peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Tsippora le 11/5/2010, 10:04 pm

Tsippora a écrit:Lord je me demande si c'est moi qui vous comprends mal... Le Ghana est parmi les modèles de démocratie enAfrique alors prétendre que ce pays est gere de manière autoritaire ou totalitaire ( je ne sais plus ce qui est mieux) est tt simplement erroné. Pour ce qui est du Bresil, encore la vous avez tt faut Sad simplifiez un peu votre discours pcq c'est difficile de vous suivre.... En passant, demandez un peu a un Camerounais ce qu'il pense de l'autoritarisme de Paul Biya....
LORD MBAKAMA a écrit:Votre message

.......Quelle est la these qu'il defend? Une politique de juste milieu: mi-autoritarisme mi-democratie. Je dois avouer que c'est une premiere...... DECAMO FILS

Non, dans des forums nous apprenons. le TOTALITARISME ne pas l'AUTORITARISME, ce dernier n'exclu nullement le pluralisme politique. C'est un système hybride (rusie, chine, maroc, tunisie, Ghana, le Cameroun, la Côte d’Ivoire... ..).

L’autoritarisme repose sur un pluralisme politique limité, tandis que le totalitarisme se caractérise par une négation complète du pluralisme et un monopole idéologique, seul un parti détient la vérité, la Chine, loin de répondre aux critères de démocratisation, est un modèle d’autoritarisme, dont les ajustements institutionnels viseraient exclusivement au maintien de l’autorité du Parti.
Le caractère hybride ( l' autoritarisme partiel) se retrouve au Brésil avec sa forme de démocratie moderne, avec des institutions qui garantissent les libertés et les droits individuels, par contre le Brésil fonctionne en même temps avec des pratiques clientélistes pour s’assurer les voix d’électeurs par divers moyens : subventions, obtentions d’emplois, facilités diverses
Tandis que la démocratie prone l’organisation d’une expression politique libre et pluraliste (my favorite)
Bref, Decamo fils, je sais peut être que le terrain est glissant pour toi, mais retiens l'essentiel :
Le type partiellle démocratie est maintenant à la mode car il n'y a aucun pouvoir au monde qui ne contient un partiel autoritarisme, ni non plus un seul autoritarisme au monde qui ne contient une partielle democratie. Même le régime de Pékin soutient différentes innovations en matière de démocratie locale, C'est une nouvelle tendance dominante de la théorie démocratique et des études sur la démocratisation. C'est un concept renouvellé ou innové dans des milieux de sciences politiques modernes. C'est ainsi que nous assistons à des nouvelles typologies en succè pour désigner des nouvelles formes de régimes: la tyrannie douce, la démocratie sécuritaire, régimes hybrides, autoritarismes électoraux, démocraties illibérales, autoritarismes semi-consolidés, démocraties électorales, gouvernance multiniveaux... ( je sais que c'est compliqué pour les novices ou les non-professionnels de la politique de comprendre tout ces blablas, mais c'est la science). Je vous reviens, merci

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Hiro-Hito le 11/5/2010, 10:04 pm

C'est un concept renouvellé ou innové dans des milieux de sciences politiques modernes. C'est ainsi que nous assistons à des nouvelles typologies en succè pour désigner des nouvelles formes de régimes: la tyrannie douce, la démocratie sécuritaire, régimes hybrides, autoritarismes électoraux, démocraties illibérales, autoritarismes semi-consolidés, démocraties électorales, gouvernance multiniveaux... ( je sais que c'est compliqué pour les novices ou les non-professionnels de la politique de comprendre tout ces blablas, mais c'est la science). Je vous reviens, merci

oh, je n'avais pas vu ca, Tyrannie douce, ca existe? soit c'est l'oxymoron, kie kie kie, Lord Mbakama Kuba Kingdom

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 11/5/2010, 10:56 pm

HH et Tsippo,

N'allongeons pas la discussion, nous n'allons en recevoir que d'autres explications que nous n'allons probablement pas comprendre. Acceptons tout simplement l'hypothèse de Lord Mbakama selon laquelle il n'existe aucun régime démocratique au monde, il n'y a que des régimes autoritaires à des degrés divers. Cela étant, qu'il nous donne les limites du fonctionnement de ce régime autoritaire qu'il veut pour le Congo. Qu'est-ce qui sera permis et ne le sera pas. Espérons aussi qu'il va descendre de l'Agora pour un temps !

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Tsippora le 12/5/2010, 12:03 am

Je me contenterais d'une description claire de la democratie, que je comprends comme une alternance du pouvoir basee sur la volonte populaire. Je crois que la moindre des choses qd on fait certaines affirmations, c'est de les assumer, ou du moins s'assurer d'être compris.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 12/5/2010, 10:22 am

[quote="Hiro-Hito"]
C'est un concept renouvellé ou innové dans des milieux de sciences politiques modernes. C'est ainsi que nous assistons à des nouvelles typologies en succè pour désigner des nouvelles formes de régimes: la tyrannie douce, la démocratie sécuritaire, régimes hybrides, autoritarismes électoraux, démocraties illibérales, autoritarismes semi-consolidés, démocraties électorales, gouvernance multiniveaux... ( je sais que c'est compliqué pour les novices ou les non-professionnels de la politique de comprendre tout ces blablas, mais c'est la science). Je vous reviens, merci

oh, je n'avais pas vu ca, Tyrannie douce, ca existe? soit c'est l'oxymoron, kie kie kie, Lord Mbakama Kuba Kingdom [/
sisi, a tyrannie douce ou la démocratie sécuritaire

Lu pour vous ( ARTICLE DE PRESSE):
...............Pour Guy Hermet, Jean-Pierre Le Goff, ou encore Ulrich Beck, les démocraties occidentales évoluent désormais en « douces tyrannies », construites sur un ensemble de règles réduisant la liberté des individus au nom de la sécurité de tous. Ces auteurs incriminent une idéologie dominante du risque et de la peur qu’ils jugent menaçante pour les libertés démocratiques. Une conception qu’aura sans doute en partie nourrie le Patriot Act 2001, rédigé sous la présidence de Georges W. Bush au lendemain des attentats du 11 septembre. Le document stipule, entre autres limitations des libertés individuelles, la possibilité pour le procureur général de placer en détention, pour une durée illimitée, les étrangers raisonnablement soupçonnés d’avoir apporté leur concours à une organisation terroriste, et ce, sans nécessité d’engager une procédure judiciaire pour s’assurer du bien-fondé du soupçon. Qu’elles annoncent l’avènement d’une « démocratie post-totalitaire » ou d’un nouveau régime, ces théories dénoncent une idéologie sécuritaire produite par des sociétés marquées par la non-pensée unique et par l’absence de lien social autre que celui du marché. Plus largement, c’est la généralisation de la logique économique à tous les secteurs de la société – travail, école, santé, culture, etc. – qui expliquerait l’avènement de l’idéologie sécuritaire et la mutation de nos sociétés contemporaines en démocraties autoritaires......... (LYDIE FOURNIER )

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Decamo Fils le 12/5/2010, 4:11 pm

LORD MBAKAMA a écrit:Votre message

.......Quelle est la these qu'il defend? Une politique de juste milieu: mi-autoritarisme mi-democratie. Je dois avouer que c'est une premiere...... DECAMO FILS

Non, dans des forums nous apprenons. le TOTALITARISME ne pas l'AUTORITARISME, ce dernier n'exclu nullement le pluralisme politique. C'est un système hybride (rusie, chine, maroc, tunisie, Ghana, le Cameroun, la Côte d’Ivoire... ..).

L’autoritarisme repose sur un pluralisme politique limité, tandis que le totalitarisme se caractérise par une négation complète du pluralisme et un monopole idéologique, seul un parti détient la vérité, la Chine, loin de répondre aux critères de démocratisation, est un modèle d’autoritarisme, dont les ajustements institutionnels viseraient exclusivement au maintien de l’autorité du Parti.
Le caractère hybride ( l' autoritarisme partiel) se retrouve au Brésil avec sa forme de démocratie moderne, avec des institutions qui garantissent les libertés et les droits individuels, par contre le Brésil fonctionne en même temps avec des pratiques clientélistes pour s’assurer les voix d’électeurs par divers moyens : subventions, obtentions d’emplois, facilités diverses
Tandis que la démocratie prone l’organisation d’une expression politique libre et pluraliste (my favorite)
Bref, Decamo fils, je sais peut être que le terrain est glissant pour toi, mais retiens l'essentiel :
Le type partiellle démocratie est maintenant à la mode car il n'y a aucun pouvoir au monde qui ne contient un partiel autoritarisme, ni non plus un seul autoritarisme au monde qui ne contient une partielle democratie. Même le régime de Pékin soutient différentes innovations en matière de démocratie locale, C'est une nouvelle tendance dominante de la théorie démocratique et des études sur la démocratisation. C'est un concept renouvellé ou innové dans des milieux de sciences politiques modernes. C'est ainsi que nous assistons à des nouvelles typologies en succè pour désigner des nouvelles formes de régimes: la tyrannie douce, la démocratie sécuritaire, régimes hybrides, autoritarismes électoraux, démocraties illibérales, autoritarismes semi-consolidés, démocraties électorales, gouvernance multiniveaux... ( je sais que c'est compliqué pour les novices ou les non-professionnels de la politique de comprendre tout ces blablas, mais c'est la science). Je vous reviens, merci

Lord,

Je viens de prendre connaissance de la clarification que tu as apportee a ton idee.

Devant la situation toujours aussi catastrophique de la RDC, tu rejetes les armes, la chaise vide comme moyens de remedier a la situation. Tu prones, par contre, un systeme mi-autoritariste et mi-democrate. Un melange d'un pouvoir qui s'affirme et controle (autoritarisme) et qui, en meme temps, offre quelques ouvertures.

C'est maintenant clair et je te remercie tout en desapprouvant ton ironie de mauvais gout car tu ignores la personne qui se cache derriere le nom de Decamo Fils (le terrain est glissant pour toi, je sais que c'est complique pour les novices ou les non-professionnels de la politique de comprendre tous ces blablas, c'est la science). Tu aurais pu rester professionnel et courtois. Je note que tu as repondu deux fois a mon posting. Cela m'indique que mes ecrits t'ont "intellectuellement" indispose a telle enseigne que tu y as consacre plus de temps. Je me sens flatte par cette marque d'attention.

Mais Lord Mbakama a-t-il invente l'eau chaude dans son idee pour la RDC?

Dans un certain sens, je pense que non

A moins que ma comprehension soit erronee mais en scrutant l'histoire de ce pays sous le regime de Mobutu, il me semble percevoir tous les elements que LM suggere. Le regime Mobutu alliait l'autoritarisme a l'ouverture democratique. Je sais que c'est discutable mais si on prend un peu de recul on peut comprendre ce que je voudrais souligner. Des elements tels que les elections des commissaires du peuple pour ne citer que celui-ci indique une forme de democratie car le peuple s'exprime en votant pour ses candidats. L'autoritarisme dans ce regime n'est pas a demontrer: Mobutu exercait un controle tous azimuts sur l'appareil de l'Etat. Cela lui aurait donne en theorie tous les moyens de decider de ce qui est bien pour le pays sans craindre une contradiction. Qu'en a-t-il fait? Rien. Je me souviens de ce compatriote qui me disait: Cet homme (Mobutu, note de DF) avait la cle de faire de l'ex-Zaire un pays plus prospere. IL a gaspille tout son charisme et toute la latitude qu'il avait de rester a jamais grand dans l'histoire de la RDC".

Cette experience de Mobutu pousse Libre Examen a etre plus prudent quant a l'introduction de l'autoritarisme et cela malgre la forme pensee par Lord.

congoidee a intelligemment elabore sur le probleme de la RDC ou de l'intellectuel congolais ou africain. Le probleme n'est pas dans le systeme mais dans les valeurs individuelles de ceux qui peuvent presider aux commandes du pays par un systeme ou un autre.

M'appuyant sur congoidee, je reviens vers Lord Mbakama pour lui dire que sans une etude reelle de notre vraie nature comme Congolais, sans une decouverte de nos points forts et de nos points faibles, que ce systeme s'appelle autoritarisme eclaire, democratie machin, toute reflexion, quelque bonne qu'elle puisse etre, sera vouee a l'echec. Qui sommes-nous comme "Etre Congolais"? Pensons-nous que le gouverneur de la province du Kwango sera meilleur gestionnaire que Muzito, Kabila parce que la decentralisation va lui doter d'un autre Etre Congolais s'il ne se questionne pas lui-meme en profondeur avant d'etre a la tete de cette province?

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 12/5/2010, 4:56 pm

Désolé compatriote pour cet humour que t'a pas apprécié, ceci étant, je suis un individu trop attaché à l'être humain, à son expression et ses valeurs. nous sommes tous égal avec nos qualités et défauts. Moi j'apprends tous les jours, et merci pour ta sincérité de m'avoir rappelé une règle de politesse très cruciale pour les êtres, que de me tuer avec les mensonges.

Même que mon intention est loin de ce que tu penses être, je te dois mes excuses, parce qu'il faut marcher avec les cartes du monde des autres ou avec leurs univers de significations enfin de vivre sans conflits. Merci vraiment DECAMO, nous sommes ici pour apprendre, eteyi ngai. Par rapport à la substance de ton posting sur le régime politique le meilleur, je te reviens sans oublier : je ne suis pas dupe que tu es un homme érudit comme nous tous sur ce forum.
Non tes écris ne m'indispose nullement, cependant ils m'inspirent pour ma pensée remédiable ( c'est d'ailleurs pour cette raison que je vous aime tous est que je suis ici).

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 12/5/2010, 6:11 pm

Je me rappelle qu’en son temps Mobutu avait redéfini la démocratie et le développement. Je ne me rappelle plus en quels termes mais c’était l’idée d’une démocratie à l’africaine et que le Zaïre était bel et bien un pays développé mais seulement sous-équipé. Et, la démocratie à l’africaine, si je ne me trompe, s’articuler autour du respect dû au chef. Cette redéfinition de choses arrivait juste au moment où des critiques commençaient, de plus en plus, à se faire entendre sur sa gestion de la chose publique et son autoritarisme.

Ce sont les mêmes critiques qui continuent jusqu’à aujourd’hui pendant qu’un politicien aux ambitions avouées ressuscite ce vieux débat sur l’existence ou non d’une réelle démocratie au monde dans l’idée de nous faire accepter des pratiques répressives auxquelles nos gouvernants s’adonnent. Il est bien sûr théoriquement possible de démontrer qu’il n’existe pas une seule vraie démocratie au monde, un gouvernement par le peuple pour le peuple. C’est ce à quoi monsieur Lord Mbakama veut s’employer à démontrer pour justifier ce qui se fait au Congo. Mais en pratique, on sait qu’une démocratie repose sur un certain nombre de droits garantis à l’individu en retour de ses devoirs et aussi sur les limites du pouvoir de l’Etat. Quels seront, en pratique, nos droits et devoirs et ainsi que les limites du pouvoir de l’Etat congolais dans la semi-démocratie de Lord Mbakama, voilà ce que Mbakama devrait nous préciser. Jusque là, il n’y a pas répondu.

Comment compte-t-il utiliser l’autorité qu’il réclame pour les gouvernants ? Voilà la question essentielle. Les problèmes qui nous rongent ont été identifiés depuis Mobutu. Congoidée suggère pour nous sortir de notre situation actuelle une stratégie soutenue par des hommes et des femmes responsables et intègres pour, entre autres, juguler la corruption, assurer l’autosuffisance alimentaire et changer les mentalités. Mais où trouver de tels hommes et de telles femmes ? Il faut d’abord que le chef lui-même le soit pour avoir la chance d’entrainer à sa suite ceux qui sont sous sa direction.

Congoidee pense qu’avec un tel individu en charge, les choses pourraient changer très vite. Je ne partage pas son optimisme là-dessus car il se produit toujours une sorte de résistance à tout changement. Ill faudra donc s’attendre à une résistance farouche de la part de ceux qui ont bénéficié et bénéficient du système. Il n’y qu’à voir comment les mobutistes ont investi le nouveau régime pour perpétuer l’ordre des choses. Conduire une gestion rigoureuse de la chose publique, c’est aller contre leurs intérêts sans compter les hommes en armes qu’il faudrait aussi mettre sous le pas.

La tâche sera immense pour quiconque s’attaquera à promouvoir l’exigence d’intégrité pour tout le monde car il aura aussi contre lui, le peuple qui a adopté les mêmes comportements que ses dirigeants. Le peuple a appris à se faire payer pour chaque service qu’il rend sans attendre quoi que ce soit du gouvernement. Le peuple vit de la « coopération ». La mise en œuvre d’une politique d’exigence d’intégrité signifie lui couper ses sources de revenu sans lui en garantir immédiatement une autre.

Ainsi, celui qui s’engagera dans la voie esquissée par Congoidée, qui devrait être celle de tout politicien qui veut vraiment changer les choses, aura contre lui tout le monde, et lui-même en premier lieu car il devra renoncer à tous les privilèges indus que se sont octroyés ses prédécesseurs.

C’est ce genre d’apport au débat que nous aimerions avoir de la part d’un politicien aux ambitions déclarées comme monsieur Lord Mbakama. Nous dire à son avis, ce qui ne va pas et comment les résoudre et non venir avec une justification théorique de l’autoritarisme que le peuple n’a d’ailleurs cessé de subir depuis 45 ans sans en récolter des bienfaits.


Dernière édition par Libre Examen le 12/5/2010, 11:50 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 12/5/2010, 7:39 pm

Libre Examen,

  1. Moi et toi, nous sommes dans une même classe dans la philosophie politique de régime étatique : la démocratie intégrale. Et si le tout ne dépendait que de moi au Congo, je te jure que toutes les institutions seront tout de suite démocratiques. Moi je suis un homme vierge dans la politique du congo, ni mes parents, ni mes grands parents ni non plus moi , personne n'a jamais dirigé les affaires d'État et/ou publiques au Congo. Je suis vierge et fier de décréter un système démocratique pour le bonheur de notre peuple. Mais ceux qui sont en place ne le feront pas facilement car ils savent oyo ezo zela bango : la justice, la prison, la confiscation de leurs butins et privilèges...
  2. Libre Examen, soyons réalistes quand même!!! et serieux
  3. Et, des individus pareils, tu crois qu'ils sont dupes ???
  4. Solution, il faut négocier avec eux dans la douceur, n'est-ce pas ? ou alors tu prends les armes pour une solution rapide chère à toi pour finir par nous faire subir la même répétition du totalitarisme total avec ses conflits séculaires que tu reproche à tes prédécesseurs !!! car tes commanditaires, ton soutien extérieur aura aussi besoin de lui rendre de comptes sur ce que tu leur avait promis ( il n ' y a rien pour rien, eza monde ya bénéfice eloba koffi, pas de victoire militaire sans l'aide extérieure, et l'aide exterieure c'est sur base des promesses : contrat secret vicieux et privilegié que tu cacheras le contenu aux congolais) c'est du REAL POLITIC mon frere si tu refuse de respecter une parole donnée sur écrit parce que tu a déjà le gateau du pouvoir à kinshasa avec l'appui de kinois au nom de la démocratie totale ! là alors, tu finis comme kabila, tshisekedi.... car ce ne sont pas des milliards qui manqueront à tes fournisseurs d'armes de te remplacer par un autre finalement c'est la répétition de l'histoire de toute éternité , en même temps les gens ne profiteront jamais de la vie qui est si courte????? Je te reviens merci

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 12/5/2010, 9:39 pm

Lord Mbakama,

Mettons-nous au moins d'accord sur une chose. L'autoritarisme n'a jamais fait défaut au Congo depuis le 24 novembre 1965.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 12/5/2010, 10:05 pm

Libre Examen a écrit:Lord Mbakama,

Mettons-nous au moins d'accord sur une chose. L'autoritarisme n'a jamais fait défaut au Congo depuis le 24 novembre 1965.

please je pas bien compris ton idéee. tu veux dire quoi par jamais fait defaut ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 12/5/2010, 11:48 pm

LORD MBAKAMA a écrit:
Libre Examen a écrit:Lord Mbakama,

Mettons-nous au moins d'accord sur une chose. L'autoritarisme n'a jamais fait défaut au Congo depuis le 24 novembre 1965.

please je pas bien compris ton idéee. tu veux dire quoi par jamais fait defaut ?

Je veux dire exactement ce que ça veut dire : au Congo, depuis le 24 novembre 1965, nous vivons sous autoritarisme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  COFAX le 13/5/2010, 10:14 am

Bonjour,
congodiaspora est à l'image des congolais, jamais content ou d'accord sur un sujet. Etre de la diaspora ne signifie pas obligatoirement s'opposer au pouvoir en place. Il y a ceux qui detestent kabila tout simplement parqu'il est arrivé à kin avec des bottes de pluie, aiment bemba parcequ'ils l'ont vu vivre ds une famille riche. Il faut une opposition vraie, sur un programme politique, et non pas à la congolaise o kutu aza vilain o kutu papa na ye kabila té act...Tous les batu oyo ba zua mikanda en europe, ebele bakosakosa makambu na kati ya ba dossiers na bango, soki joseph pe akosaki aza congolais ya liboso té.
Le monde va à une vitesse où une dictature à la mobutu n'est plus possible au congo, tout le monde le sait, seulement il nous faut du temps pour une vraie democratie. L'africain aime le culte du chef. Cofax.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Decamo Fils le 13/5/2010, 11:14 am

COFAX a écrit:Bonjour,
congodiaspora est à l'image des congolais, jamais content ou d'accord sur un sujet.

Je n'ai jamais vu un seul peuple au monde qui soit toujours content ou en accord sur un sujet. Ce n'est pas congolais. L'unanimite meme dans le domaine scientifique n'est pas toujours garantie. Si tu insinues que dans la discussion qui nous concerne ici, nous ne mettons pas sur le meme point de vue, c'est que tu es allergique a la discussion scientifique. Or ici c'est une discussion scientifique car nous reflechissons sur un sujet de systeme politique.

Etre de la diaspora ne signifie pas obligatoirement s'opposer au pouvoir en place.

Je ne vois pas dans quel angle tu evoques cela. Personne ne l'a decrete. Questionner la gestion du pouvoir en place ne signifie pas necessairement etre opposant.

Il y a ceux qui detestent kabila tout simplement parqu'il est arrivé à kin avec des bottes de pluie,

trop simpliste a moins que tu aies voulu exprimer quelque chose de plus profond en utilisant ta phrase ci-haut comme image.

aiment bemba parcequ'ils l'ont vu vivre ds une famille riche.

Egalement trop simpliste

Il faut une opposition vraie, sur un programme politique, et non pas à la congolaise

Explicite ta pensee. Qu'est-ce qu'une opposition vraie?

o kutu aza vilain o kutu papa na ye kabila té act...
Je regrette si tu ne vois pas le lien entre un mensonge sur la filiation et les hautes fonctions qu'un homme peut assumer dans un pays

Tous les batu oyo ba zua mikanda en europe, ebele bakosakosa makambu na kati ya ba dossiers na bango, soki joseph pe akosaki aza congolais ya liboso té.

Un mal n'annule pas un autre.

Le monde va à une vitesse où une dictature à la mobutu n'est plus possible au congo, tout le monde le sait, seulement il nous faut du temps pour une vraie democratie.

Combien de temps faut-il pour une "vraie" democratie? Que doit-on faire en attendant d'atteindre cette democratie?

L'africain aime le culte du chef.



Cofax.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 13/5/2010, 4:36 pm

Un régime autoritaire doit-il
être préféré à un régime démocratique s’il résoudre les problèmes
économiques ? En d’autres termes, le développement économique est-il
plus important que la démocratie ?
C'est là une question de l'ONU du
21 avril 2004.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 13/5/2010, 4:47 pm

Lord Mbakama,

La question est mal posée parce qu'il n'existe pas des régimes démocratiques.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Hiro-Hito le 13/5/2010, 5:31 pm

Tt a fait DF,
Au fait, je ne suis pas surpris de lire les postings creux q les Kabilistes nous mettent ici.
Cofax nous a demande de donner a Kabila un deuxieme mandat, J'ai remi en question ce reve de voir la RDC connaitre son essort avec ce monsieur a la tete du pays, et au lieu de nous montrer pkoi on doit lui accorder un deuxieme mandat , Cofax prefere se vautrer ds des subterfuges pour nous perdre le tps.



Hiro-Hito a écrit: Kabila est au pouvoir depuis 2001, mm si ses fans aiment parler des guerres, crises ou d'un Bemba en charge des Finances, c'est depuis 2001 qu'il est paye coe President (si et seulement si il ne se sert pas, car toyebi pe combien a gagnaka te, tt c q nous savons c qd il est venu a lataki ba botte ya mbula, lelo il vit ds l'opulence). Moi je remets en question ses capacites a conduire ce pays, un point un trait, Si depuis 2001 ce monsieur n'a rien fait, il justifie cela par le fait de ne pas avoir 15 personnes de confiance autour de lui pour faire avancer ses projets, mais jusque la, aucun changement n'est effectue, et nous sommes au seuil des nouvelles echeances, alors dites moi, 5 ans de plus pour koi faire? et qcqi sera different?

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 13/5/2010, 5:50 pm

Libre Examen a écrit:Lord Mbakama,

La question est mal posée parce qu'il n'existe pas des régimes démocratiques.

yo
champion ya tyrannie douce nayebi
Alors, je la repose:

La démocratie citoyenne
est-elle préférable à une démocratie
électorale ?
pour éviter
des rechutes TOTALITAIRES? selon LE PNUD, il existe une crise de confiance dans les systèmes démocratiques, qui n’ont pas réussi à satisfaire les aspirations politiques, sociales et économiques des populations du tiers monde : La croissance économique insuffisante, les profondes inégalités, les systèmes juridiques et des services sociaux inefficaces ont provoqué le malaise des populations et sapé leur confiance dans la démocratie électorale. C'est un fait regrettable, mais LIBRE EXAMEN, que veux-tu que je te dise ? je sais moi-même que c'est ne pas la démocratie qui est en elle-même médiocre mais ce sont des hommes qui le sont. Je sais aussi que la solution qui consiste à proposer la bouffe, le transport, l'électricité, l'eau potable, la sécurité, le salaire et la justice sociale contre une perte de liberté est un piège du diable qui offre des biens matériels en échange de l’âme comme l'avait aussi fait remarqué l’ex-président de l’Uruguay SANGUINETTI en 2004, cependant le contexte historique du congo me pousse à réfléchir profondément là-déçus. chose pas légitime que nos dirigeants aillent au-delà des lois ! ça il faut toujours se battre, c'est inacceptable. Allons-y doucement....
merci

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  COFAX le 14/5/2010, 2:45 am

Bonjour,
Decamo fils, bien vu...
Le congolais n'est jamais content ou d'accord sur un sujet, c'est vrai, discuter pour un congolais c'est se chamailler, à qui va gueuler le plus fort et qui ne va pas se laisser faire !!! Tu le sais alors s'il te plait, toi qui reviens de kin avec ton histoire de passeport, de comportement à la papa wemba et mère malou, tu dois bien connaitre le congolais.
Le congolais n'aime pas le self made man, parceque kabila est arrivé avec ses bottes de pluie, il n'aura jamais l'affection des kinois. J'ai passé toute ma vie en europe, j'y suis arrivé enfant, à l'epoque ou l'europe était pour les seuls enfants des dignitaires africains,
donc je connais le mental congolais, yo Ofandaka wapi ? oyebi nani ? Kombo na yo nani ? Il faut etre l'enfant de un tel ou un tel pour etre consideré et pris au serieux......

Pour une vraie democratie, il faut d'abord que le pays soit sécurisé sur ses frontières, il faut pouvoir compter chaque congolais où qu'il soit et le connaitre sur le registre national, et enfin, il faut que le congolais ne mélange pas democratie et tribalisme. Une fois que nous aurons ça, on pourra peut etre parler de democratie.............Et encore.............

Mentir sur son identité n'est pas l'oeuvre de seul kabila, je prefere un enfant adopté competant à celui qui fout rien et parle de papa wemba à longueur de journée....

Il nous faut une vraie opposition, pas à la congolaise qui consiste à virer les autres pour les remplacer ds leurs maisons, voitures et dedicaces des chansons. Une opposition qui a un programme, une vision pour le pays et non pas Bemba aza muana kin, Bemba aza muana na biso, to moni ye ndenge azo kola etc..... Que le congo mon pays soit benit, cofax.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Invité le 14/5/2010, 7:37 am

Bonjour COFAX,
je suis d'accord avec toi,le Congolais ne sait pas faire une echange,il y a qu'a lire klk sujet ici moi même j'y suis victime et consernée on m'a traité de faire genre dans le forum,il faut kaka na prouver je ne sais koi par manque d'argument,surtout ds la periode des Enyele balingi tondima kaka na makasi leurs infos naba majuscule ekomi façon de s'adresser aux gens ba ecrit en rouge et gras,ba video chaque deux secondes,ba copier/coller jusqu'à me dire naza kaka Kabiliste kieekieee c vrais COFAX fanda nayo t'as raison,deh!
Osololi claire moi je te comprend,

COFAX a écrit:Bonjour,
Decamo fils, bien vu...
Le congolais n'est jamais content ou d'accord sur un sujet, c'est vrai, discuter pour un congolais c'est se chamailler, à qui va gueuler le plus fort et qui ne va pas se laisser faire !!! Tu le sais alors s'il te plait, toi qui reviens de kin avec ton histoire de passeport, de comportement à la papa wemba et mère malou, tu dois bien connaitre le congolais.
Le congolais n'aime pas le self made man, parceque kabila est arrivé avec ses bottes de pluie, il n'aura jamais l'affection des kinois. J'ai passé toute ma vie en europe, j'y suis arrivé enfant, à l'epoque ou l'europe était pour les seuls enfants des dignitaires africains,
donc je connais le mental congolais, yo Ofandaka wapi ? oyebi nani ? Kombo na yo nani ? Il faut etre l'enfant de un tel ou un tel pour etre consideré et pris au serieux......

Pour une vraie democratie, il faut d'abord que le pays soit sécurisé sur ses frontières, il faut pouvoir compter chaque congolais où qu'il soit et le connaitre sur le registre national, et enfin, il faut que le congolais ne mélange pas democratie et tribalisme. Une fois que nous aurons ça, on pourra peut etre parler de democratie.............Et encore.............

Mentir sur son identité n'est pas l'oeuvre de seul kabila, je prefere un enfant adopté competant à celui qui fout rien et parle de papa wemba à longueur de journée....

Il nous faut une vraie opposition, pas à la congolaise qui consiste à virer les autres pour les remplacer ds leurs maisons, voitures et dedicaces des chansons. Une opposition qui a un programme, une vision pour le pays et non pas Bemba aza muana kin, Bemba aza muana na biso, to moni ye ndenge azo kola etc..... Que le congo mon pays soit benit, cofax.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  congoidee le 14/5/2010, 10:42 am

Quelle valeur pour le Congo? Pourquoi tel système en chine, pourquoi l’autre en France ?

Je ne perçois pas la dimension culturelle dans ce débat, la fondation même pour moi de tout modèle politique efficace.

L'Afrique souffre d’importation de tout genre : des œufs pourris venant du Liban à la constitution de papa Louis Michel qui ne correspond à aucune de nos réalités. Est-ce normal par exemple de ne trouver de réflexion sur la problématique tribale dans un débat sur le fonctionnement politique Africain?

J'ai peur que la théorie de la démocratie oblique, perpendiculaire ou circulaire développé par le Texan Bush lors de son séjour à Miami ne nous soit d'aucun secours. En tout cas si on la prend telle quelle sans critiquer et reformuler suivant nos propres aspirations et réalités.

Bref en lisant Lord Mbakana, je trouve beaucoup de référence aux grandes théories occidentales (corrigez- moi) alors qu’on aimerait avoir une analyse venant de ses propres tripes basée sur des observations ou l’histoire de notre société (puisqu’il se dit analyste Congolais).

Quelqu’un m'a dit un jour: Ecoutes la voix de ton peuple avant que la cacophonie du monde te rende ignorant.

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  LORD MBAKAMA le 14/5/2010, 3:11 pm

congoidee a écrit:Quelle valeur pour le Congo? Pourquoi tel système en chine, pourquoi l’autre en France ?

Je ne perçois pas la dimension culturelle dans ce débat, la fondation même pour moi de tout modèle politique efficace.

L'Afrique souffre d’importation de tout genre : des œufs pourris venant du Liban à la constitution de papa Louis Michel qui ne correspond à aucune de nos réalités. Est-ce normal par exemple de ne trouver de réflexion sur la problématique tribale dans un débat sur le fonctionnement politique Africain?

J'ai peur que la théorie de la démocratie oblique, perpendiculaire ou circulaire développé par le Texan Bush lors de son séjour à Miami ne nous soit d'aucun secours. En tout cas si on la prend telle quelle sans critiquer et reformuler suivant nos propres aspirations et réalités.

Bref en lisant Lord Mbakana, je trouve beaucoup de référence aux grandes théories occidentales (corrigez- moi) alors qu’on aimerait avoir une analyse venant de ses propres tripes basée sur des observations ou l’histoire de notre société (puisqu’il se dit analyste Congolais).
Quelqu’un m'a dit un jour: Ecoutes la voix de ton peuple avant que la cacophonie du monde te rende ignorant.

Salut congoidee,
J'ai déjà répété dans plusieurs postings qu'on ne peut développer un pays qu'en se référents sur son passé, sur son histoire personnelle... NB. je ne suis pas un analyste politique ni non plus politologue, mais je suis politicien congolais. suivez un autre extrait d'une réponse donnée à HIRO:

.....Mais kabila avait pris les armes n'est-ce pas ? Ruberua n'est-ce Pas ? bemba n'est-ce pas ? inyele avec de milliers des compatriotes sans abris au congo brazza, n'est-ce pas ? kizenga, Mulele....

Mon compatriote Hiro, Nous remarquons aujourd'hui que des guerres perdues ou gagnées, des conflits de succession et de soulèvement des masses ne sont pas parvenues à éradiquer la dictature au congo, sauf dans quelques rares pays en développement. Mais comment expliquer ce phénomène ?
mais moi j'ai une réponse : c'est parce que nous n'avons jamais une action critique sur notre tradition. c'est à partir du moment ou nous avons une action critique sur notre tradition que nous pourrions être capable d'assister à un dépassement, que nous pourrions nous inscrire dans l'histoire
nouvelle et dans la continuité consciente de l'altérité du congo projetée vers l'avenir. Par contre, au congo tout comme dans beaucoup de pays du tiers monde, entre autres africains et musulmans, on retourne toujours au passé pour dénouer par force les conflits séculaires: répétition de la tradition avec échec sur échec. Encore une fois mon hiro chaque pays ne peut se développer et se
comprendre qu'en fonction de son histoire personnelle, de la façon don il a traversé son passé. Les blancs appliquent cette leçon pour leur développement mais n'attendent pas ça de nous. Ce qu'ils attendent de nous, ce que nous prenions des armes qui ne sont vendues nullement dans des pays développés.... mbakama@hotmail.com Merci

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Hiro-Hito le 14/5/2010, 4:26 pm

Merci CongoIdee, pour cette intervention qui me rappele une chose, quelle est la reponse de Lord Mbakama a son posting?
Il y a une question qu'il pose ds son titre: "La Democratie est elle viable pour le Congo?"
Nous sommes alle tres loin a parler des tyrannies douces...Mais when everything is said and done, ql est la reponse de Lord Mbakama?
Frere Mbakama, il y a au moins une chose qui me complique un peu qd je lis qu'il ne faut pas se figer au passe, c de savoir qd est-ce q le passe commence? car votre dernier posting est deja ds le passe.
Alors si on ne doit pas y mettre un accent, alors on doit changer le curriculum scolaire en enlevant le cours d'histoire

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Libre Examen le 14/5/2010, 5:17 pm

LORD MBAKAMA a écrit:
Libre Examen a écrit:Lord Mbakama,

La question est mal posée parce qu'il n'existe pas des régimes démocratiques.

yo
champion ya tyrannie douce nayebi
Alors, je la repose:

La démocratie citoyenne
est-elle préférable à une démocratie
électorale ?
pour éviter
des rechutes TOTALITAIRES? selon LE PNUD, il existe une crise de confiance dans les systèmes démocratiques, qui n’ont pas réussi à satisfaire les aspirations politiques, sociales et économiques des populations du tiers monde : La croissance économique insuffisante, les profondes inégalités, les systèmes juridiques et des services sociaux inefficaces ont provoqué le malaise des populations et sapé leur confiance dans la démocratie électorale. C'est un fait regrettable, mais LIBRE EXAMEN, que veux-tu que je te dise ? je sais moi-même que c'est ne pas la démocratie qui est en elle-même médiocre mais ce sont des hommes qui le sont. Je sais aussi que la solution qui consiste à proposer la bouffe, le transport, l'électricité, l'eau potable, la sécurité, le salaire et la justice sociale contre une perte de liberté est un piège du diable qui offre des biens matériels en échange de l’âme comme l'avait aussi fait remarqué l’ex-président de l’Uruguay SANGUINETTI en 2004, cependant le contexte historique du congo me pousse à réfléchir profondément là-déçus. chose pas légitime que nos dirigeants aillent au-delà des lois ! ça il faut toujours se battre, c'est inacceptable. Allons-y doucement....
merci

Lord Mbakama,

Voici rapidement ce que je pense du sous-entendu que cache votre question.

Je crois que le processus électoral a donné lieu dans certains pays africains de la part des tenants pouvoir à des ajustements stratégiques qui leur assurent le contrôle de tout le processus électoral assurant par là même les élections de leur homme de sorte que ce processus est tout aussi entaché que celui que nous avons connu avec nos partis uniques. L’emprise sur ce processus est tellement forte qu’elle va jusqu’à garantir une succession filiale du pouvoir qui passe de père en fils comme au Gabon et au Togo inventant une sorte de nouvelle forme de monarchie proprement africaine.

Cela fait qu’au lieu du changement tant espéré, on se retrouve avec les mêmes acteurs, avec des enfants à la place des parents. Le statu quo est ainsi préservé et les mêmes politiques sont poursuivies, ce qui évidemment produit les mêmes résultats. Il n’est donc pas étonnant qu’aucun progrès notable ne s’accomplisse puisque dans le fond, rien à changer. De plus contrairement aux régimes qui les ont précédés, ces nouveaux régimes issus des processus électoraux, jouissent de la couverture de la légitimité d’un pouvoir issu du peuple pour justifier leurs actions.

C’est donc normal qu’on assiste à cette stagnation car les choses n’ont pas profondément changé.
Mais je crois qu’elles le seront dans l'avenir car le contrôle sur le processus électoral ne peut tenir indéfiniment et que de plus en plus on va aller vers des élections de plus en plus justes.


Dernière édition par Libre Examen le 14/5/2010, 10:51 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Admin le 14/5/2010, 5:41 pm

CNMM,

Pourrais-tu STP arrêter ce genre de posting qui me parait comme une sorte d’harassement textuel, pour preuve … je n’arrive même pas à comprendre ton intervention tellement tu copies des posting les un au dessus des autres, posting qui ne sont pas à toi en plus.

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: peuple congolais, gouvernants comme gouvernés, la DEMOCRATIE est-elle viable au congo en développement ? suivez mon AVIS

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:40 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum