARDC, n'en déplaise à Mende avec son accusation traîtresse des rebelles ougandais !
Et ce déballage doit être la dernière chance pour "JK" de se défaire de ses alliances complices avec nos voisins envahisseurs de même que pour ses affidés (ils sont quelques un sur ce forum !) sinon de comprendre enfin que le problème du Congo pour l'heure c'est bien Kanambe miné par son "passé rwandais", pas le "JK" de leurs dévotions ! Et si "JK" commettait ici le "crime de trop" ? Osons l’espérer si on le retrouve au début de la chaîne !!!
A ces derniers de choisir alors entre leur pays et un pouvoir (qui ne peut être que de passage) qui le tue à petits feux !!!
,

"(...)Ainsi donc, à l’insu du Commandant/Région, «Joseph Kabila» donna ordre directement au Capitaine B2 des FARDC et de la Garde Républicaine, BAZIRI KASEREKA, d’exécuter personnellement la mission d’éliminer la «cible».(...)"
°http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/1524-l-apareco-denonce-et-condamne-l-assassinat-du-colonel-mamadou-ndala-par-joseph-kabila.html


"Mamadou Ndala : des nouveaux « suspects » interpelés"
° http://radiookapi.net/actualite/2014/01/06/mamadou-ndala-des-nouveaux-suspects-interpeles/


"Qui a commandité l’assassinat du colonel Mamadou Ndala ?
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8572

 
La jeep du colonel Mamadou Moustapha Ndala

Quatre jours après la disparition du colonel Mamadou Moustapha Ndala, commandant du 42ème bataillon commando de l’armée congolaise déployé au Nord Kivu, la thèse officielle selon laquelle l’officier et ses gardes du corps ont été victimes d’un attentat à la roquette mené par des rebelles ougandais de l’ADF-Nalu parait de plus en plus suspecte. D’abord, parce que l’«attaque» qui a eu lieu dans une zone contrôlée par l’armée nationale congolaise (FARDC). Le colonel Ndala y était en mission de repérages avant le déploiement des ses hommes. Ensuite, alors qu’aucun enquêteur n’a été aperçu sur la scène du crime, le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga, s’est empressé d’imputer cet acte criminel - non-revendiqué à ce jour - aux rebelles ougandais de l’ADF-Nalu. Enfin, il se confirme que le «colonel Mamadou» a été tué par ses «frères d’armes». Questions : Qui a commandité ce crime d’Etat? Quel en est le mobile ? Commandant d’un contingent de la garde présidentielle basé à Bunia, le général Mundos est pointé du doigt. L’homme a la réputation d’un militaire sans foi ni loi. Certains observateurs avancent une autre hypothèse selon laquelle le colonel Ndala et ses gardes du corps ont été préalablement «liquidés» avant d’être installés dans la Jeep incendiée.


C’est un enterrement de «première classe» que le pouvoir kabiliste prépare pour «honorer» la mémoire du colonel Mamadou Ndala, tué, le jeudi 2 janvier, dans des circonstances pour le moins mystérieuses, dans la localité de Matembo à une dizaine de kilomètres de Beni-ville. Depuis dimanche 5 janvier, la dépouille de cet officier est exposée au camp Kokolo. Quel cynisme !
Les Congolais de l’étranger comme ceux de l’intérieur sont en colère. Les sbires du régime ont sans aucun doute commis le «crime de trop». D’aucuns pourraient objecter que ce n’est pas la première fois que les ex-Zaïrois crient leur émotion, à pareil événement, avant de «passer à autre chose». Reste que dès l’annonce de la nouvelle du décès du colonel Ndala, des manifestations spontanées de colère ont eu lieu à Goma, à Beni et à Butembo. Elles étaient conduites par des jeunes qui voyaient en «Mamadou» l’incarnation d’un nouveau type de leadership. Un leadership déterminé et exemplaire. Pour eux, "Mamadou" a réconcilié la nation avec son armée. D’autres manifestations ont eu lieu dans plusieurs localités du territoire de Beni. C’est le cas notamment d’Oicha, Mbau, Mutwanga et Eringeti.

Controverse autour des circonstances de l’attentat

Quelques heures seulement après la mort de cet officier et ses deux gardes du corps, ce n’est pas le colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l’armée au Nord Kivu, qui fera l’annonce. C’est le ministre des Médias Lambert Mende Omalanga qui va publier un communiqué officiel : «Le colonel Mamadou Ndala, commandant de la brigade URR des Forces armées de la République démocratique du Congo basée dans la province du Nord-Kivu, a été tué jeudi dans une embuscade dans le village Ngadi, entre l’aéroport de Mavivi et Beni-ville». « (…), la jeep à bord de laquelle il se trouvait a été attaquée par des éléments identifiés comme appartenant à un groupe armé ougandais. Ses deux gardes de corps qui étaient en sa compagnie ont également péri dans cette embuscade».
Cette "vérité officielle" a été aussitôt contestée par le témoignage d’un garde du corps rescapé. Il s’agit du caporal Paul Safari. Selon lui, les assaillants étaient au nombre de deux et portaient l’ancienne tenue de l’armée congolaise. "J’ai vu deux des assaillants, et ils portaient l’ancienne tenue verte des FARDC, a-t-il déclaré. Je ne crois pas que ce soit les ADF-Nalu». Un avis partagé par un adjudant qui a requis l’anonymat. Selon ce sous-officier, les rebelles de l’ADF-Nalu n’ont pas tué le colonel mais bien «la politique de nos officiers». Voudrait-il dire que Mamadou Ndala dérangeait la haute hiérarchie militaire? Pourquoi?

Selon certains observateurs, la position du véhicule en feu n’est pas celle d’une automobile qui venait d’être frappée par un projectile. «On imagine que le véhicule du colonel roulait à vive allure sur cette route asphaltée, commente un expert. La roquette n’aurait pas laissé ce véhicule sur ses quatre roues comme on a pu le voir à travers les images qui ont été diffusées. La jeep devait soit faire quelques tonneaux ou être couchée». Cet expert de lancer une hypothèse qui lui parait la plus plausible : «J’ai la profonde conviction que le colonel et ses deux gardes du corps ont été préalablement exécutés. Les corps ont été par la suite installés dans la jeep incendiée in fine». Qui dit vrai?
Les mêmes observateurs se disent stupéfaits par la rapidité avec laquelle la dépouille du défunt colonel a été transférée à Kinshasa à bord d’un jet sans qu’un médecin légiste ait pu l’examiner. Et qu’un magistrat instructeur ait pu accomplir les premiers devoirs d’enquête. Cherche-t-on à faire disparaître certains indices matériels de nature à faciliter l’identification des auteurs présumés du crime et leur commanditaire?
C’est tard dans la soirée du jeudi 2 janvier qu’on a pu voir (enfin!) le porte-parole de l’armée congolaise, le général Léon Kasonga, lire à la télévision d’Etat un communiqué pour le moins sibyllin. Chaque mot a apparemment été bien pesé. Histoire d’éviter toute "interprétation malveillante". Kasonga a exprimé «le regret et la douleur» de l’armée après «l’assassinat» (sic !) du colonel Mamadou Ndala qu’il a présenté comme un «officier supérieur de grande valeur, grand combattant, un officier intègre, discipliné et loyal». Il a conclu en affirmant que malgré ce crime, «les Forces armées de la RDC sont déterminées à sécuriser nos populations jusqu’au sacrifice suprême».

Les réactions

Vendredi 3 janvier, plusieurs centaines de jeunes ont manifesté à Beni aux cris de : «Mamadou doit ressusciter» ; «Qui l’a tué finalement? Pourquoi cette trahison?». Des épouses de militaires ne trouvaient pas des mots assez durs pour fustiger ce crime odieux. L’une d’elles de commenter : «On a tué Mamadou alors qu’il n’était même pas sur le champ de bataille... Nous avons déchiré nos vêtements pour dire qu’en fait la vie de nos maris n’a pas de sens et qu’on pourrait même marcher nues : ça ne dirait rien aux autorités!»
A Goma, les activistes de la société civile du Nord-Kivu ont invité les autorités gouvernementales à ouvrir une enquête «crédible» sur la mort du colonel Ndala.
A Kinshasa, le chef de la Mission onusienne au Congo, Martin Kobler, a publié, le même jour, un communiqué, plutôt mou, condamnant cet assassinat tout en exprimant sa profonde indignation et sa tristesse. On a vu, dans un passé récent, le chef de la Monusco réagir plus vigoureusement que cela. Lassitude?
Vendredi 3 janvier, des députés nationaux du Nord-Kivu ont, par la bouche de Balikwisha Mulhondi, publié une déclaration dans laquelle ils se disent «consternés» par le meurtre de cet officier. Après avoir rendu un vibrant hommage à «ce vaillant commandant des FARDC dont les actes de bravoure avaient obligé le M23 à abandonner la guerre», ces parlementaires «exigent que toute la lumière soit faite sur ce meurtre».

Les Forces armées de la RD Congo

Né le 8 décembre 1972 à Isiro dans la Province Orientale, le colonel Mamadou Moustapha Ndala a grandi dans cette ville. Un de ses amis d’enfance joint au téléphone dimanche 5 janvier à Kinshasa, raconte : «Mamadou est né d’un père guinéen et d’une mère congolaise appartenant aux tribus Budu et Yogo ou Mayogo de l’Uélé. Mamadou a vécu quelques années en Guinée et au Mali avant de revenir au Congo à l’âge de 24 ans». A en croire cette source, le jeune officier a été initié dans l’art militaire lors de son séjour en Afrique de l’Ouest, précisément au Mali. Comment est-il arrivé dans l’armée congolaise? Selon notre interlocuteur, c’est un «expatrié malien» d’Isiro qui aurait présenté «Mamadou», au début des années 2000, au général Constant Ndima Kongba du RCD-National de Roger Lumbala. "C’est un excellent combattant" aurait-il dit au général Ndima. Nommé major, Mamadou sera affecté à Wamba. Un proche de Lumbala joint au téléphone dimanche 5 janvier a, sans vraiment convaincre, démenti ce «détail de l’Histoire». «Le colonel Mamadou Ndala n’a jamais fait partie du RCD-National. Vous le confondez sans doute avec un autre Ndala qui est déjà mort». L’ami d’enfance de Mamadou n’en démord pas. Selon lui, c’est lors de la réunification du pays en 2003, après le dialogue intercongolais à Sun City, que Mamadou a été intégré dans l’armée nationale et affecté à l’Est.

Manifestations anti-Kabila à Goma

Le colonel Mamadou s’est fait connaitre à partir du mois de juillet 2013. A la tête du 42ème bataillon commando chargé de traquer les éléments du M23, cet officier a fait preuve d’un sens de leadership et de bravoure qui ont suscité l’admiration des hommes des troupes. Au cours d’une opération, l’officier reçoit, le 17 juillet dernier, un SMS l’informant de son rappel à l’état-major général à Kinshasa. Quelques mois auparavant, des militaires engagés aux combats contre les rebelles du M23 s’étaient déjà plaints des «ordres contradictoires» qu’ils recevaient chaque fois qu’ils avaient un certain "avantage" sur les forces ennemies. Au lieu d’obtempérer, Mamadou fait divulguer la nouvelle de son rappel. Des manifestations anti-Kabila sont aussitôt organisées à Goma pour exiger son maintien. Le numéro un Congolais est accusé de connivence avec le M23. Les ennuis du bouillant colonel ont-ils commencé lors cet épisode ? Mamadou fut littéralement «sommé» par sa hiérarchie de démentir la nouvelle de son éloignement sur les antennes d’une radio locale : «Ce n’est pas vrai, c’est une rumeur. Une manipulation des rebelles qui veulent déstabiliser le moral de la population et des troupes engagées au sol. Deuxièmement, je suis en contact, toutes les cinq minutes, avec mon chef le commandant région, le général Bahuma. Si je devais être relevé, c’est lui l’autorité hiérarchique qui pourrait m’indiquer cela. Donc, c’est faux et archifaux».
Après la défaite annoncée du M23 le 5 novembre dernier, «Joseph Kabila» a quitté Bunia le 20 novembre au volant de son véhicule 4x4. Il a parcouru un millier de kilomètres avant d’arriver le 30 novembre à Goma, au Nord Kivu. Des observateurs se sont étonnés de voir le cortège présidentiel sillonner paisiblement cette partie du pays sans tomber dans une embuscade tendue par des groupes armés nationaux ou étrangers. «A travers ce safari, Joseph Kabila a avoué implicitement la complicité qui existe entre lui et les bandes armés qui sèment la terreur tant dans les deux Kivu que dans la Province Orientale», commente un analyste. «Lors de l’arrivée de Kabila et sa suite à Goma, la population scandait non pas le nom du président de la République mais bien celui du colonel Mamadou, ajoute-t-il. Les Gomatraciens semblaient reprocher au successeur de Mzee d’avoir attendu la fin de la guerre avant de pointer son nez alors que le colonel Mamadou est resté sur le champ de bataille. Ce dernier est devenu de ce fait gênant pour la haute hiérarchie politico-militaire…».

Les institutions congolaises infiltrées par des pseudo-banyamulenge

Devrait-on rechercher les assassins de Mamadou Ndala également dans les milieux «rwandophones» du Congo-Kinshasa ? Pourquoi pas?

Dans l’unique interview qu’il a accordée en juillet dernier à la journaliste Sonia Rolley de Radio France internationale, l’ancien chef espion rwandais Patrick Karegeya, assassiné récemment à Johannesburg, n’est pas allé par quatre chemins en rappelant à ceux feignent de l’oublier que l’AFDL (Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo), le RCD (Rassemblement congolais pour la démocratie), le CNDP (Congrès national pour la défense du peuple) et le Mouvement du 23 mars (M23) «sont des créatures du régime rwandais». Selon lui, ces «rébellions congolaises» ont été montées de toutes pièces par le maître de Kigali.
On le sait, LD Kabila a été porté au pouvoir suprême un certain 17 mai 1997 par l’AFDL dont l’essentiel des troupes était composé des soldats rwandais et ougandais. Après la rupture entre le Mzee et les parrains rwandais et ougandais, fin juillet 1998, une nouvelle «rébellion congolaise» a vu le jour à Kigali. Bien entendu, avec la complicité de quelques Congolais de souche.

Après la mort de LD Kabila, le Rwanda de Paul Kagame a profité du dialogue intercongolais pour réaliser son rêve d’installer un "régime ami" à Kinshasa en infiltrant ses hommes dans les institutions congolaises. Signe de temps : les personnalités civiles et militaires étiquetées «RCD-Goma» ont gardé tous leurs privilèges après la fin du régime dit «1+4» qui a gouverné le pays de 2003 à 2006. «L’ancien vice-président de la République Azarias Ruberwa est resté très influent alors que son ex-collègue Arthur Ngoma Z’Ahidi broie du noir», commente un confrère kinois. Il ajoute : «La Douane, la police nationale, les bases militaires de Kitona et de Kamina sont dirigées par des personnalités issues du RCD-Goma à l’exception de Mustapha Mukiza. Plusieurs régions militaires sont placées sous l’autorité des rwandophones voir des Rwandais». Les Fardc comptent plusieurs officiers supérieurs issus de cet ex-mouvement rebelle pro-rwandais. Leurs identités sont bien connues. Certains d’entre eux se trouvent à l’état-major général des FARDC. Le loup est donc dans la bergerie. «Qui dirige le Congo-Kinshasa, s’interroge ce confrère. Est-ce Joseph Kabila ou Paul Kagame ?»
Les personnalités issues du RCD-Goma – Azarias Ruberwa en tête - ont démontré l’année dernière que leur influence politique était restée intacte. Le 11 juillet 2013, le DG de la radio et télévision d’Etat (RTNC) a été viré comme un vulgaire ouvrier. Son nom : Christophe Kolomoni. Il lui est reproché d’avoir fait diffuser en direct un «atelier politique» du parti présidentiel, le PPRD. Des propos «xénophobes» auraient été tenus par certains intervenants appartenant pourtant à la mouvance kabiliste. En fait, certains cadres de cette formation politique avaient qualifié le Rwanda de Paul Kagame d’"Etat voyou" du fait notamment de ses menées subversives dans le Nord Kivu. D’autres avaient carrément invité les officiers dits «rwandophones» à rentrer au Rwanda. Piqué sur le vif, Ruberwa a conduit une délégation auprès du ministre de l’Intérieur, le PPRD Richard Muyej Mangez. Objectif : obtenir la «tête» du DG Kolomoni.

Un deuxième fait survenu en novembre dernier a confirmé le statut d’«intouchables» autant que la situation privilégiée dont continuent à bénéficier les cadres politico-militaires issus de cet ex-mouvement politico-militaire.
Le 6 novembre, «Joseph Kabila» a présidé une réunion interinstitutionnelle à Lubumbashi. Les participants ont eu à examiner notamment un «rapport partiel» rédigé par une «commission d’enquête» ad hoc sur les «allégations» des Nations Unies contre le général major Amisi Kumba Gabriel, ancien chef d’état-major des forces terrestres. Celui-ci a été accusé par des experts onusiens d’avoir vendu des armes aux groupes armés qui fleurissent à l’Est du pays. A la surprise générale, «Joseph Kabila» a demandé un «complément d’informations» pour lui permettre «de se prononcer». Amisi a certes été suspendu. Mais il reste libre de ses mouvements. Il est issu de la rébellion pro-rwandaise du RCD-Goma. «Sans nous il n’y aura pas de réconciliation. Sans nous, il n’y aura pas de réunification du territoire national». L’homme qui parle s’appelle Azarias Ruberwa. C’était, fin 2002, au lendemain de la signature de l’accord dit de l’hotel Cascade entre « Joseph Kabila » et Jean-Pierre Bemba. Le premier restait Président. Le second, Premier ministre. Et si «Joseph Kabila» exerçait un pouvoir par… procuration donnée par le président rwandais Paul Kagame et son homologue ougandais Yoweri Kaguta Museveni ?

«Phase B»

Qui a tué le colonel Mamadou Ndala ? Qui en est le commanditaire ? Quelle en serait la motivation ? Voilà trois questions qui appellent des réponses univoques. Il faut être naïf pour espérer voir la justice congolaise en général - et la justice militaire en particulier - faire toute la lumière sur cet assassinat. Et pour cause, un officier supérieur de la garde présidentielle, en l’occurrence le général Mundos, est suspecté de participation à ce crime. L’homme serait assigné à résidence pendant que deux de ses gardes seraient aux arrêts. «Joseph Kabila» pouvait-il ignorer les agissements de cet officier de la garde présidentielle dont les éléments n’agissent que sur ordre du «commandant suprême des FARDC» et ne rendent compte qu’à lui seul ? Selon certaines sources militaires, le fameux Mundos, alors colonel, a été cité par un témoin dans l’assassinat à Goma, en mars 2008, de l’homme d’affaires Albert Prigogine, alias Ngezayo Safari.
Certains analystes voient dans l’élimination physique du colonel Ndala, la montée en puissance des «super faucons» d’un régime kabiliste qui a les nerfs à vif au regard de l’horizon 2016. «Depuis son élection en 2006, commente un analyste, Joseph Kabila a beaucoup promis. En 2006, il s’était présenté sous le thème d’artisan de la paix. En 2011, il s’est érigé en bâtisseur des cinq chantiers. Il a raté les deux paris. La guerre du M23 était devenue pour lui un prétexte pour justifier la non-réalisation des infrastructures annoncées. En conduisant les FARDC à la victoire avec l’aide de la brigade internationale de la Monusco, le colonel Mamadou Ndala a privé Kabila d’une cause de justification de son échec tout en provoquant la colère du parrain rwandais Paul Kagame». «La mort de ce colonel est un avertissement lancé en direction des personnalités civiles et militaires susceptibles de gêner la volonté de Joseph Kabila de rester à la tête de l’Etat au-delà de 2016», estime-t-il. Pour lui, «Joseph Kabila» vient de lancer la «Phase B» en vue de la conservation du pouvoir d’Etat. «Cette phase sera émaillée d’intimidation, des arrestations arbitraires et des éliminations physiques».

En attendant d’y voir plus clair, diverses sources conviennent que «Joseph Kabila» est «condamné» à faire organiser une «enquête crédible» sur le «meurtre avec préméditation» du colonel Mamadou Ndala. Il s’agit, soutiennent-elles, d’identifier les auteurs de cet acte et de les déférer devant des juridictions compétentes. L’affaire mérite bien un procès public. «A défaut, conclut un juriste, le président Joseph Kabila passera, aux yeux des générations présentes et à venir, pour le commanditaire de ce crime d’Etat».

Baudouin Amba Wetshi
© Congoindépendant 2003-2014"



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  ndonzwau le 7/1/2014, 7:40 am

"Mort du colonel Ndala : un réglement de compte au sein des FARDC?
° http://www.rfi.fr/afrique/20140107-mort-colonel-ndala-reglement-compte-sein-fardc

La justice militaire poursuit son enquête sur l’assassinat du colonel Mamadou Ndala, inhumé lundi à Kinshasa. Selon la société civile du territoire de Beni, deux militaires ont été interpellés. Très rapidement, après sa mort jeudi matin, le gouvernement congolais avait parlé d'une attaque des ADF-NALU, les rebelles ougandais, qui sévissent dans ce territoire. Mais aujourd'hui, toutes les pistes sont ouvertes, dit officiellement l'armée congolaise. S'agit-il plutôt d'un réglement de comptes au sein des FARDC?

C'est l'un des gardes du corps du colonel Mamadou Ndala qui, selon plusieurs sources, dit avoir vu les assaillants et qu'ils portaient des uniformes des FARDC. Plusieurs témoins identifiés par la société civile de Beni l'attestent également. La justice militaire, elle, a repris l'enquête à zéro. A commencer par la scène du crime.

Mais plusieurs jours après les faits, beaucoup d'observateurs craignent que les preuves aient été disséminées aux quatre vents, le véhicule lui-même aurait été déplacé. Quant aux deux militaires interpellés selon la société civile de Beni, il s'agirait du lieutenant-colonel Tito Bizuru qui aurait cherché à fuir et d'un de ses gardes du corps dont le téléphone portable aurait été retrouvé sur les lieux.


Le porte-parole de l'armée au Nord-Kivu ne confirme pas ces arrestations, mais évoque de simples interrogatoires. Leur culpabilité n'est pas prouvée, explique le colonel Olivier Hamuli, ajoutant qu'il fallait attendre les résultats de l'enquête.
Le lieutenant colonel Bizuru a été l'un des premiers à arriver sur les lieux. Ce qui explique peut-être pourquoi son escorte, qui ne faisait pas partie du convoi, a perdu son portable sur la scène de crime. Peut-être, dit une source sécuritaire congolaise. La société civile de Beni demande à ce que tous les commandants FARDC de son territoire soient relevés.
C'est vrai que certains officiers, y compris dans ceux qui mènent l'enquête aujourd'hui, pourraient avoir des raisons d'éliminer le colonel Mamadou, confie cette source sécuritaire."



"RDC: derniers hommages au colonel Mamadou Ndala à Kinshasa
° http://radiookapi.net/actualite/2014/01/06/rdc-derniers-hommages-au-colonel-mamadou-ndala-kinshasa/

Les obsèques du colonel Mamadou Moustafa Ndala, tué dans une embuscade à Beni (Nord-Kivu).(...)"



"RDC: deux militaires congolais arrêtés après la mort du colonel Ndala
° http://www.rfi.fr/afrique/20140106-rdc-ndala-deux-militaires-congolais-arretes-beni


Des membres des forces armées congolaises devant le véhicule du colonel Ndala, victime d’une attaque à la roquette, le 2 janvier 2014.(...)"


° http://www.jeuneafrique.com/actu/20140105T183135Z20140105T183121Z/rdc-un-officier-superieur-arrete-apres-l-assassinat-du-colonel-ndala.html
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140106085655/actualite-afrique-nord-kivu-rdc-enterrement-du-colonel-ndala-a-kinshasa.html
° http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/rd-congo-mamadou-ndala-l-145809[/b]



Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 7/1/2014, 8:23 am, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Invité le 7/1/2014, 8:15 am

Merci Tsipora ,


 like 


Tsippora a écrit:Jim KK,

Mamadou Ndala a été froidement liquidé. Il n'est pas mort au combat. Quant aux autres soldats, ils sont tout simplement tombés dans le piège qui leur a été tendu par le commandant suprême des Fardc, qui je vous le rappelle a cru bon de signer un accord de paix, alors que vous prétendez avoir gagné la guerre.  Rolling Eyes  No 

Jim KK a écrit:Congo na nga mawa !
Aujourd’hui, je suis sidéré de voir que ceux-là même qui se livraient aux sarcasmes après la victoire des FARDC sur le M23, ceux-la même qui minimisaient la victoire de nos soldats et pourfendaient leurs faits d’armes, sont désormais les chantres de la gloire posthume de Mamadou Ndala. Il n y a pas si longtemps ils nous disaient que c´était une guerre sans morts, pourtant nos forces armées ont laissées plus de 150 morts sur le champ de bataille et parmi ces morts nous trouvons des officiers comme Mamadou Ndala.

Avec des calculs mesquins, certains tentent de récupérer le décès tragique de ce vaillant soldat pour servir leurs intérêts politiciens de bas étage.

Congo na nga mawa  Shocked  Shocked 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Invité le 7/1/2014, 8:35 am

Et où se trouve lui même le commanditaire oups le commandant Suprême des suprêmes il ne rend plus hommage à son fils "cheri" ,mawa et nos militaires foutent la honte ils savent tous qui sont ceux la les infiltrés mais non ils preferent rester là-bas se faire tuer coe des mouches quand le peuple a vraiment besoin d'eux.
Mamadou Ndala un mort de plus sur les plus de 8 millions des Congolais tué par la mafia internacional ( Rwanda, Ouganda ,Kanambe et ses multinacional americain Canadien français anglais allemand etc... ) pauvre Kongo .

Troll a écrit: Sad 
joss0 a écrit:Mamadou Ndala; Sans Commentaire


Mais où  se trouve le général Olenga, le boss de la Force Terrestre
 Question Question Evil or Very Mad 

Troll se demande pourquoi Olenga n´est pas ...si visible Question ..Lui qui pourtant est á l´orgine des actions des officiers du genre Ndala Question 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Invité le 7/1/2014, 8:45 am

Toi la tu vis dans un terrible cauchemar ,je sais pas Congo nayo mawa elakisi nini selon toi même.Essaie de te reveiller un peu parle comme un être humain dans le vrai sens du mot humain pona soki oza na mawa tii lelo na Est batu bazo kufa kk et guerre esila jamais mutu oyo ndoki ya Congo nayo ye wana a signer ba accord na ba bomi yaba ndeko nayo lobi okomona bango bazo diriger Congo nayo ya mawa musala ya Congo ko kunda bibembe mikolo nionso ye wana Hyppolite Kanambe avandi naki bokonzi bozo batela ye malamu penza et bozo mona te oyo ya bino Congo ezo kende namaboko ya ba ndeko naye mikolo nionso batu bazo kima naba zamba bazo bunga ba famille ezo sila ,nayebite mawa nayo eza ya ndenge nini ?
Reveil toi dans ton cauchemar tu y risque de rester pour longtemps voir même après Kanambe c grave sa !


Jim KK a écrit:Congo na nga mawa !
Aujourd’hui, je suis sidéré de voir que ceux-là même qui se livraient aux sarcasmes après la victoire des FARDC sur le M23, ceux-la même qui minimisaient la victoire de nos soldats et pourfendaient leurs faits d’armes, sont désormais les chantres de la gloire posthume de Mamadou Ndala. Il n y a pas si longtemps ils nous disaient que c´était une guerre sans morts, pourtant nos forces armées ont laissées plus de 150 morts sur le champ de bataille et parmi ces morts nous trouvons des officiers comme Mamadou Ndala.

Avec des calculs mesquins, certains tentent de récupérer le décès tragique de ce vaillant soldat pour servir leurs intérêts politiciens de bas étage.

Congo na nga mawa  Shocked  Shocked 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi du colonel Mamadou Ndala vient de tomber dans une ambuscade des ugandais

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum